Crash en Ukraine

21 juillet 2014 06:33; Act: 21.07.2014 07:31 Print

L'aviation civile ne peut pas encore aller sur le site

Des enquêteurs de l'Organisation de l'aviation civile internationale sont arrivés en Ukraine. Ils n'ont toutefois pas pu se rendre sur le site du crash pour des raisons de sécurité.

Voir le diaporama en grand »
02.10 La ministre australienne de la Justice a déclaré dimanche que les identités des responsables de la destruction en 2014 du vol MH17 de Malaysia Airlines en Ukraine seraient «confirmées» d'ici 2017, jugeant que ceux-ci devaient être traduites en justice. 28.09 Le parquet néerlandais a communiqué la provenance du projectile qui a abattu un avion de la Malaysia Airlines, en 2014. Pour les procureurs internationaux, le missile qui a détruit le vol MH17 en 2014 au-dessus de l'Est de l'Ukraine a été livré depuis la Russie. 26.09 La Russie a de nouveau accusé lundi l'armée ukrainienne d'être responsable du crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines en 2014 dans l'est de l'Ukraine, deux jours avant la publication des premiers résultats de l'enquête pénale internationale sur le drame. 07.06 Des perquisitions ont été menées en Allemagne et en Suisse et des documents saisis après qu'un détective privé allemand a enquêté pour un client inconnu sur la cause du crash de l'avion MH17 en 2014 dans l'est de l'Ukraine, ont indiqué mardi le ministère public et un quotidien néerlandais. 21.05.16 Les familles des victimes du crash ont décidé de porter plainte contre la Russie et son président, Vladimir Poutine. 30.11 Un policier, qui tentait de vendre en ligne des «souvenirs» de l'appareil de Malaysia Airlines abattu en juillet 2014 dans l'est de l'Ukraine, a été arrêté. L'homme avait tenté de vendre les articles pour 1500 euros, les présentant comme «décoration murale» faite à partir d'une veste et d'une casquette données aux enquêteurs, ainsi que les mouchoirs et «une partie de la coque». 24.10 Des pirates informatiques ont attaqué les serveurs du Bureau néerlandais pour la sécurité (OVV) afin d'obtenir le rapport sur le crash du vol MH17. 13.10 Le Boeing de la Malaysia Airlines abattu en 2014 dans l'est de l'Ukraine a été détruit par un missile sol-air Buk de fabrication russe, affirme le Bureau néerlandais de sécurité aérienne dans son rapport définitif publié mardi. 13.10 Moscou a estimé mardi que de «sérieux doutes» pesaient sur le but poursuivi par l'enquête internationale menée par les Pays-Bas sur les circonstances du crash du Boeing de la Malaysia Airlines en juillet 2014 dans l'est de l'Ukraine. Le rapport ne désigne toutefois pas de coupables. Et les enquêteurs relèvent que Kiev aurait dû fermer cette partie de son espace aérien. Le jour du crash, le 17 juillet 2014, 160 avions ont survolé cette zone en guerre, selon l'enquête. Le vol MH17 s'est crashé suite à la détonation d'une ogive à l'extérieur de l'avion contre le côté gauche du cockpit», a déclaré le directeur du Bureau d'enquête néerlandais pour la sécurité (OVV), Tjibbe Joustra, lors d'une conférence de presse. «Cette ogive correspond au type de missiles installés sur les systèmes de missile sol-air BUK», a-t-il ajouté à la base aérienne de Gilze-Rijen, où une partie de la carcasse de l'appareil a été reconstituée. Les experts néerlandais chargés d'enquêter sur le crash du vol MH17, abattu en juillet 2014 dans l'est de l'Ukraine avec 298 personnes à son bord, ont dit mardi avoir identifié des éléments appartenant «peut-être» à un missile BUK. 29.07 La Russie a mis son veto mercredi au Conseil de sécurité à une résolution qui aurait créé un tribunal spécial pour juger les responsables du crash du vol MH17, abattu en 2014 dans l'est de l'Ukraine. 17.07 Les Pays-Bas rendent hommage vendredi aux victimes du crash du Boeing de Malaysia Airlines, abattu il y a un an au-dessus de l'Ukraine, alors que la Grande-Bretagne, après d'autres pays, demande la création d'un tribunal spécial pour juger les responsables. 