Caricaturiste de Mahomet

03 février 2011 16:16; Act: 03.02.2011 20:25 Print

L'agresseur jugé coupable de «terrorisme»

Le Somalien Mohamed Geele a été jugé jeudi à l'unanimité coupable de tentatives de «terrorisme» et de meurtre contre le caricaturiste danois de Mahomet, Kurt Westergaard.

storybild

Le caricaturiste danois Kurt Westergaard.

Sur ce sujet
Une faute?

«La Cour juge qu'une tentative de meurtre à son domicile le 1er janvier 2010 contre Kurt Westergaard, homme qui personnifie l'affaire des caricatures de Mahomet, doit être considérée comme une tentative d'effrayer la population à un degré élevé et de déstabiliser les structures de la société», a expliqué la présidente du tribunal d'Aarhus, Ingrid Thorsboe, en reprenant la définition du «terrorisme» introduite dans la loi pénale danoise en 2002 après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

La représentante du parquet Kirsten Dyrman s'est déclarée «satisfaite de ce verdict, notamment de la condamnation pour tentative de terrorisme, car l'action de Mohamed Geele va bien au-delà d'une action individuelle».

«Kurt Westergaard est le symbole des valeurs de la société danoise, et une attaque contre lui est une attaque contre les fondements démocratiques du Danemark», a-t-elle déclaré à l'AFP.

Même si la loi prévoit jusqu'à la réclusion à perpétuité pour les crimes «terroristes», les 12 ans de prison requis sont considérés comme une peine déjà lourde au Danemark.

En outre, «Mohamed Geele a quatre enfants et deux épouses, au Danemark et en Somalie où il a des attaches. C'est pourquoi je demande l'expulsion à vie du Danemark», a-t-elle ajouté.

«Guerrier de la Guerre sainte»

L'avocat de la défense, Niels Strauss, a rejeté la demande d'expulsion et plaidé pour «une peine maximale de six ans de prison», car «Kurt Westergaard n'a pas été agressé personnellement».

Mohamed Geele, aujourd'hui âgé de 29 ans, est resté impassible à l'annonce du verdict de culpabilité, tandis que M. Westergaard, absent de la salle d'audience, a qualifié de «raisonnable et juste» la décision du tribunal.

«Il s'est comporté comme un terroriste, comme un guerrier de la Guerre sainte venu tuer un infidèle. Il n'avait qu'un but: me tuer et tuer le symbole de la liberté d'expression que je représente. J'espère qu'il aura le temps de réfléchir en prison jusqu'où l'a mené son fanatisme», a déclaré le caricaturiste au téléphone à l'AFP.

Dans la soirée du 1er janvier 2010, le Somalien avait fait irruption dans la maison du dessinateur à Viby, près d'Aarhus, armé d'une hache et d'un couteau, en criant qu'il voulait le tuer parce qu'il avait offensé le prophète et les musulmans.

Kurt Westergaard, 75 ans, s'était réfugié dans sa salle de bains sécurisée, obligeant l'agresseur à renoncer à son projet avant d'être blessé par balles par la police arrivée sur les lieux.

«Bien préparé»

Selon les images des caméras de surveillance de la maison de M. Westergaard et les appels désespérés au secours du dessinateur à la police, Mohamed Geele était «surexcité et particulièrement menaçant à la fois verbalement et physiquement», précisent les attendus du verdict.

Justifiant son verdict de culpabilité, la Cour a souligné que le Somalien «s'était très bien préparé» pour cette agression contre M. Westergaard, en «cherchant sur internet des informations sur son domicile, en achetant le 31 décembre 2009 une hache et en aiguisant un couteau qu'il possédait».

«Il avait bien l'intention de tuer Kurt Westergaard», a ajouté la présidente du tribunal en soulignant que l'accusé avait également, de septembre 2009 au jour de son attaque contre le dessinateur, «surfé plusieurs fois sur internet pour connaître les attitudes de groupes islamiques et leurs réactions aux dessins de Kurt Westergaard».

(afp)