De la journée «patriotique» au mur

25 janvier 2017 20:36; Act: 25.01.2017 22:09 Print

Donald Trump: un déluge de mesures en cinq jours

Le nouveau président des Etats-Unis a pris plusieurs mesures depuis son entrée à la Maison Blanche vendredi, dont voici un résumé.

Voir le diaporama en grand »
Donald Trump sur le point d'entrer dans la Maison Blanche, ce vendredi 20 janvier 2017. Donald Trump était sur le point d'entrer dans la Maison Blanche, ce vendredi 20 janvier 2017. Capture d'écran Youtube CNN Le nouveau président américain Donald Trump, son épouse Melania et leur fils Barron sont brièvement sortis de la limousine présidentielle pour saluer la foule le long de la parade sur Pennsylvania Avenue, entre le Capitole et la Maison Blanche, vendredi à Washington. (Vendredi 20 janvier 2017) Massivement entouré des services secrets, le nouveau président américan, Donald Trump, effectue son défilé d'investiture. (Vendredi 20 janvier 2017) Les protestations contre l'investiture de Donald Trump ont continué après la cérémonie. (Vendredi 20 janvier 2017) Les protestations contre l'investiture de Donald Trump ont continué après la cérémonie. (Vendredi 20 janvier 2017) Plus de 90 personnes qui manifestaient à Washington, théâtre de heurts en marge de l'investiture du nouveau président américain Donald Trump, ont été arrêtées, a annoncé vendredi la police de la capitale fédérale. (Vendredi 20 janvier 2017) Plusieurs site internet ont comparé l'affluence de la foule lors de la cérémonie d'investiture du président Barack Obama (à droite dans l'image) à celle que Washington a connu ce vendredi 20 janvier 2016. Alors que Barack Obama s'apprête à partir en vacances, le nouveau président des Etats-Unis, Donald Trump, signe les papiers officialisant sa nouvelle position. (Vendredi 20 janvier 2017) A l'Andrew Air Force Base, c'est avec humour que Barack Obama a fait ses adieux à son staff. Par la même occasion, il a donné son premier discours en tant qu'ancien président des Etats-Unis. (Vendredi 20 janvier 2017) Barack et Michelle Obama ont quitté Washington à bord d'un hélicoptère présidentiel pour la dernière fois. (Vendredi 20 janvier 2017) Michelle Obama salue la nouvelle première dame américaine, Melania Trump. (Vendredi 20 janvier 2017) Une dernière photo de l'ancien et du nouveau couple présidentiel devant le Capitole. (Vendredi 20 janvier 2017) Une dernière photo de l'ancien et du nouveau couple présidentiel devant le Capitole. (Vendredi 20 janvier 2017) Hillary Clinton et son mari seront présents lors du repas d'investiture du nouveau président américain. (Vendredi 20 janvier 2017) La chanteuse de 16 ans, Jackie Evancho, a été la toute première artiste à se produire sur scène dans le cadre des célébrations liées à l'investiture de Donald Trump. (Vendredi 20 janvier 2017) Le républicain Donald Trump est devenu le 45e président des Etats-Unis après avoir prêté serment sur la bible vendredi devant le Capitole à Washington. (Vendredi 20 janvier 2017) L'heure H approche. La foule se presse devant le Capitole à Washington avant la prestation de sermon de Donald Trump. (Vendredi 20 janvier 2017) La police sécurise Pennsylvania Avenue à Washington. (Vendredi 20 janvier 2017) Les préparatifs de la scène qui accueillera la prestation de sermon, devant le fronton ouest du Capitole à Washington (Vendredi 20 janvier 2017) Donald Trump, accompagné de son épouse Melania, ont été reçus par Barack et Michelle Obama sur le péron de la Maison Blanche,deux heures environ avant la prestation de serment (Vendredi 20 janvier 2017) Des membres du Mormon Tabernacle Choir attendent la prestation de serment de Donald Trump qui sera investi 45e président des Etats-Unis La foule commence à se rassembler pour assister à la prestation de serment de Donald Trump à Washington.