Finlande

01 mai 2012 14:17; Act: 01.05.2012 14:36 Print

Greenpeace occupe un brise-glace

Une vingtaine de militants de Greenpeace se sont enchaînés à un navire brise-glace dans le port d'Helsinki pour tenter de bloquer un projet de forage pétrolier du groupe Shell dans l'Arctique.

Sur ce sujet
Une faute?

Les militants veulent «essayer d'empêcher le navire de partir pour l'Alaska par des moyens pacifiques», a déclaré à l'AFP le porte-parole de Greenpeace Nordic, Juha Aromaa. 

Le brise-glace «Nordica», propriété de l'Etat finlandais prêté à Shell, devait quitter Helsinki «aujourd'hui (mardi) ou dans les jours qui viennent», a précisé Juha Aromaa. 

Les militants, qui viennent de dix pays différents, sont «prêts à rester sur le bateau pour une période plus longue» si nécessaire, a-t-il ajouté. 

La police finlandaise et les garde-côtes étaient sur les lieux. «Nous essayons de négocier avec eux pour qu'ils quittent le navire de manière volontaire», a déclaré le chef de la police d'Helsinki.

Les manifestants ont déployé une banderole proclamant «Arrêtons Shell - Sauvons l'Arctique», a ajouté Juha Aromaa.


Faire des profits d'une catastrophe mondiale

«Pour la première fois dans notre histoire, nous risquons de vivre dans un monde sans glace au pôle nord et sans habitat pour les ours polaires, les narvals et les morses. C'est foncièrement mal que Shell fasse des profits sur le dos d'une catastrophe mondiale dont il est responsable», a déclaré dans un communiqué la militante de Greenpeace, Maria Hukkamaeki.

«Je suis à bord de ce navire pour dire non au forage dans l'Arctique et appeler à la protection d'un des environnements les plus beaux et les plus fragiles du monde», a-t-elle ajouté. 

Greenpeace était entré en relation avec Shell pour presser le groupe de stopper ses plans de forage dans l'Arctique, mais n'a plus de contact avec la compagnie anglo-néerlandaise depuis le début de l'action à Helsinki, a déclaré Juha Aromaa. 

Le «Nordica» devait rejoindre un autre navire, le «Fennica», afin d'ouvrir des voies de navigation pour deux navires de forage en route vers la côte nord de l'Alaska. Selon Greenpeace, Shell doit réaliser cinq opérations de forage d'exploration dans les mers des Tchouktches et de Beaufort. 

(afp)