France

03 février 2018 20:49; Act: 03.02.2018 22:06 Print

Il va traverser les Pyrénées avec ses huit chiens

Avec ses 8 chiens de traîneau, Romain Da Fonseca s'est élancé samedi pour une traversée inédite des Pyrénées d'ouest en est, sur 900 km de long et 30 000 mètres de dénivelé cumulé.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Mon seul impératif est d'arriver à fêter mon anniversaire le 18 mars chez moi. Premier gros défi: il va falloir que je gère les chiens dans la ville», a déclaré le jeune homme juste avant le départ depuis la plage d'Hendaye. L'aventurier ne rejoindra pas tout de suite la neige. Il lui faudra d'abord rouler sur la route avec son kart, tiré par les chiens équipés de chaussons pour préserver leurs coussinets, avant d'atteindre 1 000 mètres d'altitude d'ici deux jours et de pouvoir utiliser le traîneau.

«Le plus compliqué ça n'est pas le kilométrage mais surtout le dénivelé et la technicité. Et notamment les descentes parce que les chiens tirent aussi fort en montée qu'en descente», a expliqué Romain Da Fonseca. Une telle aventure n'avait plus été tentée depuis que l'explorateur Paul-Emile Victor et deux compagnons avaient traversé une partie des Alpes avec six chiens en ralliant le piémont niçois à Chamonix en 1938. Romain Da Fonseca prépare son projet depuis un an et demi, épluchant les cartes pour trouver le meilleur chemin. Mais «l'itinéraire ne sera pas suivi à la lettre, ce serait sans compter les risques d'avalanches à cause du redoux ou la neige trop verglacée», a-t-il souligné avant son départ.

«Le chef c'est moi»

Romain Da Fonseca, 28 ans pour quelques semaines encore, connaît bien le parcours qui doit le mener jusqu'à Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) : voici dix ans déjà, il a effectué sa première traversée des Pyrénées, à pied et en 35 jours. Rebelote en 2012, en 28 jours et cette fois à travers les principaux sommets de la chaîne de montagnes (Canigou, Aneto, Mont Perdu, Vignemale, Ossau, etc.). En 2014 enfin, celui dont la devise est «la tête dans les étoiles pour garder les pieds sur terre» enchaînera 212 sommets de plus de 3 000 m d'altitude des Pyrénées, en l'espace de seulement trois mois.

Bercé depuis l'enfance par les romans de Jack London et ses rêves de forêts sauvages dans le grand nord, cet habitant de Bun (Hautes-Pyrénées) se frotte à présent à un autre défi, accompagné cette fois de sa meute de chiens: «des "Siberian Husky", une lignée américaine faite pour la course et non la beauté», sourit Romain. «Ils ont tous du caractère mais pas de combat, pas de hiérarchie entre eux, le chef c'est moi», assure le jeune homme. Pour les préserver durant cette Transpyrénéenne, Romain va les traiter comme des athlètes de haut niveau, en fractionnant leurs repas par exemple.

Car «le plus dur, c'est la gestion de chiens. Ils n'auront pas de remplaçants, tout comme moi», explique-t-il. Outre ses compagnons à quatre pattes, Romain pourra aussi compter sur une équipe d'experts, indispensable à la réussite de son aventure : un routeur météo, un guide de haute montagne également formateur pour les policiers d'élite du RAID, une infirmière, deux vétérinaires, un réalisateur et un photographe pour immortaliser la course... Sans oublier les trois ravitailleurs qui suivront en permanence Romain et sa meute : «Ma compagne, mon beau-frère et moi. Trois suiveurs, chacun dans son véhicule», explique le père de Romain.

(20 minutes/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JM le 03.02.2018 23:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Born to run

    merci a tout les ignorants de ne pas parler pour rien dire. vous critiquez les chiens de traineaux parce qu'il cours et tracte un traineau. vous critiquez parce que il reste enfermer dans leur enclos. je suis musher et sachez que mes chiens sortent courir devant le kart 5 fois par semaine avec 2 jours de repos. tout les jours les chiens en redemande, sont il malheureux, non sinon ils se cacheraient dans leur niche. vous pensez que le musher a juste ces pieds sur le traineau... vous vous trompez, c est un sport autant pour les chiens que pour l homme. sachez que nous avons plus de respect de Nos chiens que vous vous en avez de vos voisin. longue vie va ce sport qui vous prend 100% de votre temps. plus de vacances plus de sortie. mais un rêve plein les yeux

  • Monsieur Furet le 03.02.2018 23:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mes chers "protecteurs" des animaux

    Avez-vous déjà vu l'excitation d'un chien de traîneau avant le départ ? Ou entendu ses complaintes lors d'une pause trop longue à son goût ? Le scandale, c'est de laisser enfermer ces coureurs de la taïga dans un 50m2 en centre ville. Bonne route à ce jeune musher et à ses fidèles compagnons d'aventure.

  • Ninine le 03.02.2018 22:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    courage

    quel beau projet!! bon vent à vous et à vos chiens !! Et n'oubliez pas de nous tenir au courant de votre superbe voyage.

Les derniers commentaires

  • Ambiguïté le 10.02.2018 12:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sens du mot

    Traverser?...dans un tunnel?..

  • Natactivity le 04.02.2018 23:00 Report dénoncer ce commentaire

    Égoïste

    Dangereux avec les avalanches. Il n'a qu'à y aller seul

  • Qwertz le 04.02.2018 11:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Magnifique

    Cest dans leur nature. Il aime ses chiens. Basta.

  • Patrick Eichenberger le 04.02.2018 10:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Magnifique

    Magnifique projet Si il y a une page FB pour suivre laventure avec plaisir Bonne réussite

  • Ego Isme le 04.02.2018 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    Hypocrisie

    Que d'ignorance ici ! OUI le chien de traîneau a besoin de courir ce n'est PAS un chien d'appartement ! Mais 900 km de long et 30 000 mètres de dénivelé cumulés c'est TROP ! les extrêmes ne sont pas bonnes !! on vous dirait qu'il part avec ses chiens faire 1500 km vous applaudiriez encore sans réfléchir à l'effort extrême que doivent faire ses chiens ! N'importe quoi certains ici qui ne réfléchissent pas au bien être des chiens ! Juste égoïste pour leur Exploit qu'ils s'approprient... alors que c'est l'exploit des chiens cela dit

    • Pato69 le 04.02.2018 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Ego Isme

      L'ignorance tue ABE

    • Achile Talon le 04.02.2018 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Ego Isme

      Il y a chien et chien de travail. Ce sont des athlètes de haut niveau capable en situation nordique de courir 240km par jour durant 5jours sans repos autre que celui quotidien. Soignés, entretenus et en pleine santé voilà les trois conditions nécessaires pour que l'équipe puissent fonctionner. Le respect des chiens n'est à mon humble avis pas à confondre avec le fait d'humaniser ces derniers par méconnaissance.... ils sont fait et aime cela!

    • Monsieur Furet le 04.02.2018 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Ego Isme

      Pour info, les deux plus grandes courses, Iditarod et Yukon Quest, font 1600km... OUI, ces chiens sont des athlètes et méritent notre respect. Comme nos marathoniens.