Ouganda

23 avril 2019 21:51; Act: 24.04.2019 06:35 Print

Dix-sept enfants morts dans des intempéries

Les pluies torrentielles qui s'abattent sur l'Ouganda ont fait 18 victimes. De nombreux bâtiments et des cultures ont aussi été détruits.

storybild

Parmi les dix-huit victimes, dix-sept sont mineures. (Photo: AFP/Photo d'archive)

Une faute?

Dix-huit personnes ont péri en raison de pluies diluviennes qui touchent depuis lundi soir l'est de l'Ouganda, a-t-on appris mardi auprès de la Croix-Rouge ougandaise.

Interrogée par l'AFP, la porte-parole de la Croix-Rouge ougandaise, Irene Nakasiita, a rapporté «18 victimes en l'état, dont un adulte et 17 enfants».

«De nombreux bâtiments ont été emportés (par les eaux), d'autres ont eu leur toit arraché, les cultures sont détruites», a-t-elle ajouté, tout en précisant que «les équipes sur place n'ont pu compléter leur état des lieux en raison de nouvelles pluies torrentielles dans la zone».

Le village de Bulembo, dans le district oriental de Buyende, a été particulièrement touché par les intempéries, selon la police ougandaise qui y a compté 13 morts. Le chef du district dans lequel se situe le village de Bulembo a indiqué que le bilan pourrait être plus lourd.

Phénomène météorologique inédit

«Nous pensons que 20 à 30 personnes ont péri dans les pluies torrentielles, certaines tuées par des débris (charriés par les eaux) ou par l'effondrement de murs», a déclaré à la presse locale le responsable, William Kiiza. «Il y a des corps pris au piège de structures effondrées, des familles font par ailleurs état de proches portés disparus», a-t-il ajouté.

Le responsable local a ajouté que la violence du phénomène météorologique était inédite dans cette région. L'Ouganda connaît habituellement deux saisons des pluies par an, de mars à mai, puis entre septembre et décembre.

(nxp/afp)