Coronavirus

25 mars 2020 10:29; Act: 25.03.2020 10:29 Print

Greta Thunberg infectée? «Extrêmement probable»

L'activiste suédoise n'a pas passé de test, mais elle est quasiment certaine d'avoir contracté le Covid-19.

storybild

L'adolescente met en garde les jeunes: on peut avoir contracté le virus et ne pas se sentir malade. (Photo: Instagram)

Sur ce sujet
Une faute?

«Il y a environ dix jours, j'ai commencé à ressentir certains symptômes (...) je me sentais fatiguée, j'avais des frissons, un mal de gorge et je toussais.» De retour d'un voyage en Europe centrale début mars, Greta Thunberg raconte s'être isolée en Suède avec son père – qui était du voyage – par précaution, «car le nombre de cas de Covid-19 (en Allemagne par exemple) était au départ similaire à celui de l'Italie».

«Il y a environ dix jours, j'ai commencé à ressentir certains symptômes, exactement au même moment que mon père - qui a voyagé avec moi depuis Bruxelles», explique-t-elle. Et de poursuivre: «Il est extrêmement probable que je l'ai contracté, compte tenu de la combinaison des symptômes et des circonstances», poursuit-elle.

Elle ne s'est «presque pas sentie malade»

La Suède, qui compte quelque 2200 cas et 36 décès, ne teste plus que les cas graves, les personnes nécessitant une hospitalisation et le personnel soignant – dont celui qui est en contact avec les personnes âgées. Greta Thunberg n'a donc pas été dépistée.
L'adolescente de 17 ans dit aujourd'hui être «pratiquement remise», mais raconte ne s'être «presque pas sentie malade».

«Mon dernier rhume était bien pire que ça!», ajoute-t-elle.
Ainsi, prévient la jeune fille, «beaucoup (surtout les jeunes) peuvent ne remarquer aucun symptôme, ou très légers. Ils ne savent alors pas qu'ils sont porteurs du virus et peuvent le transmettre aux personnes appartenant à des catégories à risque». «Nous qui n'appartenons pas à un groupe à risque avons une énorme responsabilité, nos actions peuvent faire la différence entre la vie et la mort pour beaucoup d'autres», fait-elle valoir, encourageant chacun à rester chez soi.

Début mars, Greta Thunberg, instigatrice des «grèves de l'école pour le climat», avait appelé à la «grève numérique» face la progression du nouveau coronavirus, faisant valoir les recommandations des autorités sanitaires afin de limiter les rassemblements.

Voir cette publication sur Instagram

The last two weeks I’ve stayed inside. When I returned from my trip around Central Europe I isolated myself (in a borrowed apartment away from my mother and sister) since the number of cases of COVID-19 (in Germany for instance) were similar to Italy in the beginning. Around ten days ago I started feeling some symptoms, exactly the same time as my father - who traveled with me from Brussels. I was feeling tired, had shivers, a sore throat and coughed. My dad experienced the same symptoms, but much more intense and with a fever. In Sweden you can not test yourself for COVID-19 unless you’re in need of emergent medical treatment. Everyone feeling ill are told to stay at home and isolate themselves. I have therefore not been tested for COVID-19, but it’s extremely likely that I’ve had it, given the combined symptoms and circumstances. Now I’ve basically recovered, but - AND THIS IS THE BOTTOM LINE: I almost didn’t feel ill. My last cold was much worse than this! Had it not been for someone else having the virus simultainously I might not even have suspected anything. Then I would just have thought I was feeling unusually tired with a bit of a cough. And this it what makes it so much more dangerous. Many (especially young people) might not notice any symptoms at all, or very mild symptoms. Then they don’t know they have the virus and can pass it on to people in risk groups. We who don’t belong to a risk group have an enormous responsibility, our actions can be the difference between life and death for many others. Please keep that in mind, follow the advice from experts and your local authorities and #StayAtHome to slow the spread of the virus. And remember to always take care of each other and help those in need. #COVID #flattenthecurve

Une publication partagée par Greta Thunberg (@gretathunberg) le

(afp)