France

06 novembre 2018 13:53; Act: 07.11.2018 06:29 Print

Ils voulaient s'en prendre à Macron: arrêtés

Six personnes voulaient viser le président français. Ils ont été interpellés mardi.

storybild

Le projet contre Emmanuel Macron n'est pas clair en l'état. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Six suspects en lien avec la mouvance de l'ultradroite ont été interpellés mardi par les services antiterroristes dans le cadre d'une enquête sur un projet d'action violente aux contours imprécis visant le président Emmanuel Macron, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.

Ces interpellations ont été conduites dans les départements de l'Isère, de l'Ille-et-Vilaine et de la Moselle, par les policiers de la DGSI dans le cadre d'une enquête ouverte pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle», a-t-on appris de source judiciaire confirmant une information de BFMTV. «Cette enquête vise un projet, imprécis et mal défini à ce stade, d'action violente» contre Emmanuel Macron, a précisé l'une des sources proches de l'enquête.

«Mouvements actifs»

Ces arrestations sont intervenues dans les départements de l'Isère, de l'Ille-et-Vilaine et de la Moselle, dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle», a indiqué une source judiciaire. «Cette enquête vise un projet, imprécis et mal défini à ce stade, d'action violente contre le président de la République», a précisé une autre source proche de l'enquête.

Les investigations en cours doivent permettre d'établir la réalité et la nature exacte de cette menace, a précisé l'une des sources proches de l'enquête.

Lundi, lors de l'installation du nouveau directeur de la DGSI Nicolas Lerner, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner s'est dit «attentif» aux menaces venues notamment des «mouvements extrémistes de droite comme de gauche, très actifs sur notre territoire».

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • The Undertaker le 06.11.2018 17:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Justice à deux vitesses...

    Sur un projet de violence (sic) on interpelle des mecs de la soi-disante "ultra- droite"mais par contre pour aller interpeller les racailles des banlieues que tout le monde connaît, il n'y a plus personne....allo Macron? Profite, plus que 3 ans avant que les français t'éjectent .

  • Daniel le 06.11.2018 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dcrc60

    ceci est une est un pur montage du gouvernement Macron pour tromper le peuple

  • Sir Hill le 06.11.2018 14:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Démocratie quand ça les arrangent

    La démocratie selon l'extrême-droite...

Les derniers commentaires

  • Marie le 06.11.2018 21:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Macron clive

    Je ne suis même pas étonnée! Ceux qui ont vu le dernier clip de Macron en vue des élections EU...est si violent, et Macron ne se gêne pas dans ses discours pour insulter les Français, les lépreux, les fainéants et jen passe. Macron invective tout le monde même nous les Suisses et sans vergogne...il est directement responsable, il clive les droites et les gauches.

  • Gâteau volé le 06.11.2018 20:26 Report dénoncer ce commentaire

    Président sans couronne

    J'ai perdu ma boite de mouchoir

  • Baron de la Courtoisie le 06.11.2018 18:08 Report dénoncer ce commentaire

    Evidemment

    Plus c'est gros, plus ça passe...

  • The Undertaker le 06.11.2018 17:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Justice à deux vitesses...

    Sur un projet de violence (sic) on interpelle des mecs de la soi-disante "ultra- droite"mais par contre pour aller interpeller les racailles des banlieues que tout le monde connaît, il n'y a plus personne....allo Macron? Profite, plus que 3 ans avant que les français t'éjectent .

  • John connor le 06.11.2018 17:00 Report dénoncer ce commentaire

    pas tous égaux

    A combien de victimes de violence a t on dit... "On ne peut rien faire tant que vous n avez pas été menacée ou agressée" Pour un président... Visiblement un pauvre projet mal ficelé suffit pour intervenir...

    • Marc le 06.11.2018 21:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @John connor

      Vous êtes naïf ou incapable de comprendre certaines choses.