Bahamas

11 septembre 2019 21:04; Act: 12.09.2019 11:17 Print

«Dorian»: 2500 personnes encore portées disparues

Une semaine après le passage de l'ouragan «Dorian» dans l'archipel des Bahamas, les services d'urgence évoquent des milliers de personnes manquant à l'appel.

Voir le diaporama en grand »
Déjà meurtris par l'ouragan Dorian, les Bahamas pourraient être touchés par une tempête tropicale «dans les 36 heures ou moins». (13 septembre 2019) Antonio Guterres sera aux Bahamas vendredi et samedi pour exprimer sa «solidarité» alors que les autorités cherchent encore à localiser 1300 personnes. (13 septembre 2019) 2500 personnes sont encore portées disparues aux Bahamas plus d'une semaine après le passage dévastateur de l'ouragan Dorian. (Mercredi 11 septembre 2019) L'ouragan Dorian a causé entre 3,5 et 6,5 milliards de dollars de dégâts assurés dans les Caraïbes, selon une estimation fournie par Risk Modeling Solutions. (Mardi 10 septembre 2019) Dorian a touché terre samedi soir dans la province canadienne de la Nouvelle-Ecosse, emportant avec lui des pluies torrentielles et des vagues de près de vingt mètres de haut. (8 septembre 2019) Pendant qu'on évacue, le dernier bilan fait état de 43 morts. (Samedi 7 septembre 2019) Des personnes évacuées sont rassemblées à Nassau. (Samedi 7 septembre 2019) «C'est notre Katrina», a estimé le ministre de la Santé, en référence à l'ouragan qui avait semé la désolation en Louisiane en 2005. (Samedi 7 septembre 2019) Alors que le bilan humain provisoire est toujours de 30 morts au Bahamas, les autorités s'attendent au pire. (6 septembre 2019) Le bilan au Bahamas a été réévalué à 30 morts. (Jeudi 5 septembre 2019) À Charleston, des lignes électriques et des arbres se sont effondrés et l'arrivée de l'eau a poussé les autorités à fermer des routes. (Jeudi 5 septembre 2019) Rétrogradé en catégorie 2, l'ouragan Dorian se rapprochait encore un peu plus jeudi de la côte est des Etats-Unis, en proie à des vents violents et des pluies diluviennes. (Jeudi 5 septembre 2019) Le bilan de l'ouragan Dorian aux Bahamas est désormais d'au moins 20 morts. Les premiers vents de l'ouragan Dorian commencent à se faire sentir en Floride, sur la côte est des Etats-Unis. (Mercredi 4 septembre 2019) Les habitants de Floride commençaient à évacuer. (Mercredi 4 septembre 2019) L'ouragan Dorian, rétrogradé en catégorie 2 mardi, s'approchait des côtes de Floride. Il reste très dangereux. (Mercredi 4 septembre 2019) Les Bahamas ont été violemment frappés par les vents violents de l'ouragan Dorian. (Mercredi 4 septembre 2019) (Mercredi 4 septembre 2019) Les dégâts sont importants. (Mercredi 4 septembre 2019) (Mercredi 4 septembre 2019) Les premières images des Bahamas après le passage de l'ouragan Dorian montrent des étendues dévastées. (Mardi 3 septembre 2019) Les autorités des Bahamas, frappées de plein fouet par l'ouragan Dorian, indiquent reçoivent de nombreux appels à l'aide. (Lundi 2 septembre 2019) Le puissant ouragan de catégorie 5 Dorian a frappé dimanche en milieu de journée les îles Abacos, dans le nord-ouest des Bahamas, a annoncé le Centre national des ouragans américain (NHC). (Dimanche 1 septembre 2019) Les vents de l'ouragan Dorian atteignent désormais 295 km/h. (Dimanche 1 septembre 2019) A Deltona, en Floride, les habitants tentent de se préparer en empilant les sacs de sable.(Samedi 31 août 2019) Des employés tentent de sécuriser un bateau, à Haulover Beach, en Floride. (Samedi 31 août 2019) Les jardiniers tentent de ramasser tout ce que l'ouragan Dorian pourrait transformer en projectiles, ici en Floride. (Samedi 31 août 2019) Des employés barricadent un magasin de Flagler Beach, en Floride, avant l'arrivée de l'ouragan Dorian. (Samedi 31 août 2019) L'ouragan Dorian a légèrement changé de trajectoire samedi au-dessus de l'Atlantique, et pourrait en partie épargner la Floride. (Samedi 31 août 2019) Les magasins et supermarchés sont pris d'assaut pas les habitants de Floride. (Samedi 31 août 2019) Miami se prépare à l'arrivée de l'ouragan en renforçant ses digues. (Samedi 31 août 2019) L'ouragan Dorian est désormais classé dans la catégorie 4 sur une échelle de 5. (Samedi 31 août 2019)

Sur ce sujet
Une faute?

Les autorités bahaméennes cherchent encore à localiser 2500 personnes, plus d'une semaine après le passage dévastateur de l'ouragan «Dorian» qui a fait au moins 50 morts dans le nord de l'archipel, ont annoncé mercredi les services d'urgence.

«À l'heure actuelle, environ 2500 personnes sont inscrites sur le registre gouvernemental [...] des personnes portées disparues» a déclaré Carl Smith, représentant de l'agence bahaméenne des situations d'urgence (NEMA). Cette liste n'a «pas encore été comparée aux registres du gouvernement sur les personnes placées dans des refuges ou qui ont été évacuées», a-t-il précisé.

Selon le porte-parole, 5500 sinistrés ont été évacués des îles d'Abaco et de Grand Bahama, les plus touchées par la tempête de catégorie 5 qui est restée stationnée sur la zone les 1er et 2 septembre et a fait d'énormes dégâts. Il a noté toutefois une «réduction importante» du nombre de personnes demandant à être évacuées par rapport à mardi.

Vols commerciaux «limités»

Le gouvernement a de nouveau autorisé les vols commerciaux à destination d'Abaco, où l'aéroport avait été rouvert en milieu de semaine dernière. Mais ces vols sont «limités» pour laisser la priorité à l'aide d'urgence et aux évacuations, a dit le porte-parole.

L'ouragan a fait au moins 50 morts, 42 à Abaco et 8 à Grand Bahama, selon un bilan officiel encore provisoire, mais les autorités ont souligné que le nombre de victimes devrait augmenter alors que les opérations de recherche de rescapés se poursuivent dans les zones touchées. «Nous n'allons pas spéculer sur le nombre total», a expliqué Carl Smith, «nous comprenons que les gens soient inquiets et nous le sommes également».

Selon lui, 90% des infrastructures ont été endommagés entre Marsh Harbour et Treasure Cay, à 30 km au nord. Le nord de l'archipel des Bahamas reste plongé dans un grand chaos et la phase d'urgence n'y est pas terminée.

Centrale électrique détruite

À Abaco, les installations électriques ont été gravement endommagées et seuls quelques bâtiments comme l'aéroport, la clinique et l'administration locale ont du courant.

La centrale électrique de Marsh Harbour, la ville principale d'Abaco qui comptait plus de 15 000 habitants, «a été complètement détruite», a souligné M. Smith. Un responsable de la compagnie électrique Bahamas Power and Light a indiqué que l'électricité pourrait revenir d'ici trois semaines dans la partie sud de l'île d'Abaco, peu touchée par l'ouragan. Mais il faudra plusieurs mois pour retrouver une situation normale dans le nord, a-t-il mis en garde.

(nxp/afp)