Amérique du Sud

16 juin 2019 15:10; Act: 17.06.2019 06:52 Print

L'Argentine et l'Uruguay sont privés d'électricité

Une panne de courant a plongé dans le noir l'Argentine et l'Uruguay, qui partagent un système d'interconnexion électrique centralisé.

Sur ce sujet
Une faute?

Une panne d'électricité aussi inédite que massive a plongé 44 millions d'Argentins et 3,5 millions d'Uruguayens dans le noir dimanche, à la suite d'un dysfonctionnement du réseau électrique.

Après plusieurs heures de coupure totale dans la matinée, le courant revenait progressivement dans plusieurs quartiers de Buenos Aires et dans certaines zones du pays, ont indiqué les autorités.

«Ce matin, une coupure de l'énergie électrique s'est produit dans tout le pays, due a une panne du système de distribution, dont nous ne pouvons pas encore préciser les causes», a déclaré le président de centre droit Mauricio Macri, assurant que 50% des foyers avaient été reconnectés au réseau. «Nous travaillons afin que toute la population puisse avoir de l'électricité le plus rapidement possible», a ajouté le président.

Plusieurs heures avant un retour à la normale

Plus tôt, une porte-parole de la société de distribution électrique Edesur, Alejandra Martinez, avait prévenu que le processus de normalisation et de remise «en fonctionnement de la génération et distribution d'électricité» allait «durer plusieurs heures».

A 07H07 (12H07 heure suisse ) dimanche, sans qu'il y ait une demande inhabituelle d'électricité, «le système argentin d'interconnexion (SADI) a subi un arrêt total qui s'est traduit par une panne massive d'électricité dans tout le pays et a également touché l'Uruguay», a indiqué le secrétariat argentin à l'Energie.

Des régions du Paraguay et du Brésil, frontalières de l'Argentine, ont également été touchées. Dimanche après-midi, le secrétaire argentin à l'Energie, Gustavo Lopetegui, devait donner une conférence de presse pour faire le point sur la situation et fournir les explications officielles.

Artères désertées

D'après le journal Clarin, une alerte était survenue avant la panne pour une baisse de tension entre les centrales électriques de Yacireta et Salto Grande. La panne sur ce secteur a ensuite provoqué la mise hors service de tout le réseau électrique de l'Argentine, affectant l'Uruguay.

La centrale de Yacyreta, barrage hydroélectrique frontalier du Paraguay, est un centre névralgique de la distribution d'électricité en Argentine, et le barrage uruguayo-argentin de Salto Grande y est relié.

Vers 15h00 (20h00 heure suisse), la lumière et l'eau courante étaient revenues dans la plupart des bâtiments du centre de la capitale argentine. Pendant plusieurs heures, l'avenue 9 de Julio, l'une des principales artères de Buenos Aires, a été inhabituellement désertée par les promeneurs du dimanche.

Les hôpitaux et les cliniques privées ont fonctionné grâce à des générateurs. «Le seul inconvénient, ce sont les ascenseurs. Nous n'en avons qu'un qui marche, mais tous les services opèrent sans problème», a confié dimanche matin un infirmier de l'hôpital Fernandez. Les autorités n'ont pas fait état de victimes liées à la panne générale.

«C'est le retour à l'âge de pierre»

Alors que les Argentins s'apprêtaient à se réunir en famille pour la Fête des pères, la fête était souvent gâchée, faute de courant électrique.

«C'est la première fois que je vois ça», s'étonne Pedro Salinas, serveur du restaurant Tobago à Buenos Aires, alors que le restaurant affichait complet pour la Fête des pères. Gustavo Totera, 60 ans, maugrée contre le gouvernement du président Mauricio Macri.

«Les gens sont furieux contre Macri pour la crise économique, mais là c'est trop. Ils ne sont même pas capables de faire fonctionner le système électrique. Ils ne savent même pas la raison de la panne», s'emporte ce militant d'Unité citoyenne, de l'ex-présidente Cristina Kirchner.

«C'est le retour à l'âge de pierre», souffle Eduardo Gralatto, un habitant de Junin, ville au coeur des plaines de la Pampa. Une autre habitante de la ville de Junin, Irma Barrichello, 86 ans, se plaignait surtout de ne pas pouvoir regarder la télévision, sa «principale compagnie».

Une première

La coupure de courant a affecté des scrutins dans les provinces argentines de San Luis, Santa Fe et Formosa, où les électeurs ont voté à la bougie où à la lumière des téléphones portables.

C'est la première fois que l'Argentine est ainsi privée d'électricité par une panne sur le réseau électrique. D'habitude, les coupures temporaires surviennent durant l'été austral, notamment en décembre, période de forte demande en raison du recours massif à la climatisation, quand la température dépasse durablement les 40 degrés.

(nxp/afp)