Catastrophe naturelle

09 octobre 2016 19:54; Act: 09.10.2016 20:20 Print

En deuil, Haïti veut éviter le fiasco de 2010

Le petit pays des Caraïbes est confronté à une nouvelle crise humanitaire après le passage de Matthew. Le spectre du drame de 2010 plane encore.

Voir le diaporama en grand »
Au sud d'Haïti, de nombreuses familles ne parviennent toujours pas à subvenir à leurs besoins après le passage de l'ouragan dévastateur. (Lundi 3 mai 2017) Haïti subit toujours les conséquences de l'ouragan Matthew qui a dévasté une partie du pays en octobre 2016. (Mercredi 18 janvier - Image d'archives) Le passage de l'ouragan dévastateur Matthew sur le sud d'Haïti le 4 octobre a causé près de 2 milliards de dollars de dégâts. (Vendredi 28 octobre 2016) De l'aide humanitaire est déchargée d'un hélicoptère américain. Les militaires américains doivent repartir d'ici quelques jours. (Mardi 18 octobre 2016) Des convois humanitaires sont attaqués en Haïti. L'ONU s'inquiète. (Dimanche 16 octobre 2016) «J'étais très, très triste quand nous avons vu une dévastation absolue. Mais tous les gens dans le monde sont avec vous», a dit en français le chef de l'ONU à des sinistrés. (Samedi 15 octobre 2016) Ban Ki-moon est arrivé en Haïti et a lancé un appel aux bailleurs internationaux. (Samedi 15 octobre 2016) Un homme passe devant les portraits de candidats, à Port-au-Prince (Haïti) le 1er octobre 2016. Les élections présidentielle et législatives ont été reportées en novembre et en janvier, ont prévenu les autoritées le 14 octobre. Les passage de l'ouragan Matthew complique en effet l'organisation des scrutins. (Samedi 15 octobre 2016). La chance a aussi joué en faveur de ce bilan vierge en pertes humaines à Cuba (Jeudi 13 octobre 2016). Haïti est le pays le plus touché par les catastrophes naturelles et l'ONU juge «scandaleux» le manque de préparation avant l'ouragan Matthew. (Jeudi 13 octobre 2016) Des habitants de Port-Salut, en Haïti, attendent la distribution de nourriture du Programme alimentaire mondial. (Mercredi 12 octobre 2016) L'ouragan n'a fait aucune victime à Cuba. Ici une autoroute bloquée par des pierres, sur la côte de la province de Guantanamo. (Mercredi 12 octobre 2016) Malgré d'importantes destructions comme ici à Cajobabo, Cuba dispose d'un système impliquant l'armée, les pompiers, des volontaires et les autorités locales et provinciales. (Mercredi 12 octobre 2016) Des maisons endommagées à Baracoa, Cuba. Matthew a dérivé au dernier moment, épargnant des villes fortement peuplées. (Mercredi 12 octobre 2016) Le nombre de victimes de l'ouragan Matthew ne cesse de s'alourdir en Haïti. Selon un dernier bilan publié ce mardi soir 11 octobre, ll y aurait au moins 473 morts. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mardi l'envoi d'un million de doses de vaccin contre le choléra en Haïti. Le nombre de personnes atteintes est en augmentation depuis le passage dévastateur de l'ouragan Matthew. (Mardi 11 octobre 2016) Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, ici le 7 octobre à Hambourg (Allemagne) a parlé de la nécessité d'une 'réaction majeure' de la part de la communauté internationale pour aider Haïti, touché par le passage de l'ouragan Matthew. (Mardi 11 octobre 2016). Des hommes dans les décombres, à Jeremie (Haïti), le 8 octobre. Le pays craint désormais une épidémie de choléra. (Lundi 10 octobre 2016). L'ouragan s'essouffle aux USA mais les inondations sont à craindre. Neuf personnes ont été tuées. (Vendredi 8 octobre 2016) Trey et Debbie Tait font à manger grâce à un générateur. L'électricité a été coupée par l'ouragan Matthew dans la ville de Brunswick, en Géorgie. (7 octobre 2016) Toute la partie méridionale de Haïti a été noyée sous des torrents d'eau et secouée par des vents très violents, parfois pendant de longues heures. (Vendredi 7 octobre 2016) Le pays est très vulnérable aux intempéries en raison d'une importante déforestation. (Vendredi 7 octobre 2016) Le dernier bilan pour Haïti fait état de 842 morts. (Vendredi 7 octobre 2016) Le président Barack Obama a déclenché jeudi un plan d'urgence fédéral pour la Floride, la Géorgie et la Caroline du Sud. (Vendredi 7 octobre 2016) Vendredi, l'ouragan longeait les côtes de Floride, un Etat qui semblait avoir évité le pire avec toutefois un risque de montée des eaux. (Vendredi 7 octobre 2016) Les stations balnéaires et les villes résidentielles de la Floride restaient plongées dans l'obscurité, les rues vides de toute circulation