France

04 avril 2019 10:17; Act: 04.04.2019 11:11 Print

Il le tue, cache le corps et se dénonce à la police

Un jeune homme, soupçonné d'avoir tué un quadragénaire sur fond de différend commercial, a été mis en examen, mercredi, pour homicide volontaire.

storybild

Le suspect est un autoentrepreneur dans le domaine du recyclage de ferraille sans antécédent judiciaire. (Photo: AFP)

Une faute?

La victime, un homme de 49 ans originaire des Hauts-de-France, s'était rendue à Launois-sur-Vence, mais n'avait plus donné signe de vie depuis le 22 mars.

Selon le procureur de la République de Reims, Matthieu Bourrette, le suspect, un jeune Ardennais, «s'est présenté spontanément aux services d'enquête le 1er avril pour faire des aveux, a reconnu avoir tué la victime avec une arme à feu puis avoir caché son corps et avoir mis le feu au véhicule de la victime».

Cet autoentrepreneur dans le domaine du recyclage de ferraille sans antécédent judiciaire a «expliqué son geste par un différend commercial lié à des ventes de pots catalytiques qui aurait mal tourné, à la suite d’un échange verbal violent sur le terrain» de sa famille.

Jusqu'à 30 ans de prison

«Il soutient avoir tiré accidentellement sur la victime, ne sachant pas que l'arme était chargée», a ajouté le magistrat, rapportant que le jeune homme «semble faire preuve d'une certaine fragilité psychologique».

Le suspect, qui vit sur un terrain de la communauté des gens du voyage à Launois-sur-Vence, a également été mis en examen pour dégradation volontaire de bien privé par moyen dangereux. Placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention conformément aux réquisitions du parquet, il encourt 30 ans de réclusion criminelle.

(afp)