France

14 mai 2012 20:43; Act: 14.05.2012 21:06 Print

Hollande prêt à entrer à l'Elysée

François Hollande peaufinait lundi la composition de son futur gouvernement avant son intronisation à la tête de la France mardi matin, suivie aussitôt d'une rencontre avec Angela Merkel.

storybild

La passation des pouvoirs entre le président élu, François Hollande, et Nicolas Sarkozy se déroulera mardi matin. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Elu le 6 mai avec 51,6% des suffrages, le nouveau président prépare depuis lors son installation à l'Elysée et la formation de son gouvernement. Il a participé lundi soir une dernière fois au Conseil national du Parti socialiste (PS).

Rien ne filtre depuis une semaine sur le choix de son Premier ministre, qui sera annoncé mardi après-midi, même si les noms de hiérarques socialistes et de proches du président élu, comme le député Jean-Marc Ayrault et la patronne du PS Martine Aubry, circulent dans la presse.

La passation des pouvoirs entre le socialiste et Nicolas Sarkozy se déroulera mardi matin. Le cérémonial, immuable depuis le début de la Ve République, prévoit un entretien au palais de l'Elysée où le président sortant doit informer le nouveau chef de l'Etat des procédures en matière d'arme nucléaire.

Après une cérémonie d'investiture, M. Hollande devrait remonter l'avenue des Champs-Elysées dans une Citroën décapotable.

Il rendra hommage à Jules Ferry, grande figure de la gauche républicaine et «père» de l'école laïque, obligatoire et gratuite, et au double prix Nobel de Chimie et de Physique au début du XXe siècle, Marie Curie.

Une normalité assumée

François Hollande souhaite être un «président normal», en rupture avec le très bouillonnant Nicolas Sarkozy, conformément à ses promesses de campagne.

Ces derniers jours, il s'est efforcé de montrer l'image d'un homme simple, au contact direct avec les Français, continuant à serrer les mains des passants à la sortie d'un restaurant malgré la présence des gardes du corps.

Il rentrera dans le vif du sujet de son quinquennat avec la désignation de son Premier ministre qui dévoilera mercredi la composition de son gouvernement avec une volonté affichée de parité hommes/femmes et l'entrée probable de ministres écologistes.

Le chef du gouvernement sera également chargé de mettre en ordre de bataille les socialistes pour les législatives des 10 et 17 juin pour permettre au nouveau président d'obtenir une majorité «large, solide et loyale» comme celui-ci l'a souhaité lundi soir devant ses amis socialistes.

Rencontre à Berlin

Mais le dossier qui doit donner la tonalité de son quinquennat sera discuté dès mardi soir à Berlin avec la chancelière allemande Angela Merkel: la renégociation du traité de discipline budgétaire européen auquel il veut ajouter un volet sur la croissance.

Après Berlin, M. Hollande s'envolera pour Camp David, aux Etats- Unis, où il participera au G8 vendredi et samedi. Il ira ensuite à Chicago dimanche et lundi pour un sommet de l'Otan. Il devra notamment expliquer au président américain sa volonté d'amorcer de manière anticipée le retrait des troupes françaises en Afghanistan.

(ats)