automobile. (Jacksonville, Vendredi 7 octobre 2016) La Croix-Rouge lance un appel d'urgence de près de 7 millions pour venir en aide aux 50'000 personnes dans le sud-ouest d'Haïti après l'ouragan Matthew. (Vendredi 7 octobre 2016) En Georgie aussi, les habitants sont priés d'évacuer les côtes. (Jeudi 6 octobre 2016) La puissance dévastatrice de Matthew balayait l'archipel des Bahamas, piégeant chez eux des habitants n'ayant pas évacué. (Jeudi 6 octobre 2016) Les zones touchées de plein fouet en Haïti restent toujours difficiles d'accès, rendant difficile l'évaluation du nombre de victimes. (Jeudi 6 octobre 2016) Le bilan bondit à au moins 264 morts en Haïti, selon un média local. (Jeudi 6 octobre 2016) Les familles quittent un parc d'attraction Disney à Orlando avant l'arrivée de Matthew. (Jeudi 6 octobre 2016) Les autorités déconseillent fortement de se rendre sur les plages, comme ici à Miami Beach, pour cause de danger mortel lié à l'ouragan Matthew. (Jeudi 6 octobre 2016) Une station d'essence fermée à Jacksonville Beach, en Floride. (Jeudi 6 octobre 2016) A Vero Beach, en Floride, les palmiers souffrent à cause du vent alors que l'ouragan Matthew s'approche à grands pas. (Jeudi 6 octobre 2016à La ville d'Orlando sous la menace de l'ouragan Matthew. (Jeudi 6 octobre 2016) Heather Flores et ses enfants prennent leurs marquent dans un centre d'hébergement d'urgence à Longwood, en Floride. (Jeudi 6 octobre 2016) Un cycliste sous la pluie à Cape Canaveral, en Floride. (Jeudi 6 octobre 2016) Le président américain Barack Obama a déclenché un plan d'aide fédéral pour la Floride (sud-est), qui va être frappée dans les heures à venir par le dévastateur ouragan Matthew. (Jeudi 6 octobre 2016) Un groupe transporte un cercueil après le passage de l'ouragan Matthew. (Jeudi 6 octobre 2016). Un panneau avertit les Floridiens du danger. L'ouragan Matthew se rapproche dangereusement. (Jeudi 6 octobre 2016). La plage d'Atlantic Beach. De catégorie 3 ou 4 sur l'échelle de Saffir-Simpson, qui compte cinq échelons, Matthew sera de toutes façons un ouragan majeur. (Mercredi 5 octobre 2016) Dans ce supermarché de Titusville, en Floride, les rayons sont presque vides. (Mercredi 5 octobre 2016) Les habitants protègent leur commerce en Floride avant l'arrivée de l'ouragan. (Mercredi 5 octobre 2016) Le bilan partiel s'élève à 23 morts en Haïti, mais pourrait augmenter. (Mercredi 5 octobre 2016) Les nuages s'accumulent au-dessus de la ville de Miami (Etats-Unis): l'ouragan Matthew s'approche. (Mercredi 5 octobre 2016) L'ouragan frappe Baracoa (Cuba), le 4 octobre 2016. La moitié sud d'Haïti, région la plus affectée par l'ouragan Matthew, était isolée du reste du pays après l'effondrement d'un pont mardi midi. Les autorités ont précisé que rétablir l'accès serait compliqué. (Mardi 4 octobre 2016) L'ouragan a frappé Haïti. Ici une rue de Port-au-Prince. (Mardi 4 octobre 2016) Au total, 9280 personnes ont été évacuées dans les écoles, églises et autres centres communautaires de l'île. (Mardi 4 octobre 2016) L'ouragan est arrivé à Haïti vers 13h en Suisse. (Mardi 4 octobre 2016) Des Jamaïcains regardent l'ouragan Matthew approcher à Kingston, le 3 octobre 2016. (Mardi 4 octobre 2016). L'ouragan Matthieu fait ses premières victimes. Un homme a perdu la vie dans le naufrage d'une pirogue, ce lundi 3 octobre 2016. En Haïti aussi, les habitants se préparent à plusieurs jours difficiles. (Dimanche 2 octobre 2016) A Cuba, qui doit aussi être touché par Matthew, les habitants font leurs provisions. (Dimanche 2 octobre 2016) Un couple observe la mer sous la pluie à Kingston. (Dimanche 2 octobre 2016) Des voitures tentent de circuler sous une pluie battante à Kingston, en Jamaïque, tandis que l'ouragan Matthew doit arriver dans les prochaines heures. (Dimanche 2 octobre 2016) Des habitants font leurs réserves en eau avant le passage de Matthew en Jamaïque. (Samedi 1er octobre 2016) Les Jamaïcains se barricadent avant le passage de l'ouragan Matthew. (Samedi 1er octobre 2016) L'ouragan Matthew est repassé samedi matin en catégorie 4. Il doit toucher la Jamaïque et Haïti. (Samedi 1er octobre 2016) L'ouragan Matthew s'est renforcé vendredi soir en catégorie 5. (Samedi 1er octobre 2016) A Kingston, en Jamaïque, les autorités sont appelées à accélérer les préparatifs avant le passage de Matthew. (Samedi 1er octobre 2016) Des habitants de Kingston se rendent dans les supermarchés juste avant l'arrivée de l'ouragan. (Samedi 1er octobre 2016)

