Syrie

25 juin 2015 12:03; Act: 25.06.2015 14:28 Print

L'EI, de retour à Kobané, exécute 23 Kurdes

Les jihadistes ont repris pied dans Kobané, cinq mois après en avoir été chassés, a indiqué jeudi l'OSDH. Des exactions ont été signalées dans la région.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Au moins 23 Kurdes syriens ont été exécutés jeudi par le groupe extrémiste Etat islamique (EI) dans un village dans les environs de Kobané, ville kurde de nouveau attaquée par les jihadistes cinq mois après en avoir été expulsés, selon une ONG et des militants.

«Les combattants de l'EI ont exécuté par balles au moins 23 personnes dans le village kurde de Barekh Boutane, y compris des femmes et des enfants, et des résidents qui avaient pris les armes pour combattre l'EI», a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

«L'EI commet un massacre à Barekh Boutane, tuant une vingtaine de civils», a indiqué de son côté Arin Shekhmos, un militant kurde dans le nord de la Syrie.

Au moins cinq jihadistes ont été tués dans les affrontements armés avec les résidents, indique L'OSDH.

Les combattants de l'EI sont entrés brièvement à Barekh Boutane dans la matinée, puis s'en sont retirés «en raison des frappes aériennes de la coalition antijihadiste menée par les Etats-Unis et l'arrivée de renforts de forces kurdes qui ont encerclé le village», explique M. Abdel Rahmane.

Le groupe extrémiste a lancé une attaque surprise jeudi à Kobané, ville frontalière de la Turquie où le groupe ultra-radical avait subi un retentissant revers en janvier. Il en avait été chassé, notamment par les forces kurdes, au terme d'un siège de quatre mois qui avait fait de cette cité un haut-lieu de la lutte anti-jihadiste.

(ats/afp)