Brésil

26 février 2019 17:21; Act: 26.02.2019 18:11 Print

Filmer les élèves chanter l'hymne national passe mal

Une mesure qui devrait marquer la «nouvelle ère» du Brésil sous Bolsonaro défraie la chronique.

storybild

«Le Brésil au-dessus de tout, Dieu au-dessus de tous», slogan de Bolsonaro devra être lu devant les élèves. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le ministre de l'Education du Brésil a suscité une vive polémique en préconisant de filmer les élèves chantant l'hymne national pour saluer la «nouvelle ère» ouverte avec le gouvernement du président d'extrême droite Jair Bolsonaro.

Dans une circulaire, le ministre Ricardo Velez Rodriguez recommande également la lecture devant les élèves d'un message citant le slogan «le Brésil au-dessus de tout, Dieu au-dessus de tous», utilisé par M. Bolsonaro durant sa campagne électorale.

«Brésiliens, nous allons saluer la nouvelle ère qui s'ouvre au Brésil et célébrer l'éducation responsable et de qualité que nous allons mettre en oeuvre pour vous, les élèves, qui constituent la nouvelle génération», a affirmé tard lundi le ministre dans un message.

La circulaire incite également des membres du personnel des établissements à filmer les élèves chantant l'hymne et à envoyer les vidéos par courriel au ministère de l'Education ou au service de communication de la présidence.

De quoi susciter des rumeurs d'une utilisation des images à titre de propagande. Face aux protestations d'enseignants et de représentants de l'opposition, le ministère a précisé dans un communiqué que les images des enfants ne seraient diffusées «que si les parents en donnent l'autorisation».

«Le Brésil au-dessus de tout»

Le communiqué explique également qu'il s'agit d'une demande facultative «qui fait partie d'une politique de mise en valeur des symboles nationaux». Le député Marcelo Freixo, du PSOL (gauche), a qualifié sur Twitter le «comportement» du ministre de l'Education d'«inacceptable».

Il a également annoncé qu'il saisirait le parquet fédéral pour «violation des principes constitutionnels d'impartialité», considérant que le message du ministre était un «affront à l'Etat laïc» et visait «à faire la propagande du gouvernement».

La circulaire a aussi fait grincer des dents dans le camp du président. Janaina Paschoal, célèbre avocate élue députée de l'Etat de Sao Paulo sous la bannière du PSL, le parti de Jair Bolsonaro, a admis que le message était «surréaliste», même si elle a critiqué la réaction «disproportionnée» de l'opposition.

Depuis son arrivée au pouvoir le 1er janvier, le gouvernement Bolsonaro s'est lancé dans une croisade contre «l'endoctrinement marxiste» dans les écoles et les universités.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jules Brodard le 26.02.2019 18:23 Report dénoncer ce commentaire

    Ben oui, c'est ça...

    Ben oui, c'est ça quand on élit un président à la fois populiste et nationaliste, faut pas venir pleurer après! Le culte de la personnalité arrive très très vite, ainsi que les endoctrinements de toutes sortes... Il y en a d'innombrables exemples dans l'Histoire, pas même besoin de les citer (pour éviter des comparaisons déplaisantes).

  • Insomnie le 26.02.2019 20:25 Report dénoncer ce commentaire

    L'ordre

    Dans TOUT programme politique, lorsqu'une des promesses principales est l'ORDRE, ca s'annonce mal pour la population, et un objectif totalitaire n'est pas loin!!! La prospérité et l'instruction ne sont pas le fruit de l'ordre. C'est la sécurité qu'est le fruit d'un certain bien-être de la population. Sinon, cest que cette sécurité est imposée, au détriment - souvent- d'innocents.

  • Nelson Serathiuk le 26.02.2019 20:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Filmer les élèves chanter l'hymne national passe m

    Une loi de 2009 suggère aux écoles le chant de l'hymne national une fois par semaine. La circulaire du ministre de l'éducation Brésilien d'origine Colombienne viole la Constitution Fédérale et les Lois et de plus de forme politicarde idéologiquement partisane de l'extrême-droite avec des slogans de campagne électorale et contraíres à l'Etat Laïc !

Les derniers commentaires

  • Carioca le 27.02.2019 00:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chanter l'hymne national...

    Quand j'étais petit je chantais l'hymne national et l'hymne de la ville de Rio avec la levée du drapeau brésilien tous les lundis à huit heures du matin avant de rentrer en classe. Mais on ne nous a jamais filmé...

  • Coraçao le 26.02.2019 22:12 Report dénoncer ce commentaire

    C est si horrible ?

    Dans bien des pays ça se fait pourquoi pas au Brésil ?

    • Pensées le 26.02.2019 22:41 Report dénoncer ce commentaire

      ...

      Chanter l'hymne national n'est pas - en soi - problématique. Ce qui me dérange cest de filmer les enfants (pour utiliser les enregistrements dans des campagnes politiques? ) et de les associer au slogan du président! Cest d'ailleurs lui qui voulait (veut?) couper dans l'éducation et faire de l'école à distance?? Bizarre comme les écoliers cest bon pour l'image, mais comme on se fiche de leur avenir pour des questions de fric.

  • Insomnie le 26.02.2019 20:25 Report dénoncer ce commentaire

    L'ordre

    Dans TOUT programme politique, lorsqu'une des promesses principales est l'ORDRE, ca s'annonce mal pour la population, et un objectif totalitaire n'est pas loin!!! La prospérité et l'instruction ne sont pas le fruit de l'ordre. C'est la sécurité qu'est le fruit d'un certain bien-être de la population. Sinon, cest que cette sécurité est imposée, au détriment - souvent- d'innocents.

  • Nelson Serathiuk le 26.02.2019 20:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Filmer les élèves chanter l'hymne national passe m

    Une loi de 2009 suggère aux écoles le chant de l'hymne national une fois par semaine. La circulaire du ministre de l'éducation Brésilien d'origine Colombienne viole la Constitution Fédérale et les Lois et de plus de forme politicarde idéologiquement partisane de l'extrême-droite avec des slogans de campagne électorale et contraíres à l'Etat Laïc !

    • U.A le 26.02.2019 22:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Nelson Serathiuk

      estudou direito constitucional Nelson?mandou bem

  • Soleil le 26.02.2019 18:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rãs-bol

    La presse toujours a déformé les informations! Ras bol lire des conneries . Je trouve ça très bien!!