Crise migratoire

14 juillet 2018 22:35; Act: 14.07.2018 22:38 Print

Ils manifestent à Vintimille pour abolir les frontières

Alors que l'Espagne vient de sauver plus de 340 migrants en Méditerranée, plusieurs milliers de manifestants ont demandé ce samedi un accueil digne pour les réfugiés à la frontière italo-française.

storybild

Une foule de militants plutôt jeunes s'est formée pour demander l'abolition des frontières et l'accueil digne des migrants. (samedi 14 juillet) (Photo: AFP)

Une faute?

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi à Vintimille, à la frontière entre la France et l'Italie, contre la fermeture des frontières européennes aux migrants, a constaté l'AFP. Les services de secours espagnols ont eux annoncé avoir sauvé plus de 340 migrants en Méditerranée.

Le cortège, composé de nombreux Italiens mais aussi Français, Allemands, Hollandais et Espagnols, a marché dans la ville dans une bonne ambiance, mais sous haute surveillance policière, jusqu'à la frontière française avant de faire demi-tour. «Pour un accueil digne des réfugiés dans une Europe sans frontières», proclamait une pancarte tenue par une manifestante.

Brutalité

Deux autres portaient des chapeaux en forme de petits bateaux de papier sur lesquels il était écrit: «tragédie au large de la Libye, de 700 à 900 migrants morts, seulement 28 rescapés». La manifestation, à l'occasion du 14 juillet, avait été organisée par de nombreuses associations qui s'occupent de l'accueil des migrants. Elle avait pour objectif, selon un communiqué des organisateurs, «une mobilisation de dénonciation de la brutalité des politiques nationales et internationales de gouvernement des migrations» et «pour revendiquer la nécessité d'un permis de séjour européen et le droit à la mobilité» en Europe pour les migrants.

Vintimille est une ville frontalière italienne qui a vu passer des milliers de migrants en route depuis la péninsule vers le nord de l'Europe mais depuis 2015 la France empêche systématiquement leur entrée sur son territoire.

Sauvetage par les services espagnols

Plus de 340 migrants ont par ailleurs été sauvés par les services de secours espagnols en Méditerranée samedi, dont un qui tentait la traversée sur une chambre à air de camion. Les gardes-côtes espagnols ont indiqué avoir secouru 240 personnes sur 12 bateaux : 10 dans le détroit de Gibraltar et deux dans la Mer d'Alboran, séparant l'Espagne du Maroc. Un porte-parole a ajouté que la Garde civile avait porté secours à plus de cent autres migrants en Méditerranée.

Selon un récent décompte de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), 16'902 migrants sont arrivés en Espagne depuis le début de l'année, et 294 ont trouvé la mort en tentant de rejoindre ce pays, sur un total de 1400 morts en Méditerranée cette année.

Le mois dernier, l'Espagne a accepté d'accueillir 630 migrants arrivés à bord de trois navires, dont le bateau Aquarius d'une ONG française, refusé par l'Italie et par Malte. Et le 4 juillet un bateau de l'ONG espagnole Proactiva Open Arms a accosté à Barcelone avec 60 migrants arrivés de Libye à son bord, après que l'Italie avait refusé de les accueillir.

(nxp/ats)