Emirats Arabes Unis

12 août 2018 20:33; Act: 12.08.2018 22:17 Print

En taule pour avoir bu un verre de vin dans l'avion

Une Britannique et sa fille âgée de 4 ans ont découvert dans la douleur les lois de l'émirat.

storybild

Ellie Holman, ici avec sa fille Bibi, 4 ans, risquait une année de prison. (Photo: Facebook)

Sur ce sujet
Une faute?

Ellie Holman, dentiste et maman de 44 ans vivant dans le Kent (sud-est du Royaume-Uni), n'est pas près d'oublier son dernier voyage à Dubaï. Arrivée le 13 juillet, elle a d'abord passé trois jours en cellule sans eau ni nourriture avec sa fille Bibi, 4 ans, puis elle a été privée de passeport pendant près d'un mois.

Son calvaire a commencé à la douane de l'aéroport de Dubaï. Alors qu'elle était retenue pour un problème de visa, l'agent lui a demandé si elle avait bu de l'alcool. Elle a admis avoir pris un verre de vin, offert pendant le vol par la compagnie d'Etat Emirates. Un geste illégal: la détention d'alcool, y compris dans le corps, est interdite, lui a annoncé le fonctionnaire, en l'arrêtant.

Image «volontairement trompeuse»

Soutenue par l'ONG Detained in Dubai («Détenu à Dubaï»), Ellie a été libérée samedi. Pour Radha Stirling, directrice du groupe de défense des droits humains, la mésaventure est liée aux «lois confuses» de l'émirat. «Les touristes doivent comprendre qu'ils courent un risque sérieux d'être poursuivis pour des infractions dont ils ignorent qu'il s'agit d'infractions», a-t-elle expliqué au «Guardian». A l'instar de sa compagnie aérienne, qui offre de l'alcool en vol alors que c'est illégal au sol, l'émirat donne une image «volontairement trompeuse» aux étrangers, estime-t-elle.

Les autorités émiraties ont justifié l'arrestation de la quadragénaire par le fait qu'elle avait filmé la discussion sans autorisation. Outre un mois d'angoisse, Ellie et sa famille ont laissé toutes leurs économies dans l'affaire.

(aia)