(Vendredi 20 janvier 2017) Des manifestants anti-Trump. L'une des premières démonstrations réunira des partisans de la légalisation de la marijuana. Elle vise à dénoncer la désignation comme ministre de la justice du sénateur Jeff Sessions, opposé à cette disposition. Les organisateurs ont prévu la distribution de quelque 4200 joints que les participants seront invités à consommer sur place. Un hélicoptère de la police fait sa ronde. Environ 28'000 agents du département de la Sécurité intérieure, de l'Agence des services secrets ont été déployés pour assurer la sécurité, ainsi que 3000 policiers et 5000 soldats de la Garde nationale. Le président élu et son épouse Melania sont arrivés à l'église épiscopalienne St John, située près de la Maison-Blanche. Il s'agit du premier acte de sa journée d'investiture. (Vendredi 20 janvier 2017) Une banderole proclamant «Construisons des ponts, pas des murs» a été déployée sur le célèbre Tower Bridge à Londres. (Vendredi 20 janvier 2017) Donald Trump voulait un défilé militaire pour son investiture mais il devrait se contenter d'une parade aérienne, qui comprendra entre autres des hélicoptères V-22 Ospreys. (Vendredi 20 janvier 2017) Le vice-président Mike Pence et son épouse Karen accueillent Donald et Melania Trump lors d'une réception VIP organisée jeudi soir à Washington. (Jeudi 19 janvier 2017) Donald et Melania Trump lors d'une réception VIP organisée jeudi soir à Washington. (Jeudi 19 janvier 2017) Donald Trump et son manager de campagne Kellyanne Conway lors d'une réception VIP organisée en son honneur avec de nombreux donateurs à Washington. (Jeudi 19 janvier 2017) Le Président prend la parole lors d'une réception VIP organisée en son honneur avec de nombreux donateurs à Washington. (Jeudi 19 janvier 2017) A New York, la chanteuse Cher et Michael Moore expriment leur opposition au président Trump lors d'un meeting public. (Jeudi 19 janvier 2017) Les partisans de Donald Trump ont multiplié les fêtes et les célébrations jeudi soir à Washington, à la veille de l'investiture. Mais des affrontements opposant pro et anti-Trump ont terni la fête. (Jeudi 19 janvier 2017) La foule était présente lors du concert organisé jeudi soir au Lincoln Memorial. (Jeudi 19 janvier 2017) Donald Trump accompagné de sa femme Melania, a assisté à une partie du concert donné en son honneur au Lincoln Memorial, à qui il a adressé un bref salut militaire en arrivant. (Jeudi 19 janvier 2017) Donald Trump accompagné de sa femme Melania, a assisté à une partie du concert donné en son honneur au Lincoln Memorial, à qui il a adressé un bref salut militaire en arrivant. (Jeudi 19 janvier 2017) Donald Trump accompagné de sa femme Melania, a assisté à une partie du concert donné en son honneur au Lincoln Memorial. (Jeudi 19 janvier 2017) Le président élu Donald Trump s'adresse à la foule devant le Lincoln Memorial de Washington lors d'un discours de 5 minutes. (Jeudi 19 janvier 2017) Donald Trump s'adresse à la foule lors du concert donné en son honneur au Lincoln Memorial. (Jeudi 19 janvier 2017) Donald Trump accompagné de sa femme Melania, à son arrivée pour assiter à un concert donné en son honneur au Lincoln Memorial (Jeudi 19 janvier 2017) Donald Trump accompagné de sa femme Melania, à son arrivée pour assister à un concert donné en son honneur au Lincoln Memorial (Jeudi 19 janvier 2017) Toute la famille Trump réunie devant le Lincoln Memorial jeudi soir. (Jeudi 19 janvier 2017) Toute la famille Trump réunie devant le Lincoln Memorial jeudi soir. (Jeudi 19 janvier 2017) Ivanka Trump et son époux Jared Kuchner ont assisté au concert donné au Lincoln Memorial (Jeudi 19 janvier 2017) Ivanka Trump et son petit Theodore James Kushner, arrivent à Washington. (Jeudi 19 janvier 2017) Donald Trump a déposé une gerbe sur la tombe du soldat inconnu au cimetière d'Arlington, en compagnie de son vice-président Mike Pence. (Jeudi 19 janvier 2017) Le président élu des Etats-Unis est arrivé à Washington avec sa famille, la veille de son investiture. (Jeudi 19 janvier 2017) Une équipe de désamorçage d'explosifs examine un véhicule à Washington. (Jeudi 19 kanvier 2016) Les partisans de Donald Trump investissent les rues de Washington dans une ambiance festive. (Jeudi 18 janvier 2017) Le Capitole et ses environs sont apprêtés pour l'investiture du nouveau président des Etats-Unis. (Jeudi 19 janvier 2017) La chanteuse Jackie Evancho répète son interprétation de l'hymne national devant le Capitole. (Jeudi 19 janvier 2017) La capitale des Etats-Unis est prête à accueillir son nouveau président. (Lundi 19 janvier 2017)

Sur ce sujet
Une faute?

