Suisse-Italie

25 février 2019 13:33; Act: 25.02.2019 18:13 Print

Feu vert au téléphérique Zermatt-Cervinia

Un accord a été trouvé avec la fondation qui s'opposait à la construction d'une liaison reliant le Petit Cervin et Testa Grigia.

storybild

La Fondation pour la protection et l'aménagement du paysage craignait une «Disneylandisation» des sommets alpins qui risque de survenir en augmentant l'attrait du lieu. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le projet de liaison câblée entre Zermatt et Cervinia projetée par les remontées mécaniques de Zermatt pourra être réalisé. L'entreprise a trouvé un accord avec la fondation pour la protection du paysage opposée au projet.

Le projet doit relier le Petit Cervin au sommet qui lui fait face, Testa Grigia, avec un téléphérique tricâble. Ce projet ouvrirait une liaison sans devoir chausser de ski entre Zermatt et Cervinia en Italie. Les deux parties ont trouvé un accord qui permettra un meilleur respect de l'environnement, indique lundi un communiqué commun.

«Disneylandisation»

La Fondation suisse pour la protection et l'aménagement du paysage (FP) s'était opposée au projet en mai 2018. Elle estime que la densité de constructions au Petit Cervin, qui culmine à 3883 mètres d'altitude, est déjà très importante. La Fondation craint une «Disneylandisation» des sommets alpins qui risque de survenir en augmentant l'attrait du lieu.

Les remontées mécaniques se sont engagées à promouvoir un tourisme de qualité avec une approche respectueuse de l'environnement, précise le communiqué. Deux installations seront démontées au Petit Cervin une fois le projet réalisé.

Un accord a aussi été trouvé pour une meilleure intégration au paysage de l'éclairage extérieur et de la couleur des façades des bâtiments. La FP renonce pour sa part à faire recours contre la demande de concession et l'approbation des plans. Les remontées mécaniques prévoient la mise en service de la nouvelle liaison pour l'année 2021.

(nxp/ats)