Etats-Unis

01 février 2019 10:36; Act: 01.02.2019 12:04 Print

Finir en compost après sa mort, une idée à creuser

Plus écologique que la crémation, moins coûteux que l'inhumation, le procédé intéresse. Les questions éthiques, biologiques et légales sont étudiées.

storybild

L'entreprise américaine Recompose propose de composter les corps dans des structures en nid d'abeilles. (Photo: Molt Studios)

Une faute?

Celles et ceux qui vivent en se souciant de l’environnement n’ont pas envie que cela s’arrête au moment de leur mort. Une entreprise de l’Etat de Washington a mis au point un système pour composter les corps et les rendre à la terre au bout d’un mois déjà, a relaté BBC News.

Ce procédé consomme un huitième de l’énergie nécessaire à la crémation, ce qui permet de réduire les émissions de CO2 d’environ une tonne. Il coûte également moins cher que l’inhumation, qui occupe des espaces verts particulièrement convoités.

Bien qu’encore à ses débuts, l’idée du compostage des corps fait des émules aux Etats-Unis. Des professeurs d’université étudient la question sous les angles biologique et éthique et des associations se sont constituées pour faire changer les lois afin de légaliser ce type d’enterrement.

(aia)