Donald Trump a pris plusieurs mesures depuis son entrée à la Maison Blanche vendredi, qui vont de la proclamation du 20 janvier 2017 journée «patriotique» jusqu'à la construction d'un mur à la frontière du Mexique.

Les voici jour après jour:

Vendredi: premier décret contre Obamacare
- Donald Trump proclame le 20 janvier 2017, date de son investiture, «journée nationale du dévouement patriotique», pour «renforcer nos liens entre nous et avec notre pays», après un discours d'investiture aux accents populistes et nationalistes. En 2009, son prédécesseur Barack Obama avait proclamé sa journée d'investiture «journée nationale du renouveau et de la réconciliation».

- M. Trump signe un premier décret contre l'emblématique loi d'assurance santé «Obamacare» de son prédécesseur, ordonnant à son administration d'accorder le plus d'exemptions possibles à la réforme de 2010, détestée des conservateurs pour son coût et sa lourdeur, en attendant son abrogation par le Congrès.

Dimanche: vers une renégociation de l'Aléna
- M. Trump annonce qu'il va commencer à renégocier l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna) avec les dirigeants du Canada et du Mexique qu'il doit voir prochainement. Une rencontre avec son homologue mexicain Enrique Peña Nieto est notamment prévue le 31 janvier.

Lundi: retrait du TPP, coupure des fonds aux ONG pro-avortement
- Donald Trump signe l'acte de retrait des Etats-Unis du traité de libre-échange transpacifique (TPP), dont l'administration de Barack Obama avait fait l'une de ses priorités.
Vu comme un contrepoids à l'influence grandissante de la Chine, ce traité a été signé en 2015 après d'âpres négociations par 12 pays d'Asie-Pacifique représentant 40% de l'économie mondiale. Mais le texte, qui va bien au-delà de la simple levée des barrières douanières, n'était pas encore entré en vigueur, en l'absence de ratification par le Congrès américain.

- M. Trump signe un décret interdisant le financement, par des fonds fédéraux, d'ONG internationales qui soutiennent l'avortement.
Cette signature a lieu le lendemain du 44e anniversaire de «Roe V. Wade», l'arrêt emblématique de la Cour suprême qui a légalisé l'avortement aux Etats-Unis, et deux jours après que des millions d'Américaines ont manifesté pour leurs droits.

- Le nouveau président signe un décret gelant les embauches des fonctionnaires au niveau fédéral, qui ne s'applique cependant pas au personnel militaire, suivant sa promesse de «curer le marigot» en réduisant le nombre et le statut des fonctionnaires.

- Plusieurs ministères et agences fédérales publient des circulaires imposant aux fonctionnaires un verrouillage de leur communication. A l'Agence de protection de l'environnement (EPA), toute communication au public, à la presse et sur les réseaux sociaux est désormais interdite.

Mardi: relance de projets d'oléoducs controversés
- Donald Trump redonne vie au projet du gigantesque oléoduc Keystone XL reliant le Canada aux Etats-Unis, dont la construction avait été bloquée par M. Obama au nom de la lutte contre le changement climatique.
Long de 1900 kilomètres, dont 1400 aux Etats-Unis, le projet Keystone XL vise à transporter le pétrole canadien des sables bitumineux de l'Alberta (ouest) jusqu'au Nebraska (centre des Etats-Unis) d'où il pourrait rejoindre les raffineries américaines du golfe du Mexique.
L'aboutissement de ce projet est conditionné à une renégociation avec la société canadienne TransCanada, selon le président.

- Il signe aussi un décret ouvrant la voie à la construction d'un autre oléoduc porté par la compagnie Energy Transfer Partners dans le Dakota du Nord, dont le tracé avait été rejeté en décembre après une intense mobilisation des Amérindiens et des écologistes. La tribu sioux de Standing Rock reproche à l'entreprise qui en a la charge de vouloir faire passer l'oléoduc, baptisé Dakota Access Pipeline, sur des sites sacrés où sont enterrés leurs ancêtres, menaçant par la même occasion leurs sources d'eau potable.

