Visite du pape

04 juin 2011 11:53; Act: 04.06.2011 12:02 Print

L'entrée de la Croatie dans l'UE est «nécessaire»

Le pape Benoît XVI est arrivé peu avant 9h samedi à Zagreb pour une visite de deux jours en Croatie. Il a été accueilli par le président croate Ivo Josipovic.

storybild

La visite de deux jours de Benoît XVI doit être axée sur les perspectives européennes de la Croatie. (Photo: Reuters)

Une faute?

Le pape Benoît XVI est arrivé samedi à Zagreb pour une visite de deux jours en Croatie, dont la prochaine entrée dans l'Union européenne, a déclaré le Souverain Pontife dans l'avion qui le conduisait vers la capitale croate, est «logique, juste et nécessaire».

«Je pense que la majorité des Croates pense avec une grande joie» au moment de cette adhésion, a-t-il ajouté.

Craintes des catholiques croates

Sa visite, samedi et dimanche, doit être axée sur les perspectives européennes de la Croatie, qui espère achever à la fin du mois les négociations d'adhésion à l'UE pour une adhésion effective à la mi-2013.

«On peut comprendre aussi un certain scepticisme lorsqu'un peuple numériquement peu important entre dans cette Europe déjà faite, déjà construite», a poursuivi Benoît XVI dans l'avion.

«On peut comprendre aussi qu'il y ait presque une peur d'un bureaucratisme centraliste trop fort, d'une culture rationaliste qui ne tiennent pas assez compte de l'histoire, de la richesse de la diversité historique», a relevé le pape.

«Une mission des Croates (dans l'Europe) sera peut-être de renforcer l'historicité de nos cultures face à un rationalisme abstrait», a-t-il conclu.

De nombreux catholiques croates -88% des Croates sont catholiques - ont exprimé leur crainte de voir leur identité religieuse s'étioler avec l'entrée de leur pays de 4,4 millions d'habitants dans l'UE, un ensemble perçu comme trop sécularisé.

Messe célébrée dimanche matin

Benoït XVI doit rencontrer samedi en fin d'après-midi des représentants de la société civile, du monde politique et de la culture, avant de s'entretenir avec des jeunes Croates sur la grande place de Zagreb.

Il célébrera dimanche matin une messe et doit regagner Rome dimanche soir.

(afp)