Allemagne

11 décembre 2011 11:21; Act: 11.12.2011 11:48 Print

Extrême-droite: un nouveau suspect arrêté

La police allemande a arrêté dimanche un homme de 36 ans, suspecté d'avoir soutenu un groupuscule criminel d'extrême-droite auteur d'au moins dix meurtres et dont la découverte le mois dernier a secoué le pays.

Sur ce sujet
Une faute?

La police de Saxe l'a arrêté à son domicile dans cet Etat régional de l'est du pays, a précisé dans un communiqué sur son site internet le Parquet fédéral. L'homme, Matthias D., est suspecté d'avoir apporté son soutien logistique à la «Clandestinité nationale-socialiste» (NSU), notamment en servant de prête-nom pour la location de deux appartements.

Trois autres hommes avaient été appréhendés ces dernières semaines dans le cadre de cette affaire, soupçonnés eux aussi d'avoir soutenu les activités de la cellule. Le magazine «Der Spiegel» évoquait dans son édition en ligne dimanche une autre personne, une femme, également dans le viseur des autorités et qui porterait à sept le nombre total des suspects.

Le NSU a été découvert le mois dernier. Il comptait trois membres actifs, deux hommes depuis décédés et une femme actuellement en détention, et a commis entre 2000 et 2006 au moins dix meurtres dans tout le pays, dont neuf sur des commerçants d'origine étrangère, principalement des Turcs.

Fausses identités

L'intervention de Matthias D. a permis aux trois criminels «de vivre sous une fausse identité et de commettre des attaques terroristes sans être découvertes», selon le communiqué du Parquet.

La mise à jour de ce groupe, qui a agi pendant des années sans être inquiété, a profondément choqué l'Allemagne et relancé le débat sur une interdiction du parti d'extrême-droite NPD. Les autorités décideront l'an prochain du lancement d'une nouvelle procédure dans ce sens, après un premier échec en 2003.

Au moins un des suspects dans l'affaire du NSU entretenait des rapports directs avec le NPD, une force politique qui compte dans l'ex-RDA.

(afp)