Belgique

03 octobre 2011 15:38; Act: 03.10.2011 15:49 Print

Fumer n’est pas travailler!

Les fonctionnaires fumeurs de Wallonie doivent désormais enregistrer leurs sorties et rentrées dans le bâtiment et le temps passé à fumer est décompté des heures de travail.

Une faute?

Dans une lettre adressée à ses cadres le mois dernier, dont le quotidien «Le Soir» a pu prendre connaissance, le directeur général du Service public de Wallonie écrit que «la présence d'agents fumant devant les bureaux n'est pas de nature à donner une image positive de notre administration».

Les agents sont donc invités à fumer dans les cours intérieures des bâtiments ou les parkings extérieurs, «hors de la vue des passants». Cette mesure concerne 18'000 employés du service public de la partie francophone de la Belgique. «Le non-respect de ces dispositions pourrait entraîner la mise en oeuvre d'une procédure disciplinaire», insiste le directeur général.

Bientôt taxer les pauses WC?

Le courrier ajoute que les membres du personnel sont tenus «d'enregistrer toute sortie et entrée, quelle qu'en soit la cause». Cette mesure n'est pas nouvelle. Jusqu'à présent, le pointage était obligatoire pour les sorties de pause, mais la question des sorties motivées par l’envie de fumer une cigarette n’avait jamais été formellement abordée, et la plupart des temps, les fonctionnaires fumeurs n’enregistraient pas leurs pauses cigarettes.

Cette mesure est une «aberration» pour les syndicats, qui dénoncent une nouvelle stigmatisation des fumeurs. «L'administration est dans une optique de contrôle et de répression plus que de motivation, estime Xavier Lorent de la CSC. Cela ne tient pas la route. Va-t-on, demain, inquiéter quelqu'un qui prend quelques minutes pour prendre un café, ou qui va aux toilettes? C'est une stigmatisation des fumeurs! Je ne pense pas que ce soit la meilleure méthode pour lutter contre le tabagisme».

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rachel le 03.10.2011 19:15 Report dénoncer ce commentaire

    Ben normal oui....

    Ben je ne vois pas trop ce qui est choquant... où je travaille c'est comme ça depuis un petit moment et les fumeurs n'ont pas l'air de s'en plaindre. Au contraire, beaucoup d'entre eux estime que c'est normal vis-à-vis des autres collègues.

  • fred le 04.10.2011 01:34 Report dénoncer ce commentaire

    Frustrations

    C'est bien ce que je pensais: les non fumeurs sont des frustrés de la vie! Mai enlevez-vous la cartouche que vous avez dans le ... et fumez-la, ça vous fera du bien, au lieu d'écrire des âneries.

  • c.d.s le 04.10.2011 09:08 Report dénoncer ce commentaire

    reste à savoir pourquoi ...

    Entre ceux qui fument en étant contrôlés et les quidams qui "font leurs besoins vitaux" 2 fois 45 minutes par jour enfermés dans les toilettes, il y a un gouffre. Sans oublier ceux qui perdent des heures sur MSN, Skype ou au cellulaire à raconter n'importe quoi. Encore une fois, fumer est difficilement camouflable et concidéré de tous comme un vice, donc il est simple de les contrôler. Si les employeurs passaient plus de temps à améliorer le niveau de vie de leurs employés, ces derniers ne trouveraient pas de moyens falacieux pour échapper à leurs tâches.

Les derniers commentaires

  • c.d.s le 04.10.2011 12:47 Report dénoncer ce commentaire

    tout bon pretexte

    Un glandeur aura toujours une bonne raison pour glander et trouvera toujours le moyen de ne rien foutre et ce n'est pas la cigarette qui fait le fumiste. Tout le monde trouvera une bonne raison : cigarette, café, journal, internet, discuter avec son voisin, toilette, changer le disque de la voiture, mal à la tête et aux cheveux, casser la croutte, tout le monde. Si ces cigarettes sont inclues dans le temps de pauses auquel tout employé à droit, le patron n'a qu'à fermer son clapet, maintenant s'il y a abus (cigarette ou autre pretexte falacieux) faut sévir. Pas compliqué.

  • Franck le 04.10.2011 09:29 Report dénoncer ce commentaire

    Déjà fait

    "Va-t-on, demain, inquiéter quelqu'un qui prend quelques minutes pour prendre un café?" Euh, sans vouloir être méchant, mais c'est déjà le cas un peu partout. Bien sûr que tu as droit à des réflexions quand tu vas trop souvent prendre un café (pas seulement l'aller-retour, mais bien rester quelques minutes à papoter). A savoir que dans certains magasins, les vendeuses pointent déjà pour aller faire pipi.

  • c.d.s le 04.10.2011 09:08 Report dénoncer ce commentaire

    reste à savoir pourquoi ...

    Entre ceux qui fument en étant contrôlés et les quidams qui "font leurs besoins vitaux" 2 fois 45 minutes par jour enfermés dans les toilettes, il y a un gouffre. Sans oublier ceux qui perdent des heures sur MSN, Skype ou au cellulaire à raconter n'importe quoi. Encore une fois, fumer est difficilement camouflable et concidéré de tous comme un vice, donc il est simple de les contrôler. Si les employeurs passaient plus de temps à améliorer le niveau de vie de leurs employés, ces derniers ne trouveraient pas de moyens falacieux pour échapper à leurs tâches.

  • ninno et le lièvre le 04.10.2011 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    ninno

    C'est du n'importe quoi. En effet, une plus souvent les fumeurs bossent à fond pour être à jour.

    • anne le 04.10.2011 09:47 Report dénoncer ce commentaire

      c'est une blague j'espere...

      les fumeurs bossent a fond pour etre a jour?????ah oui?! tu as vu ca ou? dans la 5e dimension?

  • Darth le 04.10.2011 08:02 Report dénoncer ce commentaire

    marre des stigmatisations

    Certaines boîtes ont proposé 1 semaine de vacances en plus aux non-fumeurs, car selon leur compte c'est en gros ce que "coûte" un fumeur à une entreprise au niveau du temps de travail. Faire timbrer la clope c'est du même accabit que de faire timbrer la pause ou les chiottes. Les travailleurs sont pas des bagnards non plus. Et comme l'a dit quelqu'un ici, un glandeur restera toujours un glandeur qu'il fume ou pas. Perso ça me concerne pas car je suis non-fumeur, mais j'en ai marre des stigmatisations à tout va

    • ehoui le 04.10.2011 09:18 Report dénoncer ce commentaire

      ....

      Tout à fait d'accord. Moi je suis fumeuse et je ne sors que quand j'ai le droit à une pause comme les non-fumeurs. Après fumeur ou non, il y a , comme vous dites, toujours des gens qui profite