Élections européennes

27 mai 2019 09:33; Act: 27.05.2019 11:12 Print

L'échec des «gilets jaunes» dans les urnes

Les «gilets jaunes» français ont mobilisé dans la rue, mais pas dans les urnes.

Grosse déception aux élections européennes pour le mouvement des «gilets jaunes».
Sur ce sujet
Une faute?

Les deux listes issues du mouvement de contestation sociale, qui a provoqué la plus grande crise du quinquennat d'Emmanuel Macron, ont recueilli à peine 1% des suffrages aux élections européennes dimanche.

La liste «Alliance jaune», menée par le chanteur Francis Lalanne, a obtenu environ 0,5% des voix, et la liste «Evolution citoyenne» moins de 0,5%, loin du seuil des 5% nécessaires pour envoyer des élus au Parlement européen. «C'est décevant, je visais plutôt entre 1 et 2%», a regretté Frédéric Mestdjian, cinquième sur la liste «Alliance jaune».

«On nous vole le scrutin», a accusé Christophe Chalençon, tête de liste d'«Evolution citoyenne». Il a déclaré à l'AFP qu'il allait déposer des recours pour «faire invalider les élections» du fait du rejet dans des bureaux de vote des bulletins de sa liste, imprimés sur du papier non conforme.

Tous deux regrettent que le «vote sanction» contre le président Emmanuel Macron se soit «cristallisé» autour du Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen.

A part ces deux listes, des «gilets jaunes» étaient intégrés sur les listes des partis souverainistes Debout la France (qui a obtenu environ 3,6% des voix), Les Patriotes (entre 0,5 et 0,7%) ou l'Union populaire républicaine (UPR, environ 1%), et également sur celle du Parti communiste français (PCF, entre 2,3 et 2,7%).

Erosion des intentions de vote

Né d'une protestation contre le prix des carburants qui s'est étendue à des revendications sur le pouvoir d'achat, la justice fiscale et la participation politique, le mouvement des «gilets jaunes» a mené de nombreux samedis de manifestations, rassemblant jusqu'à 282'000 personnes lors de son premier jour de mobilisation le 17 novembre, selon le ministère de l'Intérieur.

Très vite, la question d'une traduction politique et électorale du mouvement s'est posée. Dans les premiers sondages qui, dès décembre, introduisaient dans leurs enquêtes l'éventualité d'une liste «gilets jaunes», celle-ci était donnée aux alentours de 10% d'intentions de vote.

Mais à l'approche du scrutin, les résultats se sont érodés. Plusieurs figures du mouvement ont tenté de monter des listes, la plupart ont abandonné. Les deux représentants qui ont persisté ont été critiqués par des historiques du mouvement.

Gilets jaunes plutôt RN

«C'est un mouvement qui a pour caractéristique de voir systématiquement les personnes, qui veulent en être les représentants, délégitimées et attaquées par leurs pairs», résume Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'institut de sondages Ifop.

Sur quelles listes s'est déporté le vote «gilet jaune»? Selon un sondage Ifop publié vendredi, 44% des personnes se sentant «gilet jaune» indiquaient vouloir voter pour le RN contre 4% pour la coalition menée par La République en marche (LREM, le mouvement de M. Macron).

«Le débouché politique du mouvement des 'gilets jaunes' dans ces élections européennes, c'est très clairement le RN», analysait Jérôme Sainte-Marie, président de PollingVox.

La création de listes électorales a divisé au sein des «gilets jaunes». Certains considéraient que leur mouvement était profondément anti-système et d'autres pensaient qu'il fallait intégrer le système pour le changer.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Guillaume le 27.05.2019 10:07 Report dénoncer ce commentaire

    Gilets jaune -> apolitique

    La plupart des médias n'ont pas comprit que les gilets jaune font parti d'un mouvement apolitique. Lalanne est un opportuniste qui ne représente en rien les gilets jaune.

  • Lio le 27.05.2019 10:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tant mieux

    On va ptet enfin nous foutre la paix avec ça du coup.

  • Guy Molle le 27.05.2019 09:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C etait des elections

    Européenne s, pourquoi vous ne parlez que de la France ?

Les derniers commentaires

  • dany le 27.05.2019 21:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Normal

    Normal échec. Les gilet jaune sont de divers partie. Ce lalane ne représente que lui. Par contre les médias se font plaisir à dire des bêtises comme d'hab.

  • Diego Ramadona le 27.05.2019 18:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont bien

    Sur les ronds-points à faire des grillades et boire du rouge mais la gestion de l'Europe faut laisser ça à d'autres.

  • Walter Sobczak le 27.05.2019 18:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La grand masquarade

    Bah, la politique c'est un grand monsonge auquel personnellement je ne crois plus. Faut quand même être sacrément naïf pour croire qu'un politicien travaille de manière désintéressée pour le bien collectif ou le bien d'un pays. Tous des acteurs, menteurs, manipulateurs et langue de bois. Chacun pour son profit personnel avantages, pouvoir et argent.

  • Mendrisiotto le 27.05.2019 18:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ??????

    Une chose est certaine ca hurle dans les chaumières de la gauche. La baffe qui se ramasse

  • rollo le 27.05.2019 17:31 Report dénoncer ce commentaire

    Gil & John

    représenté par Lalanne ! tout est dit ! 1% c'est déjà beaucoup !