Etats-Unis

14 septembre 2016 11:03; Act: 14.09.2016 11:25 Print

Hillary est morte, un sosie la remplace: le web délire

La candidate démocrate est réapparue quelques heures après son malaise, dimanche. Fans de Trump et adeptes des théories du complot crient à la mascarade sur Twitter.

Sur ce sujet
Une faute?

Le hashtag pourrait avoir l'air d'une bonne blague, mais les internautes qui l'utilisent sont loin de plaisanter. Sous le mot clé #HillarysBodyDouble, les supporters de Donald Trump et certains adeptes des théories du complot s'en donnent à coeur joie. Pour eux, pas l'ombre d'un doute: après avoir été victime d'un malaise durant les commémorations du 11-Septembre à New York, Hillary Clinton a fait appel à un sosie pour faire bonne figure. Certains vont jusqu'à penser que la démocrate est décédée et qu'une personne lui ressemblant fortement a dû prendre le relais.

Après avoir annoncé qu'elle souffrait d'une pneumonie, la candidate démocrate à l'élection présidentielle américaine est apparue plus tard, tout sourire, devant l'appartement new-yorkais de sa fille. La sexagénaire avait l'air d'aller bien mieux, mais certains internautes n'y croient pas une seconde, relève le Huffington Post. A coup de montages, zooms et comparaisons plus ou moins convaincantes, des twittos ont voulu prouver que la femme filmée devant l'appartement de Chelsea Clinton n'était pas Hillary, mais un sosie.





Croyant dur comme fer avoir affaire à un complot, certains internautes ont relevé que la seconde Hillary semblait plus mince que la première. De prétendues différences capillaires ainsi que des nez peu semblables font également partie des arguments avancés par les opposants au camp démocrate.






D'autres ont passé leur temps à comparer les doigts des deux femmes, affirmant notamment que l'index de l'une d'elles est plus long que son annulaire, ce qui n'est pas le cas de l'autre personne.


Certains ont remarqué qu'aucun agent secret n'accompagnait la candidate lorsqu'elle a quitté l'appartement de sa fille, ce qui prouverait que cette personne n'était pas la véritable Hillary. D'autres clichés montrent cependant que la démocrate était bel et bien entourée d'agents à sa sortie.




Des twittos particulièrement motivés sont même allés jusqu'à mettre un nom et un visage sur le prétendu sosie de Mme Clinton: il s'agirait de Terera Lilly Barnwell, un sosie bien connu de la potentielle future présidente des Etats-Unis.




La principale intéressée a rapidement calmé le jeu, assurant qu'elle n'était pas à New York ce jour-là et qu'il fallait que les internautes respirent un bon coup: «Allez au lit», leur a-t-elle conseillé.

Au milieu de ces théories abracadabrantesques, la bourde d'un présentateur télé n'a rien arrangé, rapporte «Morning News USA». En direct dimanche, Joe Torres a annoncé lors d'un bulletin d'information: «Bonsoir. Commençons avec la mort d'Hillary Clinton.» Un porte-parole de la chaîne WABC-TV a expliqué plus tard que la langue du présentateur avait fourché et qu'au lieu de dire «health» (santé), il avait prononcé le mot «death» (mort). Pas de quoi calmer les adeptes des théories du complot.

(joc)