États-Unis

10 avril 2019 21:26; Act: 11.04.2019 10:02 Print

Elle aura vécu toute sa vie avec les organes inversés

L'autopsie du corps d'une femme décédée à l'âge de 99 ans a provoqué la stupéfaction du monde médical.

storybild

Marie Rose Bentley ignorait le mal dont elle souffrait. (Photo: Keystone/AP)

Une faute?

Les étudiants en médecine d’une université de l’Oregon ont eu une sacrée surprise lors de leur premier cours d’anatomie sur un vrai cadavre. Ils ont découvert que le corps qu’ils examinaient sur la table d’opération, celui d’une femme de 99 ans décédée de mort naturelle, avait les organes placés du mauvais côté, à l’exception du cœur. «Au lieu d’être à gauche, son estomac était à droite, son foie qui aurait dû être à droite était à gauche et son système digestif et son côlon aussi étaient inversés», a raconté à CNN l’un des étudiants.

Cette condition, appelée «situs inversus avec lévocardie», n’est pas si rare: une personne sur 22'000 serait touchée. Ce qui est exceptionnel dans le cas de Rose Marie Bentley, qui avait décidé de faire don de son corps à la science, c’est sa longévité. L’espérance de vie des patients souffrant de cette pathologie ne dépasse guère les 70 ans.

Appendice introuvable...

Mme Bentley, elle, aura mené une vie normale, ignorant tout de sa situation médicale insolite. Tout juste se plaignait-elle de problèmes d’arthrite. Il y avait pourtant des signes laissant suspecter une anomalie. Ainsi, vers le milieu de sa vie, son médecin avait voulu profiter d’une opération pour lui retirer l’appendice. Mais le chirurgien n’avait pas pu le trouver, a raconté la fille de la défunte.

(pga)