24.06 Un haut responsable rebelle prorusse a affirmé mercredi que 40% des débris du Boeing malaisien abattu en juillet 2014 dans l'est de l'Ukraine demeuraient éparpillés dans la zone contrôlée par les séparatistes. 02.06 Selon le site bellingcat.com, les images satellitaires du crash (à gauche), fournies par les autorités russes, sont truquées. Le Kremlin aurait non seulement utilisé de vieux clichés datant de juin, mais aurait également rajouté des éléments tels que des nuages ou des missiles. 02.05 Un vol transportant les derniers restes des victimes néerlandaises du vol MH17, abattu au-dessus de l'Ukraine en juillet de l'année dernière, a atterri samedi aux Pays-Bas. L'avion C-130 de l'armée de l'air néerlandaise s'est posé en milieu d'après-midi à la base aérienne d'Eindhoven avec sept cercueils à bord. Les restes seront transportés au laboratoire d'expertise médico-légale d'Hilversum, à l'est d'Amsterdam, pour être identifiés. 30.03.2015 Un appel à témoins a été largement relayé dans les réseaux sociaux et les médias, accompagné d'une vidéo en russe avec des sous-titres en anglais, montrant un camion semi-remorque transportant des missiles BUK présumés se déplaçant dans plusieurs localités voisines de l'endroit où le MH17 a été abattu. 19.03.2015 Un fragment métallique trouvé sur les lieux de la catastrophe aérienne de juillet 2014 en Ukraine proviendrait d'un missile sol-air BUK, a rapporté une chaîne de télévision néerlandaise. Ce qui étaie davantage la thèse d'une destruction de l'avion par les séparatistes prorusses. 09.12. 2014 Les camions transportant l'épave du Boeing 777 de la Malaysia Airlines qui s'est écrasé le 17 juillet dans l'est de l'Ukraine sont arrivés dans la nuit de lundi à mardi aux Pays-Bas. 14.11 Un accord a été conclu sous l'égide de l'OSCE en vue de l'évacuation des débris du Boeing 777 qui s'est écrasé le 17 juillet dans l'est de l'Ukraine. 13.11 Le crash du vol MH17 provoque des tensions entre l'Australie et la Russie, au moment où Vladimir Poutine (à droite) rencontre le Premier ministre australien Tony Abbott à Brisbane. Canberra a indiqué surveiller les activités de quatre navires russes au large de ses côtes. 10.11 Les Pays-Bas ont rendu hommage aux 298 personnes mortes dans le crash du vol de la Malaysia Airlines en juillet. L'appareil avait été abattu dans l'est de l'Ukraine dans des circonstances toujours peu claires. 11.09 Retourner sur le site du crash du vol MH17 de Malaysia Airlines dans l'est de l'Ukraine pour reprendre les recherches des corps des victimes est trop dangereux, a déclaré Jeanine Hennis-Plasschaert, ministre néerlandaise de la Défense. 22.08 Les vingt premiers corps des victimes malaisiennes du vol MH17 ont été rapatriés vendredi. les cercueils et urnes ont été convoyés lors d'une cérémonie solennelle sur le tarmac de l'aéroport de Kuala Lumpur, présidée par le roi de Malaisie Abdul Halim Mu'adzam Shah et le Premier ministre Najib Razak. 22.08 Des millions de Malaisiens ont observé une minute de silence vendredi à la mémoire de leurs 43 ressortissants tués dans l'accident du vol MH17. 22.08 Les familles ont pu mettre leurs proches en terre. 01.08 Il ne s'agit que de «restes humains» et non de corps, a expliqué le chef des opérations M. Aalbersberg. «A partir de demain, les restes humains seront mis dans des véhicules réfrigérés et emmenés à Kharkiv», en zone contrôlée par Kiev dans l'Est, a expliqué le policier néerlandais. 01.08 Les experts internationaux ont rassemblé de nouvelles dépouilles mortelles sur le site du crash du vol MH17, afin de les envoyer aux Pays-Bas pour une identification. 01.08 70 experts néerlandais et australiens on pu accéder au site du crash du vol MH17. 31.07 Les experts néerlandais et australiens vont retenter ce jeudi d'atteindre le site où le Boeing de la Malaysia Airlines s'est écrasé dans l'est de l'Ukraine le 17 juillet dernier, alors que les forces ukrainiennes ont annoncé un cessez-le-feu de 24h dans la région. 