Etats-Unis

17 juillet 2018 18:48; Act: 17.07.2018 19:06 Print

Il s'oppose à l'exécution du tueur de son père

Un homme milite depuis plusieurs semaines pour sauver la vie du meurtrier de son père.

storybild

Christopher Young a tué un gérant de supérette, en 2004. (Photo: Keystone)

Une faute?

L'Etat américain du Texas se préparait à exécuter mardi un meurtrier âgé de 34 ans, malgré un ultime appel à la clémence du fils de l'homme qu'il a tué.

Si les derniers appels de ses avocats sont rejetés, Christopher Young recevra une injection létale dans sa prison au nord de Houston.

Un jour de novembre 2004, sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants, il avait abattu le gérant d'une supérette de San Antonio. Il avait également été accusé d'une agression sexuelle sur une femme ce même jour.

Christopher Young, qui était membre d'un gang violent, a assuré qu'il n'avait pas l'intention d'ôter la vie au commerçant quinquagénaire, nommé Hasmukh Patel. La scène avait été filmée par une caméra de surveillance.

«L'addition de deux maux ne fera pas un bien»

Mitesh Patel, le fils de la victime, a mené une campagne ces dernières semaines pour demander au gouverneur du Texas d'épargner le prisonnier, père de trois enfants. «Il a tué mon père, on va le tuer: l'addition de deux maux ne fera pas un bien», a déclaré aux médias Hasmukh Patel.

Une des filles de Christopher Young a de son côté supplié les autorités texanes de ne pas exécuter son père. Mais la commission des grâces et libérations conditionnelles de l'Etat a écarté toute mesure de clémence en sa faveur.

Le Texas est l'Etat qui exécute le plus aux Etats-Unis. Sept condamnés y ont été mis à mort depuis le début de l'année.

(nxp/afp)