France - immigrés

08 mars 2011 13:41; Act: 08.03.2011 18:11 Print

Elle veut les remettre «dans les bateaux»

L'ancienne porte-parole du parti de Nicolas Sarkozy a a suggéré mardi de «remettre dans les bateaux» les immigrés «qui viendraient de la Méditerranée».

Une faute?

«Il faut rassurer les Français sur toutes les migrations de populations qui viendraient de la Méditérannée. Après tout, remettons-les dans les bateaux!» a déclaré à la presse la député Chantal Brunel, ancienne porte-parole de l'UMP.

Vendredi dernier, le ministre français de l'Intérieur, Claude Guéant, avait demandé aux autorités italiennes de «retenir» sur leur territoire les migrants arrivés de Tunisie depuis la chute du régime de Ben Ali en janvier et qui cherchaient à gagner la France.

«Le temps n'est plus à la parole mais aux actes et aux décisions», a encore dit Chantal Brunel. «Marine Le Pen n'a aucune solution à proposer. Nous, on doit montrer qu'on a des solutions», a-t-elle ajouté.

Poussée de l'extrême-droite

«On doit assurer la sécurité en France et rassurer les Français», a-t-elle conclu.

Un sondage Harris Interactive publié lundi par le journal Le Parisien la dirigeante de l'extrême droite Marine Le Pen est créditée de 24%, devant le socialiste et actuel patron du FMI Dominique Strauss-Kahn (23%) et du sortant Nicolas Sarkozy (20%), qui serait donc éliminé dès le premier tour.

A droite, à l'inverse de la proposition de Chantal Brunel, plusieurs ténors de l'UMP plaidaient mardi pour une clarification du discours de la majorité et une démarcation très nette avec le Front national de Marine Le Pen.

Plusieurs élus estiment que le lancement par la droite d'un nouveau débat sur la laïcité et la place de l'islam dans la société et les récentes déclarations de Nicolas Sarkozy sur les «racines chrétiennes» de la France ont surtout profité au FN, en campagne contre «l'islamisation» du pays.

(afp)