Inde

30 juillet 2014 22:01; Act: 31.07.2014 09:54 Print

Glissement de terrain: pas loin des 150 morts

Ghodegaon (Inde), 30 juil 2014 (AFP) - Le bilan du glissement de terrain en Inde dû à la mousson pourrait dépasser les 150 morts, à indiqué mercredi un responsable sanitaire.

Une faute?

«Nous avons 19 corps et nous pensons en retrouver encore 140 en considérant que 44 maisons ont été ensevelies», a dit le directeur adjoint des services de santé du district de Pune dans l'ouest de l'Inde où une colline s'est effondrée provoquant des avalanches de boue et de rochers.

Les services de secours ont indiqué qu'ils avaient mobilisé près de 400 secouristes confirmés mais dont la tache s'avère particulièrement difficile en raison des pluies. La télévision a montré des images spectaculaires d'une véritable avalanche de boue de rochers et d'arbres provoquant des nuages de poussières. Le Premier ministre a fait part de son «accablement» sur son compte Twitter.

La police a isolé le village le plus touché par le glissement de terrain afin d'y rétablir l'ordre alors que des foules nombreuses ont tenté de s'approcher du lieu du drame ce qui a gêné considérablement le travail des secouristes. Actuellement, seuls les ambulances et les véhicules de secours sont autorisés à pénétrer sur les lieux de la catastrophe.

La mousson complique le travail des secouristes

«Le problème pour nous est que plus nous enlevons de boue et plus il y en a qui s'accumule en raison des pluies incessantes», a indiqué Pravin Sadhale, membre d'un organisme de secours. Les opérations de secours sont d'autant plus délicates que le village qui a le plus souffert du glissement de terrain est éloigné d'une vingtaine de kilomètres de la clinique la plus proche, a indiqué un responsable.

Plusieurs autres régions de l'Inde ont été sérieusement affectées par la mousson et il y a notamment eu des glissements de terrain dans les États de Himachal, Pradesh et Uttarakhand au cours des derniers jours. Les autorités surveillaient pour leur part le niveau de l'eau des rivières dans la crainte d'éventuelles inondations.

Pendant la mousson de 2013, quelque 6.000 personnes sont mortes ou ont été portées disparues dans des crues soudaines ou des glissements de terrain dans l'Etat d'Uttarakhand.

(lgü/afp)