Soupçons sur un médicament

30 juin 2011 08:36; Act: 30.06.2011 08:46 Print

L'UE élargit l'usage de l'Avastin

Le médicaments anticancéreux Avastin a obtenu le feu vert de l'Union européenne, alors que des soupçons pèsent sur ce médicament.

Sur ce sujet
Une faute?

La Commission européenne a élargi le champs d'application du médicament Avastin de Roche, pour mieux lutter contre le cancer du sein métastatique, a annoncé le groupe pharmaceutique suisse jeudi, alors qu'il a essuyé un revers pour cette molécule aux Etats-Unis.

Les autorités européennes ont donné leur feu vert à l'utilisation du l'Avastin, l'un des principaux médicaments oncologiques de Roche, en combinaison avec un autre médicament, le Xeloda, a précisé le laboratoire dans un communiqué.

«Cette nouvelle extension offre une option thérapeutique de première ligne supplémentaire aux femmes chez lesquelles d’autres chimiothérapies (y compris les taxanes et les anthracyclines) sont considérées comme étant inappropriées», a souligné Roche.

Résultats positifis

Cette décision a été prise suite à des résultats positifs d'une étude clinique de phase III, la dernière avant une demande d'homologation, ayant démontré une augmentation significative de la survie sans progression de la maladie chez les femmes ayant reçu Avastin en association avec le Xeloda.

Cette homologation par l'UE intervient, alors que Roche est en difficultés aux Etats-Unis pour ce même médicament.

Un comité d'experts indépendants consulté par l'Agence américaine des médicaments (FDA) s'est ainsi prononcé mercredi à l'unanimité contre le maintien sur le marché de l'Avastin pour traiter les cancers avancés du sein - sans pour autant remettre en cause son efficacité dans d'autres cancers.

Les ventes de l'Avastin, l'anti-cancéreux le plus vendu au monde, se sont chiffrées à quelque 7 milliards de dollars (4,8 milliards d'euros) en 2010.

(afp)