Sur ce sujet
Une faute?

Haïti a commencé dimanche un deuil national de trois jours après le passage dévastateur de l'ouragan Matthew, qui y a fait au moins 336 morts. La tempête a ensuite frappé la côte sud-est des Etats-Unis, où elle s'est nettement affaiblie.

Dimanche matin, des régions entières d'Haïti restaient toujours coupées du reste du pays, près d'une semaine après l'arrivée de l'ouragan. Mais l'ampleur des besoins humanitaires apparaissait déjà.

«Sur une population d'1,3 million d'habitants dans le Grand Sud, avec un taux de pauvreté de 60 à 70%, nous ne sommes pas loin d'avoir un million de personnes qui ont besoin en urgence d'aide humanitaire», a déclaré Mourad Wahba, coordonnateur humanitaire des Nations Unies en Haïti.

Un premier avion affrété par les Etats-Unis a livré samedi à Port-au-Prince une partie des plus de 480 tonnes de secours que les Américains vont envoyer en Haïti. Cette cargaison devrait satisfaire les besoins urgents de 100'000 personnes.

La France a prévu d'acheminer avec deux avions deux stations de potabilisation de l'eau, 60 experts de la sécurité civile, des kits médicaux contre le choléra ainsi que du matériel humanitaire de première urgence. Deux hélicoptères sont déjà sur place pour participer aux missions de reconnaissance et de transport de matériel de secours.

Dans le plus pauvre pays de la Caraïbe, les ONG présentes depuis des années étaient en train d'évaluer les besoins des zones les plus touchées. Très active en Haïti, notamment dans la lutte contre l'épidémie de choléra, Médecins sans frontières (MSF) a déployé 26 personnes à travers le pays pour mieux déterminer où et comment oeuvrer.

Attention à l'économie rurale

Si l'aide médicale et alimentaire d'urgence est vitale, M. Wahba veut aussi attirer l'attention sur les conséquences à long terme de l'anéantissement de l'économie rurale.

En effet, la destruction à 80%, voire en totalité des plantations agricoles va inéluctablement entraîner un déplacement des populations rurales vers les centres urbains, la capitale Port-au-Prince, mais aussi des villes du sud du pays.

«Le grand danger de l'aide humanitaire serait de se focaliser sur les centres urbains dans le sud parce que, à ce moment-là, les gens des mornes et des petits villages viendront chercher de l'aide à Jérémie et aux Cayes et ne quitteront jamais ces villes», a mis en garde le responsable onusien.

«Au-delà de la bonne volonté de l'aide, il faut penser à un développement davantage planifié, pouvoir coordonner cette aide et la déplacer là où elle est nécessaire et pas là où elle est le plus facile d'accès», a-t-il relevé. Autrement dit: permettre aux Haïtiens de gérer eux-mêmes la reconstruction des régions affectées est un impératif pour ne pas répéter le fiasco post-séisme de 2010.

Dix-sept morts aux Etats-Unis

Après son passage sur les Caraïbes, Matthew a frappé depuis jeudi soir les côtes du sud-est des Etats-Unis. Extrêmement menaçant lorsqu'il était à proximité de la Floride, l'ouragan s'est affaibli. Il n'était plus dimanche matin qu'une tempête post-cyclonique. A la mi-journée, il soufflait à 120 km/h et se dirigeait vers le grand large après un virage vers l'est.

Ses effets se faisaient encore ressentir sur la côte américaine, à cause de l'importante montée des eaux, notamment en Caroline du Nord qui est le dernier Etat atteint. Son gouverneur Pat McCrory a annoncé dimanche matin qu'au moins sept personnes étaient mortes à cause de l'ouragan.

Plus de deux millions de foyers et d'entreprises ont été privés d'électricité, essentiellement en Floride et en Caroline du Sud. Le bilan global aux Etats-Unis atteignait au moins 17 morts, dont cinq en Floride, quatre en Géorgie et un en Caroline du Sud, selon les décomptes des autorités locales.

(ats)