RDC

15 décembre 2008 18:20; Act: 15.12.2008 18:22 Print

L'actrice Mia Farrow dénonce les atrocités au Kivu

La population de l'est de la RDC est victime d'exactions généralisées, dont des viols et des mutilations.

Une faute?

Elles sont pratiquées tant par les rebelles que par l'armée régulière, a témoigné lundi l'actrice américaine Mia Farrow.

Ambassadrice de bonne volonté de l'UNICEF depuis 2000, l'actrice rentre d'un voyage de trois jours dans l'est de la RDC. Mia Farrow a invité la communauté internationale à passer à l'action et à adopter des mesures pour protéger les populations de la région.

Elle a critiqué les grandes puissances pour n'avoir pas décidé de renforcer à temps la Mission de l'ONU en RDC (MONUC). Pour elle, il n'existe aucune différence de comportement entre les deux camps, le rebelles de Laurent Nkunda et l'armée gouvernementale.

Sauvagerie des viols

«Les atrocités commises contre des femmes et des enfants sont massives et ne pourraient être plus brutales et barbares. Les gens sont violés, torturés, assassinés, mutilés et enlevés», a déclaré Mia Farrow lors d'une conférence de presse à Genève.

Elle a évoqué «la sauvagerie des viols de femmes et de fillettes, parfois à l'aide de fusils et de baïonnettes». Dans un camp dans lequel l'actrice s'est rendue, on lui a dit que tous les jours venaient «des soldats» pour sélectionner leurs prochaines victimes de viols.

(ats)