Chine

21 janvier 2020 12:01; Act: 21.01.2020 16:55 Print

L'Asie en «alerte maximale» face au virus

De nombreux pays d'Asie ont renforcé mardi leurs contrôles face à la propagation du nouveau virus semblable au Sras.

Sur ce sujet
Une faute?

Le nouveau coronavirus a déjà provoqué la mort de six personnes en Chine et fait craindre une crise sanitaire mondiale.

De Bangkok à Hong Kong, de Singapour à Sydney, les autorités procèdent à des contrôles systématiques à l'arrivée des vols en provenance des zones à risques, après que Pékin a confirmé que ce nouveau coronavirus était transmissible entre humains.

La Chine a recensé mardi 77 nouveaux cas, portant le total à près de 300, alors que la maladie a fait trois nouvelles victimes à Wuhan (centre), l'épicentre de l'épidémie qui a contaminé plusieurs autres personnes au Japon, en Corée du sud et en Thaïlande.

Et 922 patients restaient en observation dans les hôpitaux chinois, selon les chiffres communiqués par les autorités sanitaires. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) se réunira mercredi pour déterminer s'il convient de déclarer une «urgence de santé publique de portée internationale».

Détections thermiques obligatoires

Les autorités thaïlandaises ont mis en place des détections thermiques obligatoires dans les aéroports de Bangkok, Chiang Mai, Phuket et Krabi, pour les passagers en provenance des zones chinoises à risques.

Dans un communiqué, le ministre thaïlandais de la Santé Anutin Charnvirakul a annoncé que ces passagers étaient contrôlés «sans exception», et placés sous observation en quarantaine pendant 24 heures s'ils présentent des signes de fièvre.

La Thaïlande accueille à elle seule un quart des vols internationaux au départ de Wuhan, ville de onze millions d'habitants où la maladie a été détectée pour la première fois en décembre. A l'occasion du Nouvel An chinois, qui commence ce week-end, autour de 1300 passagers devraient emprunter chaque jour ce trajet et le royaume tient à éviter tout risque d'épidémie.

«Alerte maximale»

A Hong Kong, les autorités se disent elles aussi en «alerte maximale», alors que le souvenir de l'épidémie de Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) qui y avait fait plusieurs centaines de morts en 2002-2003 hante toujours les esprits.

«Nous sommes prêts pour le pire. Nous n'avons pas baissé la garde», a déclaré à la presse Matthew Cheung, numéro deux de l'exécutif hongkongais. L'aéroport de la ville procède déjà en temps normal au contrôle thermique de tous les passagers. Ceux qui arrivent de Wuhan doivent aussi remplir un formulaire. Ils s'exposent à des sanctions pouvant aller jusqu'à six mois de prison en cas de mensonge.

Les vastes frontières terrestres de la Chine font également l'objet d'un examen minutieux. Au Vietnam, le ministère de la Santé a proclamé un «risque d'infection élevé» et ordonné des contrôles renforcés à sa frontière nord, intense lieu de passage entre les deux pays.

La souche incriminée est un nouveau type de coronavirus, une famille comptant un grand nombre de virus. Ils peuvent provoquer des maladies bénignes chez l'homme (comme un rhume) mais aussi d'autres plus graves comme le Sras.

Isolement, quarantaine

Zhong Nanshan, un scientifique chinois de la Commission nationale de la santé, a déclaré lundi soir que la transmission par contagion entre personnes était «avérée».

C'était la première fois qu'une telle affirmation était faite publiquement.

L'OMS estime pour sa part que l'animal semble être «la source primaire la plus vraisemblable», avec «une transmission limitée d'humain à humain par contact étroit». En plein chassé-croisé dans les transports avant le Nouvel an chinois samedi, qui fait craindre une accélération des contaminations, le président Xi Jinping a appelé lundi à enrayer l'épidémie.

Les consignes n'ont pas tardé à être appliquées. Pékin a annoncé mardi qu'il classait l'épidémie dans la même catégorie que le Sras. L'isolement devient ainsi obligatoire pour les personnes chez qui la maladie a été diagnostiquée. Des mesures de quarantaine peuvent être décrétées.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean Connais le 21.01.2020 13:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas étonnant

    Comme c'est curieux, ces saloperies nous viennent toujours du même endroit de la planète. Peste porcine, poulets infecté, camelote à bas coûts de toutes façon trop chere pour ce que cest. À quand un verrouillage total de nos frontières, toute provenance confondue. Achetons local. Même nos propres microbes.

  • Plombier le 21.01.2020 14:00 Report dénoncer ce commentaire

    NOSTRADAMUS

    Peste porcine ou comment se venge le cochon qui saute à l'élastique ...

  • ping pong show le 21.01.2020 13:08 Report dénoncer ce commentaire

    Pékin express

    alerte générale !!! tous à vos masques !!!

Les derniers commentaires

  • Pa Bo le 22.01.2020 09:53 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo

    Bravo Les avions se posent a Paris et aucun contrôle... Même pas surpris par leur laxisme, quand le virus aura pénétré en Europe nos politicos nulos prendront des mesures mais il sera trop tard...

  • Greg le 21.01.2020 20:18 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà un pas vers l'écologie

    Si ça peu servir à réguler un peu la démographie. Merci les chinois, vous êtes déjà beaucoup trop.

  • Lux le 21.01.2020 17:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Virus T

    Enfin l'apocalypse, youpi

    • Veritas Veritas le 21.01.2020 17:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Lux

      Tu rigoleras moins quand le virus sera chez toi

  • Ange 0 Demon 1 le 21.01.2020 16:59 Report dénoncer ce commentaire

    N'oubliez pas de prendre midi et soir

    Le virus sera servi à volonté dans les grands restaurent chinois

    • foodpack le 21.01.2020 17:17 Report dénoncer ce commentaire

      @Ange 0 Demon 1

      Et de redemander un supplément!

  • Dr No le 21.01.2020 16:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'en sais rien

    Ça, c'est ce que l'on veut bien nous dire, mais venant de Chine, je doute des chiffres. De plus, ils crachent par terre. C'est peut-être dans les traditions, mais merci les germes, bactéries etc.. avec un peu plus du milliard d'habitants...un beau mélange. Ce qui m'interpelle, est que l'Inde a à peu près la même population mais pas de départ de ce type de maladie.

    • Le Cul Rit le 21.01.2020 18:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dr No

      Ils sont végétariens !

    • Andrew le 21.01.2020 21:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dr No

      Quand tu étenues au cinéma ils en prennent plein les narines 15 rangs plus loin....alors ta théorie des crachats...docteur 000.

    • Jean Connais le 21.01.2020 23:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dr No

      La Chine a une tradition ancestrale de la saleté et de l'absence d'hygiène. Allez dans le pays pour vous en convaincre.

    • Bourrepif le 22.01.2020 10:19 Report dénoncer ce commentaire

      crétin des alpes

      @Jean Connais, la bonne nouvelle c'est que les virus éliminent en premier les gens les plus faibles. Ciaoooo