Paris

11 septembre 2019 23:32; Act: 12.09.2019 07:46 Print

Huit «décrocheurs» du portrait de Macron jugés

Huit écologistes sont jugés pour vols après avoir décroché des portraits d'Emmanuel Macron dans des mairies. Ils dénoncent «l'inaction climatique» du président français.

storybild

Des écologistes devant la mairie de Saint-Ouen avec le portrait d'Emmanuel Macron qu'ils viennent de décrocher du mur, le 11 septembre 2019. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Un devoir moral»: huit militants écologistes, jugés mercredi à Paris pour vols après avoir décroché et emporté des portraits du président Emmanuel Macron dans des mairies, ont défendu cette action de désobéissance civile pour dénoncer «l'inaction climatique» au sommet de l'État.

Âgés de 23 à 36 ans, ils ont reconnu avoir participé à une ou plusieurs actions en février dans des mairies d'arrondissement de la capitale, dans le cadre d'une campagne du mouvement Action non-violente COP21 (ANV-COP21).

Un vidéaste d'un média associatif comparaît à leurs côtés, également pour «vol en réunion». Le 21 février, avec d'autres journalistes, il était présent à une action de décrochage «à 100% pour (la) filmer, pas y participer», a-t-il assuré à la barre.

«Mur vide»

Félix, étudiant en sciences politiques et journalisme, confirme avoir emporté un portrait, qui est toujours «en possession du groupe», indique-t-il, comme environ 130 autres dérobés par ANV-COP21 ces derniers mois, le dernier le jour même du procès, à Saint-Ouen (banlieue parisienne).

«On a décidé de décrocher le portrait du président de la République pour laisser un mur (...) aussi vide que sa politique climatique actuelle», lance Pauline, salariée d'un mouvement écologiste, Alternatiba.

Les prévenus insistent: leurs actions «à visage découvert», pacifistes et «sans dégradation» visent à «frapper les consciences». Elles sont largement relayées sur les réseaux sociaux et couvertes par les médias.

Une amende et trois relaxes

«Vous avez parfaitement conscience que votre action est illégale?», demande le représentant du ministère public à un militant, qui opine. Il a requis à l'encontre de chacun des activistes et du vidéaste - tous au casier judiciaire vierge - une amende de 1000 euros, dont la moitié avec sursis. Le vol en réunion est un délit passible de cinq ans d'emprisonnement et 75'000 euros d'amende, au maximum.

En juin, un militant «décrocheur» a été condamné dans l'est de la France à une amende ferme de 250 euros et cinq autres à une amende avec sursis. Deux semaines plus tard, trois autres ont été relaxés.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Momo le 12.09.2019 08:11 Report dénoncer ce commentaire

    Il fallait seulement retourner limage

    Cest quoi qui coûte cher ? Cest le tableau , Ou limage qui manque a la paroi ? Car a par le mur personne dautre ne si intéresse .

  • Momo le 12.09.2019 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours no comment

    Jaurais Préféré débattre sur Netanyahu qui est critiqué sur la Cisjordanie . Mais les milieux économiques naiment Pas que lon critique et même la régie cest délicat alors pas toucher cest no comment

  • Sans le 12.09.2019 08:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Affligeant

    Les empoisonneurs ont encore de belles années devant eux... c'est beau la réalité des priorités de nos gouvernements et de nos justices

Les derniers commentaires

  • L. Vétique le 12.09.2019 09:46 Report dénoncer ce commentaire

    France à jamais ingouvernable!

    Les militants écologistes reprochent l'inaction de Macron, mais quand celui-ci a pris quqlques mesures pour satisfaire les écologistes, il a déclenché le nouvement des gilets jaunes. Les Français ne sont et ne seront jamais contents et jamais gouvernables. En revanche l'outrance, la violence, la grossièreté, l'impolitesse et l'irrespect ne semblent pas les déranger.

    • Françoise le 12.09.2019 13:24 Report dénoncer ce commentaire

      Le monde et son anarchie de la pollution

      Ha Ha ha des mesure pour les écologistes permettez , ces mesures sont faites pour lécologie . Vous êtes de ceux qui en Suisse veulent lessence aux prix du pain , en espérant que payer 80 cts de plus le litres de mazout va sauver le monde . Ouvrez les yeux ! Ce que font les industries du crimes ( déchets toxiques de tous genres envoyés dans les pays tiers pour être évaporés feux dans les mines de charbon de forêt et tout ce qui concerne l habillement exploitation des eaux soit pour la bouteille que par lindustrie ) ces exemples suffiraient plus à sauver qua Taxer les mauvaise personnes

  • Sans le 12.09.2019 08:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Affligeant

    Les empoisonneurs ont encore de belles années devant eux... c'est beau la réalité des priorités de nos gouvernements et de nos justices

  • Momo le 12.09.2019 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours no comment

    Jaurais Préféré débattre sur Netanyahu qui est critiqué sur la Cisjordanie . Mais les milieux économiques naiment Pas que lon critique et même la régie cest délicat alors pas toucher cest no comment

  • Momo le 12.09.2019 08:11 Report dénoncer ce commentaire

    Il fallait seulement retourner limage

    Cest quoi qui coûte cher ? Cest le tableau , Ou limage qui manque a la paroi ? Car a par le mur personne dautre ne si intéresse .