Scandale aux Etats-Unis

23 février 2016 02:46; Act: 23.02.2016 08:38 Print

Deux gynécos en faveur d'excisions minimalistes

En proposant de tolérer des excisions «minimalistes», deux gynécologues ont provoqué un tollé dans la profession.

storybild

(Image d'illustration - 10e anniversaire de l'abandon de l'excision dans le village de Maliconda Bambara au Sénégal - 5 août 2007) (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Des excisions «minimalistes» permettant de respecter les traditions culturelles sans mettre en danger la santé des femmes, devraient être tolérées, estiment deux gynécologues américains dans un article qui suscite une polémique entre spécialistes.

«Nous ne disons pas que les interventions sur les organes génitaux de la femme sont souhaitables, mais plutôt que certaines interventions devraient être tolérées par des sociétés libérales», écrivent les deux auteurs dans une revue spécialisée, le Journal of Medical Ethics.

Plutôt que de parler de mutilation génitale, ils préconisent d'utiliser le terme «d'altération génitale» pour décrire les différents procédés d'excision et les risques qui leur sont associés.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a lancé une campagnecontre cette pratique, quelque 200 millions de femmes ont été victimes d'excisions dans le monde, principalement en Afrique et au Moyen-Orient.

L'intervention consiste en l'ablation totale ou partielle des organes génitaux externes féminins (clitoris, petites et grandes lèvres) et est pratiquée sur des fillettes, parfois très jeunes, et sur des adolescentes pour des raisons culturelles, religieuses, voire sociales.

Elle peut entraîner la mort en cas de choc hémorragique.

Circoncision féminine ?

Pour les Drs Kavita Shah Arora et Allan J. Jacobs, tous deux de Cleveland (États-Unis), deux types d'excisions pourraient être tolérées : celles qui n'ont aucun effet durable sur l'apparence ou le fonctionnement des organes génitaux ou celles qui modifient «légèrement» leur apparence, sans avoir d'effet durable sur la capacité de reproduction ou sur l'épanouissement sexuel des femmes. Ils comparent ces interventions à la circoncision masculine qui est légale dans le monde occidental.

Toutes les excisions aboutissant à perturber la sexualité et le déroulement de la grossesse ou de l'accouchement doivent en revanche être interdits, selon eux.

Leur prise de position suscite de très vives réactions.

Selon le Pr Ruth Mackin du College de médecine Albert Einstein de New York, «une tradition culturelle destinée à contrôler les femmes, même dans sa forme la moins nocive, doit être abandonnée».

Réactions

Brian D. Earp, un chercheur américain en bioéthique redoute pour sa part que l'autorisation d'excisions «minimalistes» aboutisse à un «fiasco», en multipliant les problèmes légaux, réglementaires, médicaux et sexuels.

Il préconise également une «attitude moins tolérante» face à la circoncision, soulignant que les enfants des deux sexes «ne doivent pas avoir leurs organes sexuels endommagés ou retirés avant qu'ils ne soient en âge de comprendre et de donner leur accord à ce type d'intervention».

Le Dr Arianne Shahvisi de l'Université britannique du Sussex estime de son côté qu'une approche minimaliste aurait peu de chance d'aboutir au but recherché «qui est de contrôler l'appétit sexuel des femmes».

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Roger le 23.02.2016 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    Tradition ou mutilation ?

    Nouvelle tentative de grignotage de nos valeurs au nom de la tradition, de la multi-culturalité et de la religion. En occident les valeurs sont autres, à vous de vous adapter, sinon restez chez vous. L'excision est une mutilation et n'a d'autre justification, qu'un contrôle de la sexualité des femmes. Certains migrants ( envahisseurs) doivent comprendre qu'on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre (ou plutôt des contribuables)

  • ric67 le 23.02.2016 08:49 Report dénoncer ce commentaire

    On s'adapte à la barbarie, super !!!

