États-Unis

23 février 2020 19:06; Act: 23.02.2020 20:11 Print

«Mad Mike» s'est écrasé dans sa dernière fusée

L'astronaute autodidacte américain a trouvé la mort samedi. Il voulait notamment se prouver que la Terre est plate.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Sa seconde tentative d’aller contempler la Terre d’en haut lui aura été fatale. Samedi, «Mad Mike» Hughes s’est tué dans le crash de la fusée qu’il avait construite avec son acolyte, Waldo Stakes.

L’engin mû par de la vapeur aurait dû grimper jusqu’à 5000 pieds de hauteur, soit un peu plus de 1500 mètres. Comme le montre une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, la fusée a décollé à grande vitesse et s’est élevée relativement haut avant de retomber et de s’écraser dans le désert californien, près de Barstow. Un parachute s’était ouvert sous son propulseur juste après le lancement.

Convaincu que la Terre est plate

Hughes, astronaute autodidacte de 64 ans, effectuait son deuxième vol dans une fusée faite maison. Lors du premier, en mars 2018, il était monté à une hauteur de 570 mètres. Le retour brutal sur Terre lui avait valu une sévère compression des vertèbres, mais cela ne l’avait pas découragé.

Casse-cou dans l’âme, «Mad Mike» était aussi convaincu que la Terre est plate. Il voulait prendre de la hauteur pour vérifier la chose, mais avait confié au site Space.com que sa principale motivation était simplement son esprit aventureux et son envie de repousser les limites des fusées artisanales.

Dans la série «Homemade Astronauts» de la chaîne américaine Science Channel, qui suivait la vie de son équipe, il expliquait d’ailleurs que ses folles expériences visaient «simplement à convaincre les gens qu’ils peuvent faire des choses extraordinaires de leur vie». «Ce décollage était son rêve de toujours», a rappelé la chaîne dans son message de condoléances.

(aia)