Colonisation israélienne

31 décembre 2011 19:31; Act: 31.12.2011 21:46 Print

L'OLP va de nouveau saisir les Nations unies

L’Organisation de libération de la Palestine (OLP) a décidé samedi de saisir à nouveau le Conseil de sécurité de l'ONU et la Ligue arabe afin de faire stopper la colonisation israélienne.

Une faute?

«Nous irons devant le Conseil de sécurité de l'ONU pour en discuter (de la colonisation). Et nous allons inviter la Ligue arabe au plus haut niveau afin de suivre cette question», a déclaré le secrétaire général de l'OLP Yasser Abed Rabbo après une réunion du Comité exécutif de l'organisation à Ramallah.

Dans un communiqué, l'OLP a affirmé que la poursuite de la construction des colonies juives en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est annexée visait à «détruire toute chance (d'une relance du) processus de paix et la solution à deux Etats» palestinien et israélien.

«La décision a été prise à la lumière de l'échelle et de l'amplitude de la campagne de colonisation dans et autour de Jérusalem et à travers la Cisjordanie afin d'isoler complètement Jérusalem et d'empêcher l'établiseement d'un Etat palestinien indépendant», a souligné le communiqué.

Israël a récemment multiplié les annonces de construction de logements dans les colonies, condamnées par la communauté internationale qui tente en vain de ressusciter les négociations de paix israélo-palestiniennes suspendues depuis plus d'un an.

Les autorités israéliennes n'ont jamais cessé de construire en Cisjordanie depuis la fin d'un moratoire limité en septembre 2010 mais le Premier ministre Benjamin Netanyahu a promis une accélération de la colonisation notamment pour punir les Palestiniens d'avoir demandé à devenir un Etat membre à part entière de l'ONU et d'avoir été récemment admis à l'Unesco.

La municipalité israélienne de Jérusalem a ainsi autorisé cette semaine la construction d'un vaste complexe touristique et de 130 nouveaux logements dans le secteur oriental de la Ville sainte.

Considérant le processus de paix comme moribond, les Palestiniens misent désormais sur un «activisme international», en particulier à l'ONU, et sur la réconciliation interne entre frères ennemis du Fatah et du Hamas, pour faire avancer leur cause.

2012 année de la Palestine

Dans ses voeux de Nouvel an, devant la tombe du chef historique palestinien Yasser Arafat à Ramallah, le président Mahmoud Abbas a assuré que «2012 sera l'année de l'Etat palestinien avec Jérusalem-Est comme capitale» et réaffirmé que la colonisation devait cesser parce qu'elle est «illégale». Aux yeux de la communauté internationale, les colonies sont illégales.

Plus de 310'000 Israéliens habitent dans les colonies de Cisjordanie. Environ 200'000 autres se sont installés dans une douzaine de quartiers de colonisation à Jérusalem-Est, où vivent quelque 270'000 Palestiniens.

(afp)