Grenoble (F)

15 février 2019 09:16; Act: 15.02.2019 09:16 Print

Estropier son pote, ce n'était pas encore assez

Un homme a piégé un ami paraplégique pour lui soutirer de l'argent. Il voulait «récupérer» un peu de l'indemnité qu'il a dû verser pour l'avoir rendu handicapé.

storybild

C'est dans cet immeuble que la séquestration aurait eu lieu. (Photo: Google Street View)

Une faute?

Sept ans de taule: c’est la peine infligée mardi à l’auteur d’une séquestration, en 2016, raconte «Le Dauphiné Libéré». Un paraplégique avait été attiré dans un appartement sous prétexte d’un rendez-vous avec une jeune femme. Arrivé sur place, il avait été ligoté et forcé de donner le code de sa carte bancaire. Il avait été secouru le lendemain.

L’enquête a conclu que le ravisseur était un ami de la victime, celui-là même qui avait causé l’accident l’ayant privé de l’usage de ses jambes. Il avait dû verser 700'000 euros d’indemnités. C’est pour «se refaire» qu’il aurait monté ce guet-apens.

L'individu étant en cavale, il a été jugé en son absence. L’adolescente qui a servi d’appât et un complice ont écopé de 3 ans de prison avec un sursis partiel.

(arg)