30.07 Les combats entre l'armée ukrainienne et les séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine ont à nouveau empêché mercredi les enquêteurs internationaux de se rendre sur le site du crash MH17. 29.07 La «République autoproclamée de Donetsk» menace de bloquer l'accès du site du crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines aux experts de l'OSCE, accusés de «servir les intérêts des Etats-Unis et de l'Ukraine». 28.07 L'Ukraine a annoncé lundi que ses troupes avaient gagné du terrain sur les rebelles prorusses dans l'est du pays et progressé en direction du site du crash du vol MH17. 28.07 L'enquête sur le crash du Boeing malaisien dans l'Est de l'Ukraine a révélé une «décompression» liée à une «forte explosion», a indiqué lundi le Conseil national de Sécurité et de Défense ukrainien. 27.07 Les experts internationaux ont renoncé à se rendre dimanche sur le site où s'est écrasé le Boeing de la Malaysia Airlines dans l'est de l'Ukraine, après que des tirs d'artillerie ont été entendus non loin de là. 27.07 La coopération entre observateurs de l'OSCE et séparatistes sur le site du crash aérien dans l'est de l'Ukraine est «meilleure, bien que toujours compliquée». Le Suisse Alexander Hug, numéro deux de la mission de l'OSCE en Ukraine, relève que ces contacts participent à la désescalade des tensions. 26.07 Un couple australien, dont la fille unique faisait partie des passagers du vol MH17, s'est rendu samedi sur les lieux du crash de l'avion dans la zone contrôlée par les séparatistes prorusses. Jerzy Dyczynski et Angela Rudhart-Dyczynski sont les premiers proches des victimes à se rendre sur place, malgré les avertissements de sécurité que leur a opposé leur pays d'origine, l'Australie. Leur fille, Fatima, âgée de 25 ans, était l'une des 298 passagers du vol MH17. 25.07 Le CICR a déploré vendredi que tous les restes humains et les effets personnels des victimes du crash de l'avion de Malaysia Airlines en Ukraine n'aient pas encore été récupérés. 24.07 La boîte noire contenant les données techniques du vol MH17 de la Malaysia Airlines a été examinée. Les informations n'ont pas été trafiquées et sont valides, selon des experts. Le contenu de cette boîte noire va faire l'objet d'une analyse. Les Etats-Unis n'ont fourni aucune preuve quant à l'implication des séparatistes prorusses dans le crash du vol MH17 dans l'est de l'Ukraine, a dénoncé jeudi Anatoli Antonov, un vice-ministre russe de la Défense. 23.07 L'avion avec les premiers corps de victimes du crash du vol MH17 en Ukraine est parti mercredi peu avant 11h de Kharkiv pour les Pays-Bas. 23.07 Il est «tout à fait possible que beaucoup de corps» soient encore sur le site du crash, «en plein air», a déclaré mercredi le Premier ministre australien. 22.07 De nouveaux éléments semblaient corroborer mardi la théorie du missile sol-air tiré contre le vol MH17. 22.07 Le président russe Vladimir Poutine a assuré que Moscou ferait tout son possible, y compris user de son influence auprès des séparatistes, pour aider à l'enquête sur le crash du Boeing dans l'est de l'Ukraine, mais que cela n'allait pas suffire. 22.07 À l'issue de la séance publique au Conseil de sécurité de l'ONU, lundi, à New York, le ministre des Affaires étrangères luxembourgeois, Jean Asselborn, a affirmé au Deutschlandfunk:«Je suis sûr que la Russie sait qui sont les auteurs». 22.07 Des images satellites du site du crash du Boeing de la Malaysia Airlines montrent un paysage environnant dévasté. On comprend mieux l'ampleur de la tragédie qui aurait pu être encore plus grave: en effet l'avion s'est échoué à quelques encablures du village ukrainien de Grabove. Certains débris ont été retrouvés à plus de 3 km du lieu de l'impact de l'avion. 22.07 Le site du crash de l'avion de Malaysia Airlines a été altéré «à une échelle industrielle», a déclaré mardi le Premier ministre australien, Tony Abbott, évoquant «une tentative de maquiller les preuves». 