Inondations en Espagne

15 septembre 2019 19:13; Act: 15.09.2019 21:13 Print

Près de 4000 personnes contraintes d'évacuer

Les pluies torrentielles qui ont fait 6 morts dans le sud-est du pays ralentissent un peu mais ont toutefois nécessité des centaines de nouvelles évacuations.

storybild

Almoradi, Espagne. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Des centaines de nouvelles évacuations ont eu lieu dans le sud-est de l'Espagne, dévasté ces derniers jours par des pluies torrentielles qui commencent toutefois à se calmer, après avoir causé la mort de six personnes, ont indiqué dimanche les services de secours.

Deux campings de la province d'Alicante ont été évacués, l'un à Crevillente abritant 300 personnes et l'autre à Guardamar, selon une porte-parole des services d'urgence de la région de Valence.

Les services d'urgence ont cependant précisé sur Twitter que l'évacuation des deux cents habitants d'un lotissement dans la commune d'Almoradi, annoncée auparavant en raison des risques de crues de la rivière Segura, n'avait finalement pas eu lieu.

Le dernier bilan fourni par le ministère de l'Intérieur s'élevait à 3.500 personnes contraintes de quitter leur foyer en raison de ces intempéries qui ont provoqué d'importants dégâts dans le sud-est du pays.

Les précipitations record ont causé la mort de six personnes, mais des routes ou des voies ferroviaires ont été également rendues impraticables, sans parler d'inondations importantes dans les régions de Valence, Murcie, et en Andalousie.

Un bilan des dégâts matériels n'a pas encore été établi mais le président de la région de Valence estimait dès samedi que «la catastrophe allait laisser de graves séquelles économiques». «L'impact économique est très grave», a-t-il insisté en réclamant un «plan Marshall» pour y remédier.

Les images de télévision montraient des habitants écopant l'eau de leurs maisons ou des militaires évacuant des personnes isolées à bord d'embarcations ou à bord d'hélicoptères.

Le danger «n'est pas encore passé», bien que les précipitations aient baissé d'intensité, a commenté devant la presse la ministre espagnole de la Défense, Margarita Robles, évoquant de nouvelles crues possibles en raison du niveau de la rivière Segura.

Les intempéries se déplacent vers le centre de la péninsule ibérique et l'agence météorologique nationale a maintenu son alerte pour pluies torrentielles dans 14 provinces.

Dans la région de Madrid, les précipitations ont provoqué d'importantes inondations à Arganda del Rey, à l'est de la capitale, une localité déjà affectée fin août par les intempéries.

Treize personnes avaient péri l'année dernière sur l'île de Majorque en raison de pluies torrentielles accompagnées, là aussi, d'inondations et de crues.

(nxp/afp)