Union européenne

12 décembre 2008 21:45; Act: 12.12.2008 21:55 Print

L'UE réaffirme sa volonté de renforcer sa défense

Le Conseil européen a réaffirmé vendredi sa volonté de remédier à l'insuffisance des moyens militaires disponibles en Europe.

Une faute?

Cet effort doit permettre aux Européens d'assumer «de manière crédible et efficace leurs responsabilités dans le cadre d'un partenariat transatlantique rénové».

Dans les années à venir, l'UE doit ainsi être capable, de déployer 60'000 hommes en 60 jours pour une opération majeure hors de son territoire, précise ce document.

Elle doit également être capable de planifier et de conduire simultanément:

- deux opérations importantes de stabilisation et de reconstruction, avec une composante civile adaptée, soutenue par un maximum de 10'000 hommes, pendant au moins deux ans;

- deux opérations de réponse rapide d'une durée limitée utilisant notamment les groupements tactiques de l'UE;

- une opération d'évacuation d'urgence de ressortissants européens en moins de 10 jours, en tenant compte du rôle premier de chaque Etat membre à l'égard de ses ressortissants;

- une mission de surveillance/interdiction maritime ou aérienne;

- une opération civilo-militaire d'assistance humanitaire allant jusqu'à 90 jours;

- une douzaine de missions civiles de type missions de police, d'Etat de droit, d'administration civile, de protection civile, de réforme du secteur de sécurité ou d'observation, y compris en situation de réaction rapide;

Pour ses opérations et missions, l'UE pourra avoir recours aux moyens et capacités des Etats membres, de l'Union elle-même et, le cas échéant pour ses opérations militaires, de l'OTAN;

Cette ambition passe aussi par un effort de spécialisation, de mutualisation et de partage de grands projets d'équipements, en priorité en matière de planification, de gestion de crises, d'espace et de sécurité maritime.

(ats)