Négociations

19 juillet 2014 08:41; Act: 19.07.2014 10:10 Print

En Iran, toujours pas d'accord sur le nucléaire

L'Iran et les grandes puissances ont décidé vendredi soir de prolonger de quatre mois les négociations sur le nucléaire iranien. La nouvelle échéance est fixée au 24 novembre.

Une faute?

«Nous sommes parvenus à un accord pour prolonger les discussions», a dit à Reuters un diplomate iranien qui a requis l'anonymat. Cet accord a été confirmé par d'autres diplomates.

Les négociations visent à trouver un règlement définitif sur le dossier nucléaire entre la République islamique, soupçonnée de vouloir se doter de l'arme atomique, et le P5 1 (Etats-Unis, Chine, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne).

Le président américain Barack Obama avait déjà reconnu mercredi que davantage de temps risquait d'être nécessaire pour parvenir à régler le litige. Washington et Téhéran avaient posé les jalons en début de semaine d'un report de la date limite, au terme de discussions intenses à Vienne entre le secrétaire d'Etat John Kerry et son homologue iranien Mohammad Javad Zarif.

Un accord provisoire conclu en novembre dernier a permis d'alléger les sanctions internationales qui frappaient l'Iran. Les discussions sur le programme nucléaire iranien ont bien progressé sur certaines questions, mais de profondes divergences persistent, notamment sur les capacités iraniennes d'enrichissement d'uranium. L'Iran a toujours nié vouloir se doter d'un arsenal nucléaire.

La semaine dernière, l'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la Révolution iranienne, a jugé nécessaire d'accroître de façon importante les capacités d'enrichissement d'uranium de son pays.

(lgü/ats)