Affaire Vincent Lambert

11 décembre 2018 12:20; Act: 11.12.2018 12:37 Print

L'audience cruciale est reportée

Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne (Marne) devait valider ou non la procédure d'arrêt des soins du tétraplégique de 42 ans le 19 décembre.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

C'est le dépôt d'une requête, par un avocat des parents du patient, devant la cour administrative d'appel de Nancy, qui «impacte le cours de la procédure», a expliqué le tribunal administratif, en annonçant que l'audience cruciale qui devait déterminer si oui ou non les soins devaient s'arrêter pour Vincent Lambert, en état végétatif depuis 10 ans, était reportée «à une date ultérieure».

Fermement opposés à l'arrêt des traitements de leur fils, les parents Lambert demandent ainsi le renvoi de l'affaire devant une autre juridiction pour «suspicion légitime», remettant en cause le bien-fondé du tribunal administratif de Châlons-en-Champagne à se prononcer de manière impartiale sur l'affaire.

Cette énième requête, légale mais peu commune, a été déposée par le 6 décembre, moins de deux semaines avant une audience qui était attendue comme cruciale sur le sort de Vincent Lambert, tétraplégique de 42 ans, hospitalisé au CHU de Reims depuis 2008.

Pas d'obstination déraisonnable

Elle intervient après la remise d'un rapport datant du 18 novembre, réalisé par trois experts mandatés par la justice, qui a conclu à un «état végétatif chronique irréversible» de ce père de famille victime d'un accident de voiture.

Son état de santé se traduit par «la limitation extrême ou totale de ses capacités d'accès à la conscience, de communication, de motricité, d'expression de sa personnalité, l'altération irréversible de son image, lui portent atteinte à un point qui n'est pas acceptable par lui-même et par son épouse et tutrice» Rachel Lambert, ont-ils estimé.

Ils n'ont toutefois pas conclu à une «obstination déraisonnable», clé de voûte de la loi Claeys-Leonetti sur la fin de vie.

De requêtes en référés, du tribunal administratif jusqu'à la Cour européenne des droits de l'Homme, les membres de la famille du patient se livrent une bataille judiciaire depuis cinq ans.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Kisscool le 11.12.2018 12:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Accepter ce qui est...

    Personnellement j en voudrais a mort à mes parents de s acharner de la sorte sur MA vie alors que mon état est considéré comme irréversible! Quel égoïsme de la part de ses gens, qui au final ne pensent qu'à leur propre douleur de perdre leur fils, sans penser à lui qui est prisonnier de ce corps depuis 10ans!

  • Vava le 11.12.2018 13:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Passer le pas

    Parfois il faut laisser les « bondieuseries » au vestiaire et penser a la personne qui est malade. Laissez le partir ce pauvre homme sans avenir, et si ça vous fait du bien, allez prier sur sa tombe...

  • Catherine le 11.12.2018 12:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop

    Laissez le partir, trop de souffrances pour tous.

Les derniers commentaires

  • Sand&Co le 12.12.2018 02:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas de l'amour...

    Encore une démonstration que l'extrémisme religieux est toujours néfaste !

  • Une Humaine le 12.12.2018 00:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    I N H U M A I N

    INHUMAIN. Et qui paie encore tout ça ? Merci la France.

  • mais non non le 11.12.2018 19:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    oui oui

    L acharnement thérapeutique coûte cher... Voilà déjà une piste pour diminuer les coûts de la santé.

  • Pensez-y le 11.12.2018 19:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Directives anticipées

    Que se passera-t-il dans par ex. 20 ans et que les 2 parents de cet homme viennent à disparaître ? Pour éviter ce genre de problème (décision que devraient prendre vos proches dans un pareil cas), pensez aux directives anticipées qui vous permettent de faire part de votre propre choix !

  • Sir Hill le 11.12.2018 18:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un mort en attente

    Qu'est devenu cet homme? Un mort dont le coeur est forcé à battre? Un Robocop de la médecine moderne inactivé? Il n'y a aucun amour à garder cet homme "en vie"! C'est un cobaye pour la médecine et un otage de sa famille très religieuse! Que ce pauvre Vincent soit libéré de sa prison charnelle! Selon les croyances de sa famille, il rejoindra son créateur pour l'éternité.