Afrique

01 juillet 2014 17:16; Act: 02.07.2014 13:56 Print

L'ONU diminue ses rations alimentaires pour réfugiés

Les Nations Unies ont lancé un appel de fonds mardi à Genève. En manque de moyens, l'organisation a décidé de réduire drastiquement les rations alimentaires, pour 800'000 réfugiés.

Une faute?

L'ONU a annoncé mardi à Genève devoir diminuer les rations alimentaires en Afrique, parfois jusqu'à 60% comme au Tchad. Quelque 800'000 réfugiés sont concernés par la mesure, décidée en raison d'un manque de fonds.

Face à cette situation, qui ne fait qu'aggraver les niveaux de malnutrition de certaines communautés, le Programme alimentaire mondial (PAM) et le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) ont lancé un appel de fonds lors d'une réunion à huis clos avec les représentants des gouvernements.

Le PAM a demandé 186 millions de dollars (165 millions de francs) pour rétablir ses rations complètes et empêcher toute nouvelle réduction des rations d'ici à la fin de l'année.

De son côté, le HCR a indiqué avoir besoin en urgence de 39 millions de dollars pour venir en aide aux réfugiés les plus vulnérables et les plus mal nourris en Afrique.

Rester en vie

«Beaucoup de réfugiés en Afrique dépendent du PAM pour rester en vie et souffrent maintenant en raison du manque de financement», a déclaré Ertharin Cousin, directrice de l'agence onusienne, citée dans un communiqué.

Sur le continent, 2,4 millions de réfugiés dans 22 pays dépendent de l'aide du PAM. La situation est particulièrement critique au Tchad, où près de 300'000 réfugiés, venus pour la plupart de la région soudanaise du Darfour et de Centrafrique, ont vu leurs rations réduites jusqu'à 60%.

Une ration complète du PAM est de 2100 calories par jour et par personne.

(ats)