Belgique

11 décembre 2008 15:20; Act: 11.12.2008 15:37 Print

Interpellation de 14 membres présumés d'Al-Qaïda

La police judiciaire belge a interpellé jeudi matin 14 personnes suspectées d'appartenir au réseau terroriste Al-Qaïda.

Une faute?

Parmi elles, un homme semblait être sur le point de commettre un attentat-suicide, ont annoncé le parquet fédéral et le chef de la police judiciaire.

«Nous ne savons pas où cet attentat-suicide était envisagé, il pourrait s'agir d'une opération au Pakistan ou en Afghanistan, mais il ne pouvait être totalement exclu que la Belgique ou l'Europe puissent avoir été une cible», a déclaré le procureur fédéral belge Johan Delmulle alors qu'un sommet de l'Union européenne devait s'ouvrir à Bruxelles jeudi après-midi.

Selon des informations très récentes parvenues aux enquêteurs, a-t-il expliqué, le suspect avait «reçu le feu vert pour exécuter une opération dont il estimait qu'il ne reviendrait pas» et «avait dit adieu à ses proches, parce qu'il voulait aller au paradis avec la conscience tranquille».

Les enquêteurs ont également eu vent d'une cassette vidéo d'adieu et de la «mise à l'abri» de femmes et d'enfants de l'entourage, comme c'est déjà arrivé à la veille d'attentats.

Attentat évité en 2007

«Ces informations, liées au fait que le sommet européen se déroule en ce moment à Bruxelles ne laissaient évidemment pas d'autres choix que d'intervenir aujourd'hui», a ajouté M. Delmulle, qui a indiqué que 242 policiers avaient pris part à 16 perquisitions à Bruxelles et à une à Liège (est).

L'enquête, décrite comme «la plus importante» sur le terrorisme en Belgique, est liée à un groupe d'islamistes belges ayant suivi des entraînements ou participé à des combats dans la zone Afghanistan-Pakistan, en liaison avec des «personnes importantes» d'Al-Qaïda, selon le parquet fédéral.

Ouverte depuis décembre 2007, elle a «probablement permis d'éviter la mise à exécution d'un projet d'attentat à Bruxelles» à la fin de l'an dernier, a expliqué le procureur fédéral.

(ats)