Volcan à Bali

30 novembre 2017 07:00; Act: 30.11.2017 10:29 Print

Ils continuent de travailler au péril de leur vie

Certains villageois reviennent près du volcan Agung pour venir nourrir leurs animaux. Et des personnes âgées, elles, refusent de partir se mettre à l'abri.

Voir le diaporama en grand »
Des milliers de touristes étrangers s'apprêtaient à quitter Bali, au lendemain de la réouverture de l'aéroport de Denpasar fermé pendant trois jours. (Jeudi 30 novembre 2017) Le très touristique aéroport international de Bali restera fermé pour le troisième jour consécutif, bloqué par les fumées du volcan du mont Agung dont la forte activité fait craindre une éruption de grande ampleur. (Mercredi 29 novembre 2017) Le volcan du mont Agung projetait toujours mardi des cendres volcaniques, jusqu'à trois ou quatre kilomètres au-dessus du cratère. (Mardi 28 novembre 2017) A Denpasar, 443 vols ont été annulés mardi à l'aéroport international, impactant plus de 120'000 passagers. (Mardi 28 novembre 2017) Les centres d'évacuation, les hôtels et l'aéroport de Denpasar se remplissaient mardi. (Mardi 28 novembre 2017) Les voyageurs ont dû prendre leur mal en patience dans le hall de l'aéroport. (mardi 28 novembre 2017) L'aéroport Ngurah Rai, dont les couloirs sont couverts de cendres, restera fermé jusqu'à au moins mercredi matin. (Mardi 28 novembre 2017) L'alerte consécutive aux émissions de cendres et de fumées du volcan Agung à Bali a été portée à son niveau maximum, faisant craindre une éruption imminente. (Lundi 27 novembre 2017) Le mont Agung, dont l'éruption en 1963 avait fait près de 1.600 morts, s'est réveillé en septembre. (Dimanche 26 novembre 2017) De la fumée et de la vapeur s'élevaient jusqu'à 4.000 mètres au-dessus du sommet du volcan. (Dimanche 26 novembre 2017) Les habitants doivent quitter les lieux. (Dimanche 26 novembre 2017) De la fumée et de la vapeur s'élevaient jusqu'à 4.000 mètres au-dessus du sommet du volcan. (Dimanche 26 novembre 2017) De la fumée et de la vapeur s'élevaient jusqu'à 4.000 mètres au-dessus du sommet du volcan. (Dimanche 26 novembre 2017) Le centre de volcanologie indonésien a décrété une alerte rouge pour prévenir les compagnies aériennes qu'une éruption était possible. (Dimanche 26 novembre 2017) Le centre de volcanologie indonésien a décrété une alerte rouge pour prévenir les compagnies aériennes qu'une éruption était possible. (Dimanche 26 novembre 2017) Le centre de volcanologie indonésien a décrété une alerte rouge pour prévenir les compagnies aériennes qu'une éruption était possible. (Dimanche 26 novembre 2017)

Sur ce sujet
Une faute?

Des villageois vivant à Bali près du volcan qui crache des colonnes de cendres dans l'atmosphère risquent leur vie en pénétrant dans la zone interdite. Ce ne sont pourtant pas les avertissements qui manquent aux abords du périmètre de sécurité de 10 kilomètres autour du mont Agung: «Danger. Zone volcanique. Défense d'entrer», peut-on lire sur des panneaux à Karangasem, district le plus proche du volcan dont l'activité sismique fait craindre une éruption à tout moment.

Mais pour Wayan Kompyang, un père de neuf enfants, peu importe: «Je continue de revenir au village pour voir mes poulets et les nourrir», confie-t-il à l'AFP à Pring Sari, un village situé à moins de huit km du cratère. Il élève ses volailles non pas pour les vendre mais pour les utiliser dans des Sabung, combats de coq traditionnels qui font l'objet de paris, une source de revenus pour cet homme de 45 ans. «Il faut que je m'occupe d'eux pour qu'ils restent en bonne santé et prêts à se battre une fois que la situation se calmera», dit Wayan, dont les proches sont hébergés dans l'un des nombreux centres d'évacuation loin du volcan.

Au moins 100'000 habitants doivent évacuer leurs logements, ont fait savoir les autorités locales, qui n'hésitent pas à contraindre les éventuels récalcitrants.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • fifi le 30.11.2017 09:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    svp

    sauvé au moins les bébé et les enfants

  • Gerard Seroux le 30.11.2017 09:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    volcan

    le plus grand danger, à mon avis serait une explosion plasmatique. la je doute que même en courant très vite les résidents en sortent vivant.

  • Poulette le 30.11.2017 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stupidité abyssale

    C vrai que nourrir ses poulets pour les sacrifier ensuite dans des combats de coq ça vaut la peine de risquer sa vie... bref la bêtise humaine n'a aucune limite...

Les derniers commentaires

  • Poulette le 30.11.2017 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stupidité abyssale

    C vrai que nourrir ses poulets pour les sacrifier ensuite dans des combats de coq ça vaut la peine de risquer sa vie... bref la bêtise humaine n'a aucune limite...

    • alda le 30.11.2017 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Poulette

      Vous n'avez manifestement aucune idée de la manière dont les Balinais vivent... si cet homme, et les autres, perdent leur animaux, ils n'ont plus rien du tout. Ils ne craignent pas ce volcan, ils le vénèrent. C'est une manifestation des dieux pour eux. Ils ont confiance. Ne traitez pas les gens de stupide avant de les connaître...

  • Gerard Seroux le 30.11.2017 09:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    volcan

    le plus grand danger, à mon avis serait une explosion plasmatique. la je doute que même en courant très vite les résidents en sortent vivant.

    • salamandre le 30.11.2017 10:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Gerard Seroux

      explosion plasmatique? Plutôt explosion pyroclastique?

  • fifi le 30.11.2017 09:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    svp

    sauvé au moins les bébé et les enfants

    • Albert Binoche le 30.11.2017 12:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @fifi

      si ils restent que les bébés et les enfants il vont de toute manière mourir parce qu'ils seront pas comment faire pour vivre vraiment debile de toujours protéger les enfants