Agriculture

25 octobre 2017 11:53; Act: 27.10.2017 16:48 Print

L'UE reporte son vote sur le glyphosate

Il faudra encore attendre pour être fixé sur le sort de l'herbicide controversé de la firme américaine Monsanto.

storybild

Le glyphosate est un pesticide utilisé dans l'agriculture. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La Commission européenne va soumettre le 9 novembre au vote des 28 Etats membre de l'UE une nouvelle proposition de prolongation de la licence d'utilisation de l'herbicide de plus en plus controversé glyphosate. La durée de la licence serait cette fois réduite à 5 ans

L'Union européenne (UE) n'avait pas trouvé mercredi de solution qui permette de rassembler suffisamment d'Etats membres sur le sort du glyphosate. La licence de cet herbicide, largement utilisé dans l'agriculture et accusé de provoquer notamment des cancers, expire pourtant le 15 décembre.

La saga dure depuis plus de deux ans dans l'UE, car la décision ne peut se faire qu'à la majorité qualifiée (55% des 28 Etats membres et 65% des habitants).

Agacée de voir les Etats membres se défiler, la Commission répète inlassablement depuis l'été que la décision doit être une «responsabilité partagée». Mardi après-midi, elle avait déjà commencé à revoir à la baisse la durée d'autorisation envisagée, évoquant une période de cinq à sept ans.

Pour une élimination progressive

Plusieurs capitales réclament cependant que l'UE prépare le terrain à une disparition progressive de cette substance, qui constitue le principe actif du fameux Round-Up du groupe Monsanto, et est plébiscitée par les agriculteurs non bio pour son efficacité et son faible coût. La France a rappelé vendredi sa volonté de s'en tenir à une durée de renouvellement de l'autorisation de quatre ans maximum.

Mais une élimination progressive du glyphosate ne figure pas dans la proposition de la Commission européenne soumise au vote le 9 novembre, a précisé la porte-parole, Anca Paduraru.

«Cancérogène probable»

Partisans et opposants s'affrontent autour de l'évaluation scientifique de la toxicité du glyphosate depuis la publication en 2015 du rapport du Centre international de recherche sur le cancer, un organe de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Ce dernier a classé la substance «cancérogène probable», au contraire des agences européennes l'Efsa (sécurité des aliments) et l'Echa (produits chimiques).

Les inquiétudes grandissantes sur le glyphosate ont aussi donné lieu à l'ouverture d'enquêtes aux Etats-Unis. Des ONG mènent en outre depuis des mois une campagne intensive contre la substance. Une pétition paneuropéenne a obtenu plus de 1,3 million de signatures, un des plus gros succès pour ce type d'initiative citoyenne dans l'UE.

En Suisse, une interdiction du glyphosate n'est pas à l'ordre du jour. L'Office fédéral de l'agriculture ne prévoit qu'un plan d'action pour réduire les pesticides dans l'agriculture.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Arflouf le 25.10.2017 12:10 Report dénoncer ce commentaire

    Corruption mortelle

    ... interdisez le... Tous ces lobby derrière ça me dégoûte

  • Bee Good le 25.10.2017 12:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'EU toujours aussi nul

    Quand est-ce que l'EU saura prendre une décision correcte et rapidement

  • Sylv le 25.10.2017 12:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Repousser

    Repoussé le vite pour repoussé le problème... comme d'habitude

Les derniers commentaires

  • kib le 25.10.2017 17:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hi !

    Mdr .... maintenant c'est l'argent qui compte , le reste peu importe ! on se moque pas mal de la sante des gens ! Rien n'y changera ! A chaque etre humain d'essayer de s'en sortir point !

  • Antoine Vilbes le 25.10.2017 15:40 Report dénoncer ce commentaire

    de pire en pire cette UE

    Elle a aussi abandonné un projet de loi sur les activités bancaires à risque pour les grandes banques.

    • Bob le 31.10.2017 21:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Antoine Vilbes

      L'Union Européenne est une Europe de la finance bien loin des idéaux humanistes de départ.

  • Bernard Dumoulin le 25.10.2017 15:25 Report dénoncer ce commentaire

    poursuivre les lobbistes

    poursuivre les lobbistes pour atteinte à la santé publique ! et cette pauvre UE....à quoi sert-elle encore ?

  • Bob le 25.10.2017 15:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Suisse à la traine

    On critique lEU d non décision et en Suisseon en parle même pas...

  • Youri le 25.10.2017 14:31 Report dénoncer ce commentaire

    Aliments pleins l'assiette

    J'espère qu'il y a quand même 2-3 membres de l'UE qui n'ont pas été infecté par les retombées du produit. Ce qui risque d'arriver, et bien c'est comme la fumée, un moment ça part chez le voisin, mais si le vent tourne t'en prend plein la g.....parce qu'il faut bien se dire que ce qu'il y a dans nos assiettes y en aussi dans les leurs. ça peut très bien arriver que ce soit de la famille de certains membre politique (de n'importe quel pays) qui ont refusés d'éliminer ce produit qui soit touché par des maladies incurables ou douloureuse,il sera un peu tard pour venir pleurer.