Brésil

21 août 2019 14:40; Act: 21.08.2019 17:25 Print

Il est 15h et Sao Paulo plonge dans les ténèbres

Un épais nuage de fumée provenant des feux de forêt qui ravagent actuellement l'Amazonie est passé au-dessus de la mégalopole brésilienne, lundi.

Sur ce sujet
Une faute?

La ville de Sao Paulo a été plongée lundi dans une ambiance apocalyptique. Pendant environ une heure au coeur de l'après-midi, l'obscurité s'est installée sur la mégalopole brésilienne. Des habitants ont filmé cette scène inquiétante: «Les ténèbres effrayantes du ciel de Sao Paulo sont apparues vers 15h, et les habitants n'ont pas compris ce qui se passait», peut-on lire en légende d'une vidéo publiée mardi par un média indépendant. En fait, cette obscurité était due au passage d'un épais nuage de fumée provenant des feux de forêt qui ravagent l'Amazonie depuis le mois de juillet.



La situation dans la région est catastrophique. Depuis le début de l'année, les feux de forêt au Brésil ont augmenté de 83% par rapport à l'année précédente. Notamment en Amazonie, en raison de la déforestation et de la sécheresse. Entre janvier et août, 72'843 départs de feu ont été enregistrés dans le pays, contre 39'759 sur la totalité de l'année 2018, selon des chiffres de l'Institut national de recherche spatiale (INPE) qui observe notamment l'évolution de la forêt au Brésil.

Des chiffres remis en cause par le président Bolsonaro

Les incendies ont été les plus nombreux dans les États occupés en totalité ou partiellement par la forêt amazonienne. Les feux en Amazonie sont notamment provoqués par les défrichements par brûlis utilisés pour transformer des aires forestières en zones de culture et d'élevage ou pour nettoyer des zones déjà déforestées, généralement pendant la saison sèche qui s'achève dans deux mois.

«Ce à quoi nous assistons est la conséquence de l'augmentation de la déforestation révélée par les chiffres récents», analyse Ricardo Mello, du programme Amazonie du Fonds Mondial pour la Nature-Brésil. Selon l'INPE, la déforestation en juillet a été quasiment quatre fois supérieure au même mois de 2018. Ces chiffres ont été remis en cause par le président d'extrême droite, Jair Bolsonaro, féroce critique des politiques de protection de l'environnement, qui a limogé Ricardo Galvao, son président, l'accusant de mentir et de nuire à l'image du Brésil.

Interrogé mardi par l'AFP sur cette forte hausse des incendies, le ministre de l'Environnement, Ricardo Salles, a indiqué que le gouvernement avait «mobilisé tous les effectifs des secouristes et tous les avions» de lutte contre les incendies, «qui sont désormais à pied d'oeuvre avec les gouvernements régionaux». En Amérique du Sud, le Brésil est le pays le plus touché par les feux de forêt en 2019, suivi par le Venezuela (26'453) et la Bolivie (16'101).


(joc/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • XYZ le 21.08.2019 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Collapsus forestiers en Sibérie et Amazonie

    La forêt amazonienne ne peut survivre que si elle reste d'un bloc compact. Actuellement elle est détruite en «  peau de léopard «  se qui diminue son cycle de l'eau en circuit fermé. Ça va très mal finir.

  • Snatch le 21.08.2019 14:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Brésil

    des feux de forêt dans le plus grand poumon de l'humanité en pleine période de réchauffement nous y allons encore plus rapidement dans le mur pathétique humain

  • D. Goûté le 21.08.2019 15:04 Report dénoncer ce commentaire

    Mais non, mais non ...

    Bolsonaro va envoyer en prison tous les habitants de Sao Paulo qui osent colporter de telles accusations fantaisistes et qui portent atteinte à la grandeur et à la souveraineté du Brésil. Il est encore bien possible que les feux aient été allumés par des gens qui veulent cultiver du soja, alors que chacun sait que le sol de l'Amazonie, riche de biodiversité, est trop pauvre pour l'agriculture ...

Les derniers commentaires

  • Alinostix le 22.08.2019 16:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au diable

    Au diable ce Bolsonaro. Ce genre de personnage nous mène à l'apocalypse

  • MGZR le 22.08.2019 12:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    comme je savais

    bin oui j avais prévenu il y a 2 ans que les forêts amazonienne brûleraient dès la signature des accords du mercosur. une fois la forêt détruite ils mettront en culture du soja OGM pour engraisser les bovins qui finiront dans l assiette des européens . c était prévu de longue date il n y a pas de surprise .

  • RêvtoiZzz kreol le 22.08.2019 07:03 Report dénoncer ce commentaire

    Au secours!

    Au secours! Quel désespoir cette planète!!! Détruire notre oxygène naturel et gratuite pour créer de l'artificiel..et nous le facturer! Et si on ne peut pas payer l'oxygène, vous connaissez la suite... Belle façon de diminuer la population sans trop de violence!!! Tchiiippp...

  • LSDF le 22.08.2019 06:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    revoir les priorités

    un article paru le 21.08. pour nous dire qu une ville est plongée dans le noir... alors que la cause de ceci, le poumon de la planète, brule depuis plus de 15 jours et personne n en parle ?? au fait, quelle taille de soustif pour Kim Kardashian ? suis sur que le peuple en sait plus sur elle que sur ce qu'il se passe vraiment dans le monde... pathétique !

  • Darksider le 22.08.2019 06:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Criminels

    Incendie criminel effectué par les gouvernements et lobbys. ça fait des année qu'ils veulent en raser un partie pour faire des culture et de l'élevage. De plus, l'amazonie étant extremement humide, un feu ne part pas comme ça. (j'y suis aller donc je sais de quoi je parle) ces incendies font le bonheur de certains en leur offrant des terres.