Immigration aux Etats-Unis

06 janvier 2016 13:10; Act: 06.01.2016 13:27 Print

Donald Trump confond le Mexique avec le Maroc

Le candidat républicain à la présidentielle américaine a rendu publique lundi sa première publicité télévisée de campagne, s'attirant critiques et moqueries pour avoir incorporé des images de migrants au Maroc, alors qu'il parlait du Mexique.

Sur ce sujet
Une faute?

Dans le court spot de 30 secondes, une voix masculine rappelle que Donald Trump, en tête des sondages pour les primaires républicaines, veut «temporairement interdire l'entrée des musulmans aux Etats-Unis» pour lutter contre le terrorisme islamiste. En illustration de ce propos, la photo du couple auteur de l'attentat de San Bernardino, en Californie, qui a fait 14 morts en décembre. «Il coupera rapidement la tête de l'Etat islamique et prendra leur pétrole», affirme ensuite la voix off.

Donald Trump «arrêtera l'immigration clandestine en construisant un mur le long de la frontière sud (avec le Mexique), qui sera payé par le Mexique», poursuit-elle. Une brève séquence montre alors des dizaines de personnes semblant courir pour tenter de traverser une frontière grillagée. Mais il ne s'agit pas de Mexicains. Les images ont été filmées en mai 2014 et «montrent des Marocains traversant la frontière» pour rejoindre l'enclave espagnole de Melilla, dans le nord du Maroc, selon le site Politifact. Si les images semblent bien montrer la triple frontière grillagée séparant le Maroc de l'enclave espagnole, les migrants qui tentent régulièrement de la franchir sont pour la grande majorité originaires d'Afrique subsaharienne et non Marocains.

«Nous rendrons sa grandeur à l'Amérique»

La campagne de Donald Trump a ensuite affirmé que l'utilisation de ces images était «intentionnelle et choisie pour montrer le grave impact d'une frontière ouverte et la vraie menace à laquelle font face les Américains, si nous ne construisons pas immédiatement un mur pour arrêter l'immigration clandestine». Le spot télévisé se termine avec le milliardaire en campagne, martelant son slogan sous les vivats: «Nous rendrons sa grandeur à l'Amérique». Il sera diffusé à partir de mardi dans l'Iowa et le New Hampshire, les deux premiers Etats à voter début février dans le processus de désignation des candidats républicain et démocrate pour l'élection présidentielle de novembre.

Trump, qui finance lui-même sa campagne présidentielle, s'était contenté jusqu'à présent de publicités à la radio dans les trois premiers Etats appelés à voter. Il entend dépenser au moins deux millions de dollars par semaine pour ces publicités télévisées, selon un communiqué. «Je suis à 35 millions de dollars en-dessous du budget. C'est nous qui avons dépensé le moins d'argent et nous avons les meilleurs résultats, et c'est le genre de réflexion dont le pays a besoin», y explique M. Trump, se disant «très fier de cette publicité. Je ne sais pas si j'en ai besoin mais je ne veux prendre aucun risque, car si je gagne, nous rendrons sa grandeur à l'Amérique».

Regardez le décryptage complet du «Petit Journal» à partir de 25'50

(20 minutes/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mr.peper le 06.01.2016 13:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mouais

    Ben décidément je crois que ce cher monsieur Trump n'est pas tout seul dans sa tête... Je ne pense pas que sa soit lui dont l'Amérique a besoin...

  • OK le 06.01.2016 13:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Marketing

    Le mur que M. Trump entend construire existe déjà... Veut-il en construire un plus grand? Comme Israël? Comme jadis l'Allemagne de l'Est? L'efficacité de ce genre de mesures est pour le moins discutable... Il suffit pourtant qu'une petite partie de l'électorat soit convaincue par ce discours sécuritaire simpliste pour l'emporter lors des primaires!

  • Montreusien le 06.01.2016 13:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bofff

    Ça m'étonne que ce soit sa faute, mais plutôt celle de ceux qu'il a engagé pour promouvoir sa campagne...

Les derniers commentaires

  • alex v. le 06.01.2016 20:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    trump vs obama

    Comment peut-on préférer cet imbécile à Obama?!?

    • Ils Sont Une Chançe! Lol! le 09.01.2016 19:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @alex v.

      Comment peut on dire des conneries pareils Alex?

  • Dominic Vonbern le 06.01.2016 19:49 Report dénoncer ce commentaire

    Donald we love you!

    Donald we love you!!

  • Will le 06.01.2016 18:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trumpette

    Trump est le président que les américains méritent, mais celui dont ils ont besoin!

  • Didy le 06.01.2016 18:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    US et c'est tout

    Vive l'Amérique ignorante. Ils ne connaissent rien

    • Pisssst le 09.01.2016 00:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Didy

      Il y a pas que l'Amerique qui est ignorante.

    • Pissst le 09.01.2016 12:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Didy

      Comme toi! ;-p

  • ghj le 06.01.2016 17:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bof

    rien de surprenant quand on sait que certains américains ne savent même pas ou se trouve leur pays sur une carte du monde.