    Chaque jour, chaque minute, chaque seconde, les Etats européens reculent et capitulent devant la barbarie et les pratiques moyen-âgeuses. Excision. polygamie, prière de rue, islam radical, problème dans les cantines, dans les piscines, l'avenir s'annonce radieux grâce aux autistes qui nous gouvernent et qui ont laissé faire cette invasion de nuisibles. Il est grand temps d'organiser un "safari" armé dans cette jungle et d'en dégager les occupants à coups de fusils !!!

  • Jeanne Hait le 23.02.2016 09:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excision!

    À tous ces barbares! Et si on vous en coupait un bout...pour l'hygiène...qu'en penseriez-vous! Vous êtes des montres!

Les derniers commentaires

  • Michèle Moreau le 23.02.2016 15:37 Report dénoncer ce commentaire

    Pourriture!

    Comme ça ils le font eux-mêmes et se mettent de l'argent dans la poche! Ce n'est pas la 1ère fois que j'entends parler de ça, Il y aurait même une femme médecin américaine qui pratiquerait l'excision là-bas avec l'excuse que c'et mieux fait que par les sowes (exciseuses traditionnelles). Erreur, selon le Dr Foldes, car la chirurgie réparatrice est encore plus difficile. Tout est une question de fric de toute façon!

  • Cassandre le 23.02.2016 12:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Respect des principes ou des traditions?

    Ce problème survient parce que ces docteurs raisonnent en termes de respect des traditions/coutumes plutôt que de respecter des principes, des valeurs morales. Je ne sais pas si ces docteurs veulent importer une coutume de leur pays d'origine ou s'ils agissent selon une volonté de tolérance aux autres cultures et à leurs traditions, mais leur raisonnement par références traditionnelles est faux. Ils n'ont pas compris que par principe, les principes/valeurs d'une société ont vocation à être universels, à s'appliquer à tous, au delà des contingences traditionnelles et culturelles. La valeur universelle de respect de la dignité de l'être humain doit donc être plus forte que la tradition, qui d'ailleurs, par définition, repose uniquement sur un usage répété. Le respect universel de l'intégrité de l'enfant est plus fort que la tradition de l'excision. Ou alors, ils sont restés dans une mauvaise compréhension du principe de société libérale, le comprenant simplement comme "chacun est libre de faire ce qu'il veut". Oubliant peut-être qu'une société libérale garantit la liberté individuelle. Autrement dit, il faut laisser la liberté de choix à chacun. Alors, pour une décision irréversible, inutile et impactant négativement l'intégrité d'un être humain telle que l'excision, seul l'individu doit avoir cette liberté de décision. Sinon, la société libérale agit comme une société autoritaire, imposant ses choix traditionels irréversibles aux autres. Dans un monde qui a pour tradition d'avoir des problèmes de valeurs/principes (l'histoire humaine toujours en guerre), ce serait bien que les gens comprennent les valeurs et principes à la base et régissant nos sociétés. Sinon, on continuera à avoir régulièrement des traditionnelles propositions barbares. Hélas, il reste visiblement un gros effort de communication et d'éducation à faire sur les valeurs de nos sociétés, de nos constitutions. On devrait mieux apprendre nos valeurs plutôt que nos traditions. C'est plus important.

  • Sm le 23.02.2016 12:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Medecins a destituter

    Afin de leur faire prendre conscience de leurs propose castrer ces sois distant Medecins

  • François le 23.02.2016 11:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le serment Hypocrathe

    et ca se dit médecin? Hypocrathe doit se retourner dans sa tombe...

  • Roger le 23.02.2016 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    Tradition ou mutilation ?

    Nouvelle tentative de grignotage de nos valeurs au nom de la tradition, de la multi-culturalité et de la religion. En occident les valeurs sont autres, à vous de vous adapter, sinon restez chez vous. L'excision est une mutilation et n'a d'autre justification, qu'un contrôle de la sexualité des femmes. Certains migrants ( envahisseurs) doivent comprendre qu'on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre (ou plutôt des contribuables)