Allemagne

19 février 2020 19:50; Act: 19.02.2020 21:53 Print

Enquête sur des «albums à colorier» xénophobes

Le parti d'extrême droite allemand AfD a distribué des albums contenant des imageries coloniales. Une enquête a été ouverte pour déterminer si des fonds publics ont été utilisés.

Une faute?

Des personnes armées sous un drapeau turc, des femmes noires coiffées d'un os: une enquête a été ouverte sur des «albums à colorier» que le parti d'extrême droite AfD a distribués en Allemagne, a annoncé mercredi la police.

Ces albums ont été distribués lors d'un rassemblement organisé par le groupe de Rhénanie du Nord-Westphalie de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD) dans la ville de Krefeld.

Imagerie coloniale

L'album contient des dessins à colorier montrant des personnages armés portant des coiffes traditionnelles turques et arborant des drapeaux de Turquie. Un autre dessin représente les initiales de la région, «NRW», en train de bouillir dans une marmite. Un troisième montre des femmes de couleur, coiffées d'un os, rappelant ainsi l'imagerie coloniale d'il y a plus d'un siècle. Des femmes entièrement voilées dans une piscine apparaissent sur un autre dessin, avec le message «On va nettoyer tout ça».

La police de la région a annoncé sur Twitter l'ouverture d'une enquête. Le parlement régional veut aussi enquêter pour déterminer si ces albums ont été financés grâce à des fonds régionaux.

L'AfD assume

La faction régionale de l'AfD a de son côté dénoncé dans ces enquêtes des «attaques contre les libertés artistiques et satiriques». Il s'agit d'un album «d'art avec des croquis satiriques sur l'état du pays», s'est-elle défendue.

Le chef de la faction, Markus Wagner, n'a cependant pas caché sa satisfaction: «Nous avons marqué des points. L'art ne doit pas seulement venir de la gauche».

Créé en 2013, ce parti d'extrême droite chamboule depuis le paysage politique allemand, en particulier en ex-RDA. Il a fait son entrée au parlement pour la première fois en 2017.

(nxp/afp)