3000 euros d'amende

03 mars 2010 08:17; Act: 03.03.2010 08:28 Print

Il compare le président de l'UE à une «serpillière humide»

Le Parlement européen a infligé une amende de 3000 euros à l'eurodéputé britannique Nigel Farage, qui a comparé le 24 février le nouveau président de l'Union européenne, le Belge Herman van Rompuy, à une «serpillière humide».

Une faute?

Nigel Farage, chef du parti UK Independence Party qui demande le retrait de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, a refusé de s'excuser pour ces propos. La présidence du Parlement européen a condamné mardi le comportement «incorrect et irrespectueux» de l'eurodéputé, qui va perdre dix jours d'indemnités parlementaires journalières, à 298 euros par jour.

Dans une lettre au président du Parlement européen Jerzy Buzek, le Premier ministre belge Yves Leterme lui a demandé le 25 février de veiller à ce que de tels propos «diffamatoires» ne soient plus proférés devant l'assemblée.

Spécialiste des attaques au vitriol, Nigel Farage est coutumier des diatribes contre les responsables de l'UE devant l'assemblée et les caméras. Le 24 février en séance publique, cet eurosceptique s'en est pris en particulier au discret Herman van Rompuy, dont la nomination en novembre dernier au nouveau poste de président de l'Union européenne avait suscité une certaine surprise.

Nigel Farage l'a d'abord traité d'«assassin tranquille» de la démocratie en Europe, avant de hurler: «Vous avez le charisme d'une serpillière humide et l'allure d'un petit employé de banque».

«Personne en Europe n'a entendu parler de vous! (...) Le peuple d'Europe doit vous limoger», a ajouté le Britannique, que le président de l'Assemblée a tenté en vain d'interrompre. «Vous semblez mépriser le concept même des Etats-nations. Peut-être parce que vous venez de Belgique, qui, bien sûr, est à peu près un non-pays», a poursuivi Nigel Farage.

Herman von Rompuy est resté stoïque, expliquant ensuite avoir refusé «de s'abaisser» au niveau de Nigel Farage en répondant.

(ap)