Gymnastique - abus sexuels

22 février 2020 21:35; Act: 22.02.2020 22:37 Print

Jusqu'à 1,25 million pour les victimes de Nassar

La Fédération américaine de gymnastique a proposé un système de dédommagement échelonné aux victimes d'abus sexuels perpétrés par l'ancien médecin de l'équipe nationale Larry Nassar.

storybild

La multi-médaillée Simone Biles, elle aussi victime de Larry Nassar, est concernée par le dédommagement maximal fixé à 1,25 millions de dollars.

Sur ce sujet
Une faute?

Une déclaration de divulgation déposée auprès du tribunal américain de faillite du district sud de l'Indiana a été rapportée par le quotidien Orange County Register et la chaîne ESPN, détaillant ce que les 517 victimes de Nassar percevraient selon cette proposition.

La quadruple médaillée d'or olympique à Rio, Simone Biles, qui devrait être la grande star des Jeux de Tokyo cet été, fait partie des 66 gymnastes élites concernées par le dédommagement maximal fixé à 1,25 million de dollars, pour avoir été agressée aux Jeux olympiques, aux championnats du monde, aux camps d'entraînement de l'équipe américaine ou lors d'autres événements de l'équipe nationale.

Les gymnastes non élites victimes d'abus sexuels lors d'événements organisés par USA Gymnastics recevraient plus de 500000 dollars, les gymnastes abusées dans des lieux n'appartenant pas USA Gymnastics seraient payées quelque 175000 dollars et les personnes ayant subi des «actions obliques» ne percevraient que 82 550 dollars.

Les gymnastes victimes de Nassar ont poursuivi USA Gymnastics pour ne pas les avoir protégées de ce dernier, qui a abusé d'elles entre 1996 et 2014 et a été condamné en 2018 à des peines allant de 40 à 125 ans de prison. Le plan de dédommagement de la Fédération de gymnastique s'inscrit dans une offre globale de 215 millions de dollars formulée en janvier, que l'avocat de plus de 180 de victimes avait qualifié d'«inadmissible».

John Manly a ajouté samedi dans les colonnes de l'Orange County Register que «cette offre empêcherait en outre toute nouvelle action contre les responsables du comité olympique et paralympique américain». «Leur plan permet à tous les nombreux protecteurs de Nassar dont l'ancien patron de la fédération de gymnastique Steve Penny et l'ancien président de l'USOPC Scott Blackmun, d'échapper complètement à la justice et de ne rien payer», a-t-il dit.

«Que les parents qui envisagent de placer leur enfant dans une salle de sport gérée par USA Gymnastics le sachent. L'instance dit que si un pédophile reconnu se trouve dans ce gymnase et qu'il viole votre enfant, alors votre enfant vaut 82 000 dollars. C'est la considération la plus dégoûtante, la plus répréhensible et la plus vile des enfants qui puisse être», a-t-il asséné.

(afp)