Haïti

01 février 2011 12:37; Act: 01.02.2011 12:41 Print

L'ONU offre son aide pour juger Duvalier

La Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme a offert aux autorités haïtiennes son aide afin de poursuivre les crimes commis par l'ex-dictateur Jean-Claude Duvalier.

storybild

Jean-Claude Duvalier est de retour en Haïti. (Photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

La Haut Commissaire Navi Pillay a insisté sur le fait qu'il n'y a pas d'exceptions en droit international à la poursuite des responsables de graves violations des droits de l'homme, comme la torture, les exécutions sommaires, les disparitions forcées et les viols.

«Haïti a l'obligation d'enquêter sur des violations bien documentées qui se sont produites sous le régime de Jean-Claude Duvalier et de poursuivre leurs responsables», a déclaré Mme Pillay.

Droit à la justice

«De telles violations systématiques ne peuvent pas rester impunies. Les milliers d'Haïtiens qui ont souffert sous Duvalier ont droit à la justice. J'appelle les autorités haïtiennes à envoyer au monde le message que leurs tribunaux peuvent assurer le châtiment des coupables même dans un contexte politique et humanitaire difficile», a déclaré la Haut Commissaire dans un communiqué.

Rentré le 17 janvier de son exil en France, «Baby Doc» a été inculpé par la justice haïtienne pour corruption, vol, détournement de fonds et abus de pouvoir pendant ses années de règne, de 1971 à 1986. Il a été laissé en liberté, mais il lui est interdit de quitter le pays.

Quatre Haïtiens ont également déposé plainte pour crimes contre l'humanité, en raison des sévices dont ont été victimes des milliers d'opposants durant ses années au pouvoir.

(ats)