22.07 Les boîtes noires de l'avion malaisien abattu jeudi dernier dans l'est de l'Ukraine ont été remises aux experts malaisiens à Donetsk aux premières heures de mardi par le chef séparatiste Alexandre Borodaï. 21.07 La compagnie Malaysia Airlines a annoncé avoir dévié au-dessus de la Syrie un de ses vols pour éviter de traverser l'espace aérien ukrainien. 21.07 Un Néerlandais, endeuillé par la mort de sa fille de 17 ans, a écrit une lettre au vitriol, d'une ironie cinglante, à ceux qui, quels qu'ils soient, ont abattu l'avion de ligne malaisien. 21.07 Un avion de chasse ukrainien SU-25 se trouvait à une distance de 3 à 5 km du Boeing malaisien peu avant la chute de l'avion de ligne, a affirmé lundi le général Andreï Kartapolov de l'état-major des forces russes. 21.07 Malaysia Airlines a dit lundi qu'elle verserait une indemnité de 5000 dollars à chaque famille de passagers tués dans la catastrophe du vol MH17 jeudi dernier dans l'Est de l'Ukraine. 21.07 Un masque sur le visage, les enquêteurs ont ouvert les cinq wagons qui étaient censés être réfrigérés, mais apparemment ne l'étaient pas, une très forte odeur de corps en décomposition faisant vaciller certaines personnes, y compris parmi l'escorte des rebelles. 21.07 L'Ukraine est prête à confier la coordination de l'enquête internationale sur le crash aux Pays-Bas, «le pays qui a le plus souffert», a déclaré lundi le Premier ministre Arseni Iatseniouk (à gauche), ici en compagnie de Frans Timmermans, le ministre néerlandais des Affaires étrangères. 20.07 Les séparatistes prorusses posent devant la zone du crash en contrôlent la situation au grand dam des gouvernements occidentaux. 20.07 Des trains réfrigérés ont été organisés pour conserver les cadavres. 20.07 Plusieurs dizaines de corps ont été placés dimanche dans des wagons réfrigérés à la gare de Torez, à une quinzaine de kilomètres de l'épave, ont déclaré des cheminots. 19.07.2014 Les représentants de l'OSCE ont été dépêchés sur place pour prendre l'affaire en charge Un secouriste porte un boîtier pouvant être l'une des boîtes noires de l'avion de Malaysia Airlines, le 18 juillet 2014, à Hrabove (est de l'Ukraine). 18.07 L'Ukraine et les séparatistes pro-russes se rejettent toujours la responsabilité du crash du Boeing. 18.07 Le vol MH17 a été «probablement abattu par un missile sol-air» SA 11. Celui-ci a été tiré d'une «zone tenue par les séparatistes» prorusses, a déclaré vendredi Samantha Power, l'ambassadrice américaine à l'ONU. 18.07 CBS a relayé sur Twitter un tableau, fourni par Malaysia Airlines, qui indique le bilan de victimes par nationalité. 18.07 Quand Barry Sim s'est rendu compte qu'il n'embarquerait pas dans le même avion que son épouse Nour Azaani (photo) et leur bébé de 3 mois, il s'est plaint auprès de son agence de voyages. La famille n'a finalement pas embarqué à bord du vol MH17. 18.07 Le président russe Poutine et son Premier ministre Medvedev après une minute de silence en mémoire des victimes du crash. Un homme lit la nouvelle dans presse chinoise. 17.07 Un avion de ligne de Malaysia Airlines s'est écrasé dans l'est de l'Ukraine, près de la frontière russe. Il aurait été abattu par un missile sol-air. Les 295 personnes à bord seraient toutes décédées. 17.07 Les premières images du crash (Source iTélé). 17.07 La position de l'avion juste avant le crash, selon une info publiée par Flightradar24 sur Twitter. Des médias sociaux présentent des images comme étant celles du crash. Des médias sociaux présentent des images comme étant celles du crash. Des médias sociaux présentent des images comme étant celles du crash. Des médias sociaux présentent des images comme étant celles du crash. 17.07 L'appareil est un Boeing 777, parti d'Amsterdam à destination de Kuala Lumpur. A piece of the wreckage is seen at a crash site of the Malaysia Airlines Flight MH17 in the village of Petropavlivka (Petropavlovka), Donetsk region July 24, 2014. REUTERS/Maxim Zmeyev (UKRAINE - Tags: TRANSPORT DISASTER TPX IMAGES OF THE DAY) - RTR400D4