Mercredi: lancement d'un mur anti-immigration
- Donald Trump signe un décret lançant le projet de construction d'un mur à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, la promesse la plus emblématique de sa campagne, qu'il entend faire payer ultérieurement à Mexico.
Il signe un autre décret portant sur une application plus rigoureuse des lois sur l'immigration, y compris une limitation de l'accès aux fonds fédéraux pour les «villes sanctuaires» qui accueillent des immigrants clandestins.

A venir: un nouveau juge à la Cour suprême
- D'autres mesures sur l'immigration cette semaine. Certaines pourraient limiter l'accès aux Etats-Unis pour les réfugiés et les détenteurs de visas en provenance d'Irak, d'Iran, de Libye, de Somalie, du Soudan, de Syrie et du Yémen, selon le Washington Post.
M. Trump avait aussi promis de supprimer le programme «DACA», mis en place en 2012 et qui a permis à plus de 750'000 clandestins arrivés mineurs sur le territoire d'obtenir des permis de séjour et de travail.

- M. Trump doit annoncer le jeudi 2 février le nom de celui qu'il entend proposer pour remplacer, à la Cour suprême, le juge conservateur Antonin Scalia.

- Le président prépare un décret qui pourrait ouvrir la voie à la réouverture des contestées prisons secrètes de la CIA à l'étranger, fermées par Barack Obama, selon des journaux américains mercredi, mais la Maison Blanche a contesté être l'auteur du document publié.

(afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sven le 25.01.2017 22:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hé bien

    ces quatres ans ne seront pas de tout repos...!

  • Alddon Pmurt le 26.01.2017 05:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi dictateur ...

    Comme au temps des Soviets, ou de Mao, il musele la presse et les services de l'Etat. Toute information au public sera sévèrement contrôlée ou censurée. La seule source officielle autorisée sera la parole de Trump basée sur ses seules convictions personnelles. C'est Trump qui inventera chaque mois le taux de chômage, les chiffres sur la qualité de l'air et sur la santé économique du pays. Les journalistes n'auront qu'à transmettre ces infos sans les mettre en doute, sinon ils seront licenciés, envoyés à Guantanamo, voire exécutés sur la place publique.

  • Mike le 25.01.2017 22:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'argent tombe t'il du ciel ?

    C'est beau de faire des décrets à tour de bras, encore faut-il qu'ils soient acceptés.. Et d'ailleurs quelque chose m'interpelle : Il veut freiner la Chine...mais lui laisse le champ libre sur le marché du traité transpacifique... pas très cohérent. Ensuite il veut diminuer la dette, mais il compte investir des centaines de milliards dans les infrastructures, mettre en place le protectionnisme (=>moins d'export), et en plus de ça baisser les impôts de moitié pour les entreprises ! Alors à moins qu'on soit magicien, je me demande d'où il va le sortir son argent pour éponger la dette !

Les derniers commentaires

  • Proud le 26.01.2017 22:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    reality

    Les américains avec leurs 4x4 , vivement avec des emprunt Chinois ....gens qui vont à vélo et fabrique les iPhone!!!

  • Je T'aime Trump! le 26.01.2017 08:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vivement l'Europe!!!

    Un vrai président qui agit, on en avait pas l'habitude!!! Que dis-je, on a jamais vu ca! Il aligne ces promesses une par une en une semaine! Obama qu'as tu foutu pendant 8 ans??!

  • Jean-Pierre Gilliéron le 26.01.2017 08:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aucun pouvoir ..

    Moi qui croyait qu'un president n'avait aucun pouvoir, me suits Trumpé

  • Ttcool le 26.01.2017 06:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ttcool

    S'il fait vraiment tout , je le félicite bravoooooo et que les autres pays prennent de la graines , surtout pour Israël

  • daniel le 26.01.2017 05:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo

    enfin un président qui met la main à la patte.

    • Fanny Miller le 26.01.2017 06:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @daniel

      hahaha la main à la patte !!! pour se gratter le mollet ? ça ne le rendra pas plus intelligent...

    • Dann le 26.01.2017 07:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @daniel

      Vous avez sans doute voulu dire qu'il met la main dans les tortellini sauce bolognaise. Ou alors vous nous apprenez qu'il adore son chat en lui faisant des caressez sur sa pâte blessée. Vous m'avez fait marrer et c'est l'essentiel.

    • Citoyen le 26.01.2017 08:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Kim

      Quelle politesse, et quelle intelligence dans votre réponse.....un exemple de savoir vivre.....:-(

    • Ilse le 26.01.2017 14:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @daniel

      à la pâte, oui.