Sur ce sujet
Une faute?

«Personne n'est autorisé à avoir accès au site dans ce but», a dit le responsable de l'organisation de l'ONU, sous le sceau de l'anonymat. Il a précisé que l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) ne donnerait pas le feu vert à ses enquêteurs tant que la sécurité de leurs déplacements ne serait pas assurée. Il précise que l'équipe de quatre personnes sera libre de l'influence politique des 191 Etats membres de l'OACI.

Après le crash, l'OACI a démenti avoir ouvert ou fermé le couloir aérien pris par l'avion malaisien au-dessus de l'Ukraine quand il a été abattu. Les autorités malaisiennes ont dit que l'OACI avait approuvé le trajet, une responsabilité qu'elle n'a pas.

Enregistrements

La principale tâche de l'équipe de l'OACI sera de sécuriser le site et de retrouver les informations des enregistreurs de vol. Elle devra aussi étudier les enregistrements de contrôle aérien, les repérages effectués par les radars, les images satellitaires et mettre en place des équipes de médecins légistes et de spécialistes.

D'autres équipes d'experts judiciaires seront chargées de trouver des preuves susceptibles de déboucher sur des poursuites pénales. «C'est un défi particulier pour tous les enquêteurs, car les lieux ont, semble-t-il, été significativement altérés», estime un ancien de la Federal Aviation Administration (FAA) américaine.

Le président de la compagnie aérienne Emirates a appelé dimanche à une réunion internationale pour voir quels changements devaient être faits dans la manière dont le secteur aérien prend en compte l'instabilité régionale.

Poutine s'engage à coopérer

Le président russe a promis son «entière coopération» afin que les corps des victimes et les boîtes noires du vol MH17 puissent être récupérés en Ukraine, ont assuré dimanche les Pays-Bas. «A propos du départ du train qui contient de nombreux de corps de victimes et la remise des boîtes noires, il (Vladimir Poutine, ndlr) a promis son entière coopération», a déclaré une porte-parole du gouvernement néerlandais, refusant d'être identifiée.

Le premier ministre néerlandais Mark Rutte a eu dimanche soir un entretien téléphonique avec Vladimir Poutine, soupçonné d'exercer une influence sur les rebelles en Ukraine.

Boîtes noires

Le Boeing 777 de la Malaysia Airlines s'est écrasé jeudi, très probablement à la suite d'un tir de missile sol-air, dans une zone contrôlée par les rebelles prorusses dans l'est de l'Ukraine. Le drame a coûté la vie à 298 personnes, dont 193 Néerlandais.

La colère gronde dans le monde après que les rebelles se sont précipités pour enlever les corps et ont entravé l'accès au site du drame. Environ 200 corps sont désormais préservés dans un train réfrigéré dans une ville proche du site de l'accident.

Au cours de l'entretien téléphonique, Vladimir Poutine a également promis à Mark Rutte son aide afin que les deux boîtes noires de l'appareil soient remises aux enquêteurs internationaux et que l'accès au site ne soit plus entravé. Les rebelles prorusses ont affirmé être en possession de ces boîtes noires, essentielles à l'enquête sur la catastrophe.

(ats)